Face à un « camp » retranché ?

 

 

 

Une défense pratiquement infranchissable à l’extérieur avec simplement 4 buts encaissés en 5 matches (dont trois sur un seul match à Toulouse) qui en fait la 3ème défense hors de ses murs à ce stade de la compétition, c’est dire que ce match ne sera pas une simple formalité pour les hommes de Willy Sagnol…

 

Méfiance donc devra être le mot clé du discours d’avant match de l’entraîneur Bordelais, car cette équipe Caennaise va, de plus, très vite devant avec des joueurs méconnus mais de talent (Duhamel, Koïta) qui pourraient profiter de la moindre largesse de la défense Girondine…

 

Le début de saison du Stade Malherbe a été plutôt réussi avec une victoire à l’extérieur dès la première journée contre Evian Thonon (3-0) une défaite à domicile contre Lille (0-1) mais une autre victoire lors de la 3ème journée encore en déplacement contre Reims (2-0) avant de s’incliner de nouveau à domicile (Stade MMA au Mans) contre Rennes (0-1) ! Défaite à Saint-Etienne (0-1) pour le compte de la cinquième journée puis un méritoire match nul à Toulouse (3-3) la suivante (6ème J), puis contre le PSG au Mans (0-2) (7ème J) un (0-0) contre Lens à Amiens et leur dernière défaite à domicile au Mans contre l’OM (1-2)…

 

 

Caen c’est où ?

 

 

 

 

A la décharge du promu, son Stade Michel d’Ornano a été transformé en écuries avec près de 200 boxes afin d’accueillir les Jeux Equestres Mondiaux…. en conséquence le Stade Malherbe de Caen a été obligé de s’exiler au Mans et ce jusqu’au 15 octobre… il retrouveront donc définitivement leur pelouse le 25 octobre pour accueillir le FC Lorient…

 

 

Au fait, c’est  »quand » le match contre Bordeaux  ?

 

 

 

 

Bonne nouvelle pour tous ceux qui font longue table le week-end… cette rencontre se déroulera ce dimanche mais à……..17 heures ! Bingo… c’est donc l’occasion de déguster quelques spécialités Normande…

 

Pour commencer je vous propose l’andouille de vire d’une longueur de 30cm d’un diamètre de 6cm… un pur régal de  »chauvins » mais plutôt un chaudin (intestin du porc gros frisé ou moyen frisé) mis en vrac dans un boyau de porc. Forcément quand on le décrit c’est moins appétissant…

 

En plat de résistance nous pourrions continuer par ces fameuses tripes à la mode de Caen… mélange d’un estomac de veau avec un pied de bœuf, quelques légumes (carottes, oignons, blancs de poireau) calva le tout ayant cuit pendant 12 heures minimum… rien de plus appétissant que de voir ces abats mijoter dans un jus qui sent bon l’urine… le plus dur c’est la première bouchée alors courage !…

 

Arrosé bien évidemment par le cidre normand… la boisson des  »nobles » laissant la bière aux pauvres  »descendants »… de leur piédestal… ce cidre qu’il soit brut ou doux il passe partout sans compter qu’il est meilleur que celui des voisins… les »bonnets rouges » qui s’évertuent à dire le contraire !

 

Certains peuvent tomber au milieu du repas dans  »l’embuscade »… c’est le célèbre cocktail, ce breuvage à base de bière, de vin blanc et de calva que l’on boit par pichet surprend par son goût unique qui te fait en prendre des litres sans t’en rendre compte… Et puis là tu comprends son nom mais c’est trop tard. Tout l’alcool présent fait son effet et te voilà embuscadé…

 

Ne pas confondre tout de même avec le  »trou normand », qui lui, est jugé utile entre les plats…

 

On peut continuer également par la traditionnelle omelette de la mère Poulard… : le mont Saint Michel n’est pas seulement un bout de terre offert aux normands par le Couesnon. C’est aussi là que se cache l’une des meilleures omelettes qu’on puisse trouver.

