Visons haut …haro sur le mercato !

 

 

Avant une nouvelle étape … une bonne nouvelle année 2014 à toutes et à tous !

 

Tout vient à point à qui sait attendre !

 

Il suffisait de se baisser, le plus dur en somme quand on se trouve à la ramasse justement dans les finances … se déplacer une vertèbre est si vite arrivé. Mais JL Triaud sait faire dans ce genre d’exercice en décomposant les gestes !

 

Il en a l’habitude décidément. Pour l’anecdote, un après midi à Galin, en voulant retirer de sa poche un mouchoir ( je vous jure ce n’était pas un oursin ! ), il fît tomber un billet de 5 euros. Etant près de lui, je lui fît part de sa perte … il se précipita et se baissa immédiatement pour ramasser le pactole en déclarant  » déjà qu’on n’est pas riche ( …on était en 2006 rien n’a changé depuis !) si en plus je sème le fric ! » .

 

Mais revenons à cette grande nouvelle … c’était sans compter sur les prémonitions de notre président. En effet, n’avait-il pas déclaré il y a quelques jours :  » rien ne se passera au mercato … on n’a plus d’argent, les trois millions d’euros qui nous restaient partiront directement au ministère des finances ( la fameuse taxe de 75% ) … sauf si un billet de loterie se trouvait par terre je me baisse aussitôt, je ne vois pas comment on pourrait recruter autrement ! ».

 

 

 

 

Et bien c’est fait notre président a donc profité de l’aubaine … sur un plateau ! Il a trouvé le trèfle à quatre feuilles. L’avenir appartient à ceux qui se baisse tôt, rapidement et incognito … Il faut dire aussi que le joueur lorgnait depuis quelques temps déjà un contrat chez les marines et blanc ( il s’entraînait au Stade Bordelais) afin de pouvoir relancer sa carrière …

 

Il lorgnait tellement qu’il se retrouve dans l’oeil du cyclone justement à la Réunion non pas à laquelle il devait assister avec JL Triaud au Haillan, non l’autre sur l’île dont il est originaire et qu’il ne peut de ce fait rentrer sur Bordeaux afin de signer le contrat qui l’attend ( peut-être dimanche si tout va bien!) !

 

En parlant de trèfles, l’accord semble parfait. Il est vraisemblable que Guillaume Hoarau a fait les concessions qui s’imposaient et que seul le désir de retrouver un club de ligue 1 s’imposait à ses yeux … Et pas n’importe quelle destination, la gironde restait son objectif pour la bonne et simple raison : c’était de retrouver son fils qui vit à Bordeaux justement !

 

Bref, une belle histoire qui recommence pour ce garçon attachant qui n’a plus qu’un seul désir : retrouver les sensations qui faisaient de lui un attaquant de surface redouté par tous les défenseurs pour son efficacité ..

 

 

 

 

D‘ailleurs Marc Planus ne se trompe pas quand il déclare : « L’arrivée de Guillaume Hoarau peut être très intéressante pour la suite de la saison. C’est est un joueur intelligent, posé. Il fait jouer les autres. Ce renfort peut être une très bonne chose. »

 

Les hommes de Francis Gillot apprécient l’ancien joueur du PSG et sont unanimes sur sa personne qui est de bonne mentalité dont une bonne éducation et Julien Faubert ne dit pas autre chose :

« L’arrivée de Guillaume Hoarau sera positive car elle amènera une nouvelle concurrence, saine qui plus est. J’appréciais ce joueur lorsqu’il évoluait en France. Je comprends sa démarche. »

 

Au Haillan, derrière la rambarde cette semaine même son de cloche, les supporters sont satisfaits des événements ils se disent confiants pour Hoarau qui apportera le plus qu’il fallait devant, il marque des buts et délivre même des passes décisives, de bonne augure pour la suite.

 

Jojo n’en revient même pas :  » Ce n’est pas la première fois qu’il devait débarquer … Il avait été dit que sa femme était bordelaise et qu’il possédait un appartement à Bordeaux … Combien de fois avons-nous entendu ce refrain ? Cela me rappelait les enfants de Pauleta … à chaque rentrée scolaire ils étaient inscrits à St Aubin, Pedro va signer, bref on ne l’a jamais revu !  »

 

Bébert confirme :  » La première fois c’était quand Marouane partait pour Arsenal ; déjà les médias mettaient en avant ce fameux appartement que possédait Guillaume et que bien malgré lui on lui prêtait l’intention de signer à Bordeaux pour remplacer Chamakh … Et ce dernier déclarait même dans un journal que le parisien était l’attaquant qu’il appréciait avec le même profil  »

 

Mais Guillaume Hoarau avait tenu à mettre les choses au point à l’époque : il n’a pas l’intention de quitter Paris ! » «Ma femme est bordelaise. Mes grands-parents et mon fils sont là-bas. On voulait se rapprocher d’eux. C’était la chose la plus simple à faire que d’acheter un appartement ». Et Hoarau de rappeler qu’à l’heure actuelle, il est sous contrat avec le PSG !

 

 

L’enfance de Guillaume Hoarau

 

 

Né à Saint Louis le 5 mars 1984, le jeune Guillaume Hoarau fait partie d’une famille soudée de 4 enfants : il a deux sœurs et un frère. On s’en doute, dès son plus jeune âge, le ballon n’est jamais très loin… mais pas forcément le ballon rond car tout jeune, Guillaume joue au basket aussi. Sa maman raconte qu’il profite des pique-niques ou des repas familiaux pour taper la balle avec ses frères ou ses cousins.

 

 

 

 

Quel enfant était-il ? « Généreux, un peu turbulent aussi… Il ne tenait pas en place ! Déjà petit, il était sur de lui et il savait ce qu’il voulait ! »

 

Guillaume Hoarau va à l’école à la Ravine des cabris puis au Lycée de Bois d’olive et passe 6 mois au lycée du Tampon. En 2004, il est repéré pour partir jouer au football au Havre et vivre le succès qu’on lui connaît… Il a 19 ans quand il quitte La Réunion. Mais avant de vivre de sa passion pour le football, sa maman voulait qu’il pense aux études. Le bac S en poche, Guillaume peut se consacrer pleinement au foot !

 

 

 

Coupe de France : encore une étape à Raon !

 

 

 

 

Un petit  »tour » dans les Vosges, rien de tel pour se ressourcer et faire travailler les poumons, mais sur le terrain rien ne sera facile attention au match piège …

 

Une semaine de reprise avec inventaire … 16 joueurs sur 27 lundi dernier, un groupe diminué par les absences et les blessures, pas facile de bien se préparer … Par contre Abdou Traoré a repris une bonne nouvelle tandis que Poko est toujours dans l’incertitude avec son pied, il lui reste encore du temps et du travail pour qu’il puisse retrouver pleinement toutes ses sensations.

 

 

 

 

Le reste du groupe a donc repris au compte goutte tout le long de la semaine. Dès mardi, Sané, Saivet, Nguemo…puis jeudi après midi au tour de Orban, Poko, Henrique, Mariano, et peut-être Rolàn … Sertic quant à lui, après une intervention chirurgicale n’a repris que jeudi par un travail spécifique. Il sera bien évidemment absent dimanche après midi … Bref pas facile pour la cohésion et pour travailler correctement. Pourtant ce match contre les pensionnaires du groupe B de CFA ne manque pas d’importance pour le tenant du titre … il faudra assurer et franchir le cap …

 

 

 

 

Francis Gillot, sans être inquiet reste tout de même prudent … Un match de reprise surtout à ce stade de la compétition reste souvent indécis même si les forces en présence sont déséquilibrées sur le papier; la qualification n’est pas forcément acquise pour la formation de l’élite …

 

 

 

 

Le  »petit » veut forcément la peau du plus  »grand », c’est ce qui fait le charme de la Coupe de France. Il est rare en effet que l’équipe dite la plus faible, ne donne pas tout afin de signer l’exploit et paraître pour les médias les héros de la journée …

 

Raon l’Etape n’en est pas à son coup d’essai … ‘an dernier justement, contre les mêmes Girondins, ils ont failli faire la une des journaux spécialisés en se faisant battre après prolongations à la série des tirs au but, comme quoi !

 

 

 

 

Le groupe :

Carrasso, Olimpa – Bréchet, Chalmé, Faubert, Poundjé, Sané, Savic – Ben Khalfallah, Maurice-Belay, Nguemo, Obraniak, Traoré, Kaabouni – Bellion, Sacko, Saivet.

 

Outre Sertic, Planus forfait de dernière minute, Henrique suspendu, Jussiê, Orban et Mariano blessés ou en phase de reprise, Rolàn rentré seulement hier après-midi, Cheick Diabaté qui doit consulter un spécialiste Lyonnais pour son genou, c’est un groupe quelque peu diminué qui fera le déplacement. L’occasion de voir ou revoir de jeunes joueurs comme Kaabouni et Sacko … La défense centrale sera remaniée par la force des choses avec Carrasso – Chalmé ,Sané ou Savic, Bréchet ou Faubert, Poundjé – Sané ou Savic, Nguemo, Obraniak- au milieu Faubert, Saivet, Maurice Belay en attaque.

 

 

 

 

 

 

Raon l’Etape l’envie de revanche !

 

 

 

 

S‘il en est un qui a cet esprit de revanche, c’est bien Benoit Patin … non pas sur les Girondins mais sur lui même.

 

Car en effet il avait dû regarder le match de février dernier depuis les tribunes car il était ce jour là suspendu ! Alors bien évidemment, il lui tarde d’en découdre et se dit motivé à 200% et ajoute que c’est toute l’équipe qui est décidée cette fois-ci à prendre leur revanche …

 

L’an dernier, il pensait vraiment que son équipe allait l’emporter, ses coéquipiers avaient fait le plus dur, il en était fier, il ne restait que six minutes à jouer quand Bordeaux a égalisé !

 

 

 

 

Pascal Johansen ne dit pas autre chose, ancien joueur de Marseille, Strasbourg, Metz, il est venu à l’aube de la présente saison renforcer cette équipe de Raon l’Etape … Malgré ses 34 ans, il apporte son expérience à une équipe certes en difficulté dans son groupe de CFA mais qui sait se surpasser pour les grands événements !

 

Pour ce match de dimanche les hommes de Francis Gillot sont donc prévenus, rien ne leur sera épargné. Il faudra faire le métier avec humilité en respectant son adversaire et non pas déjouer en se laissant emporter par un quelconque esprit de supériorité qui viendrait anéantir toutes possibilités de qualification …

 

 

 

 

 

Bon match à toutes et à tous et encore meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

 

Allez Bordeaux,Allez !

 

 

 

Francis dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...