 

Le plateau de fromages ne sera pas à négliger : le camembert, le pont-l’évêque, le livarot, le boursin tant de noms qui évoquent une haleine irréprochable… dont pourra profiter vos voisins dans les tribunes de Chaban-Delmas !

 

Le dessert à ne pas manquer… quand les sœurs Tatin ont retourné par accident leur tarte aux pommes elle ne s’attendaient sûrement pas à un tel succès… A présent c’est devenu une tradition normande.

 

Et que dire de teurgoule : un nom à l’origine très classe « se tordre la goule » pour une spécialité de riz au lait à la cannelle cuit pendant 5h. De quoi se caler le bidon une bonne fois pour toute après ce repas à la normande.

 

Pour finir une part de confiture de lait, encore une spécialité, aromatisée ou nature, à la cuillère ou sur une brioche normande on s’enfile le pot encore plus vite que celui de Nutella.

 

Café, calva, et en route pour Chaban… attention en autocar de préférence c’est plus prudent et surtout moins cher depuis hier (à regarder tout de même à un  »micron » près), sans oublier pour patienter un caramel d’Isigny : tous les dentistes normands remercient chaleureusement l’usine de caramel d’Isigny pour cette délicieuse confiserie salée qui colle aux dents ou ailleurs si certains n’en n’ont plus !

 

 

Oublier Marseille…

 

 

 

 

Ce dernier match contre l’OM juste avant la trêve internationale aura laissé quelques regrets… Patrice Garande en aura tiré néanmoins quelques enseignements…  »J’ai des joueurs trop respectueux de leur poste, du système mis en place… ils ne permutent pas assez, il ne change pas de zone il faut également travailler les relations des ‘milieux’ entre eux c’est quelque chose qui nous manque aussi… il y a très peu de transmissions du ballon entre ces joueurs… c’est la raison pour laquelle nous avons axé notre travail sur ce manque pendant cet intermède international »

 

 

Patrice Garande

 

 

Quant à l’attaquant Fodé Koïta son équipe ne doit pas se poser de questions :  »On prépare les matches pour les gagner… on fait le maximum pendant la semaine il faut gagner et ramener un résultat positif même face à une grosse écurie à nous de faire abstraction de ça… »

 

Damien Da Silva ne dit pas autre chose :  »A l’extérieur, on a su prendre des points on peut en prendre encore dès Bordeaux… Il faut quand même éviter d’en faire trop dans ces matches là et prendre cette rencontre comme les autres tout simplement… »

 

 

Fodé Koïta

 

 

Tout compte fait l’équipe semble confiante, leur dernier match contre l’OM a été rassurant dans son contenu et pourquoi pas revenir en Normandie avec…. une victoire après celle de 2011 obtenue en Gironde (2-1) ?

 

 

Le groupe
Vercoutre, Perquis – Calvé, Da Silva, Musavu-King, Pierre, Appiah, Imorou – Adéoti, Kanté, Féret, Seube, Saez, Lemar – Nangis, Raspentino, Bazile, Koita, Duhamel

 

 

Et pendant ce temps là, un calme plat au Haillan…

 

Pourtant que cette plaine est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ?

 

 

On ne peut pas dire que cette trêve internationale aura été l’occasion pour cette équipe bordelaise de réviser les fondamentaux… le calme plat, un havre de paix en quelque sorte sur les terrains et tout autour… pas d’affolement et encore moins d’excitation pour les joueurs  »rescapés » et non retenus dans une sélection…

 

Deux confrontations au programme contre l’équipe CFA de Patrick Battiston dans des conditions réelles de match (avec arbitres officiels) et une autre la semaine suivante contre les U19 de Philippe Lucas

 

 

Sala très affûté lors des séances de la semaine….

 

 

Willy Sagnol était également absent, il en avait profité pour aller faire des châteaux en Espagne et ainsi satisfaire à un de ses derniers stage pour l’obtention de son diplôme…

 

Dans l’actualité, en dernière semaine, un peu plus de piquant avec une polémique au sujet de l’équipe de France Espoirs venant bien évidemment du show Luis né Fernandez reprochant à Willy Sagnol d’avoir abandonné à son triste sort après seulement un an cette sélection….

 

Faux, dira l’ancien joueur du Bayern en déclarant que le Don Luis ne savait pas compter car il est resté 3 ans ! De plus il n’a pas admis le mot  »trahison » rappelant que l’animateur radio avait lui même fait des choix très étranges dans sa carrière et que personne ne s’est permis de les critiquer…

 

L’autre sujet qui a fait le buzz, c’est la sélection de Thomas Touré pour la Côte d’Ivoire, une sélection non honorée par le joueur qui a eu le don de faire réagir le nouveau sélectionneur Hervé Renard qui prétend que c’est Willy Sagnol qui a influencé son joueur… là encore faux, dira l’entraîneur bordelais c’est Thomas qui m’a dit qu’il ne voulait pas y aller, car cela allait trop vite et qu’il n’avait rien encore prouvé…

 

 

Thomas Touré

 

 

Il y a eu aussi l’intervention de Jean-Louis Triaud sur la radio officielle du club, déclarant son admiration pour Willy digne d’un épisode des feux de l’amour… il n’a jamais connu un entraîneur aussi respectueux de sa hiérarchie, aussi responsable de sa fonction, aussi ponctuel, bref d’énormes qualités humaines… c’est pas beau tout ça ? Quel bonheur qui est dans le …pré !….

 

Hors micro après l’émission il aurait confié qu’il ne désirait plus s’étendre dans les média, l’usure peut-être de répondre souvent au mêmes questions mais également éviter de se prendre le choux avec ses interlocuteurs… il veut dorénavant se consacrer un peu plus à son métier qui reste la viticulture… le raccourci pourrait être facile ! et s’il suffisait d’un signe ? ….

 

 

 

 

Autre événement commenté autour de la main courante : un buteur est né !…

 

Willy Sagnol cherchait un buteur sans savoir qu’il en possédait un dans son effectif en la personne de Julien Faubert : cinq buts en trois matches avec sa sélection qui en fait son meilleur réalisateur… il est revenu au Haillan avec toute son énergie, il est désormais prêt à relever les défis les plus fous… Willy peut compter sur lui contre Caen … un  »Martini »que ….. désormais, certains préfèrent au Rhum de la Guadeloupe! ….

 

L’entraîneur bordelais en convient :  »Julien Faubert est en forme mais je ne connais pas le niveau des équipes qu’il a rencontré… ce n’est jamais facile de marquer des buts, il est en forme et c’est tant mieux pour nous… »

 

 

Planus : pourquoi pas moi en défense centrale ?

 

 

Mais revenons à cette rencontre de ce dimanche après-midi contre le Stade Malherbe de Caen… NosGirondins ont fini sur une mauvaise prestation à Reims le 19ème de la classe../ Il faudra donc repartir sur une nouvelle dynamique enfin de comptabiliser le plus de points possible… car le calendrier va tout d’un coup se compliquer… nous allons rencontrer à partir du week-end prochain des équipes dites  »grosses écuries » et nous verrons à ce moment là nos réelles possibilités…

 

Comme expliqué plus haut, cette équipe de Caen est assez efficace à l’extérieur 4 buts encaissés seulement dont trois sur un seul match (Toulouse) ce qui prouve la solidité de sa défense … Sagnol prétend que les hommes de Garande aime le beau jeu, si tel est le cas le spectacle sera à la hauteur… Croisons les doigts et que Bordeaux puisse réaliser enfin un match plein à …Chaban Delmas…

 

 

 

 

Le groupe retenu :

Carrasso, Jug – Badin, Faubert, Mariano, Pallois, Planus, Poundjé, B. Traoré – Kaabouni, Khazri, Plasil, Poko, Sertic, Thiombane – Diabaté, Maurice-Belay, Rolan, Sala.

 

 

Contento trop juste…

 

 

Maxime devrait débuter

 

 

Bon match à toutes et à tous

Allez Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...