Calme olympien au Haillan

 

 

On ne le dira jamais assez, la plaine est un endroit paisible où il y fait bon vivre … Le rare public a pu encore une fois s’en rendre compte cette semaine commencée que mercredi matin !

 

 

Après deux jours de repos justement accordés par leur entraîneur, 17 joueurs ont foulé le terrain principal … Sont donc absents : Trémoulinas ayant rejoint en dernière minute mardi soir Clairefontaine afin de palier au remplacement de Clichy blessé … Gouffran resté aux soins alors que Plasil, Obraniak, Sané, Poko et Sacko honorent leur sélection … Seul Abdou Traoré reste malade mais sa reprise est programmée pour ce milieu de semaine.

 

 

Une reprise sans histoire qui s’est déroulée dans la bonne humeur avec du travail en salle, du footing et petite opposition sur terrain réduit …

 

 

 

Pourtant, préparer une rencontre contre l’OM devrait bien au contraire provoquer un engouement au dessus de la moyenne … Rien ne se passe, même la presse parisienne semble bouder ce rendez-vous, qui, il y a encore quelques années, était un match à ne pas manquer tant la ferveur populaire était présente …

 

 

Francis Gillot ne dit pas autre chose quand il déclare : « de nombreux internationaux sont partis … ce n’est pas encore une fois la même ambiance que d’habitude et ces absences perturbent forcément le groupe … Je n’ai donc pas senti d’excitation particulière pour le match de dimanche prochain ! »

 

 

Et c’est tant mieux, la pression a le temps de monter d’ici là, pas la peine de se faire le match dans les têtes et comme le dit si bien Cédric Carrasso « il faut y aller cool » il faut aller gagner cette rencontre importante sans regarder le classement !

 

 

 

Non, autour de la main courante, rien de tout ça. Le seul sujet de conversation c’est le … record !

 

 

 

 

En haut de G à D : MariusTrésor, V.Zvunka, Bracci, Beaulieu, Migeon, Jean Fernandez

en bas de G à D : Yazaldé, Berdoll, Florès, Boubacar, Linderoth

 

 

 

Et oui cette fameuse période d’invincibilité qui date maintenant de 35 ans pratiquement jour pour jour, à la même époque de l’année, par une soirée automnale ou le seul souvenir reste et restera cette terrible blessure du joueur Girondin Suisse Daniel Jeandupeux, blessé par l’international d’alors qu’était Marc Berdoll !

 

 

Ce match gagné par l’Olympique de Marseille était une rencontre de championnat, d’où le record qui en découle et dont on parle aujourd’hui (35ans) … Mais il faut savoir également, que cette même saison 1977-1978, Bordeaux allait connaître une nouvelle défaite (dont personne ne parle) en Coupe de France retour cette fois-ci : le 22 mars 1978 au Stade de Lescure 2-0 pour les Olympiens buts de Marc Berdoll (encore lui) et Sarr Boubacar … 34 ans ½ record réel de la dernière défaite bordelaise sur sa pelouse !

 

 

 

Mais revenons à cette fameuse soirée du 1er Octobre 1977 puisque Giresse avait ouvert le score à la 44ème minute, menant ainsi à la pause avec une équipe Bordelaise composée de nombreux joueurs issus de la formation bordelaise de l’époque, comme Jean-Marc Furlan (actuel entraîneur de Troyes), Philippe Goubet, Jean-Marc Ferratge, Philippe Bergeroo, ou encore Raymond Camus, Guy Fraunié et bien sûr l’enfant du club Alain Giresse, un effectif renforcé par Robert Buigues, Jean Pierre Tokoto tous deux de Marseille, Gernot Rohr et surtout l’international Suisse Daniel Jeandupeux …

 

 

 

 

 

 

Les Marseillais allaient donc marquer par deux fois : Berdoll (58ème) puis Victor Zvunka (70ème) et remporter ce match malgré les efforts des attaquants bordelais pour égaliser. Daniel Jeandupeux qui devenait de plus en plus entreprenant ne pourra donc finir ce match à cause d’un tacle très appuyé de l’attaquant phocéen Marc Berdoll (ne faisant pas le voyage pour rien), venu à la rescousse de la défense Marseillaise ! Un choc ressenti par le public comme la cassure d’une très grosse branche sèche d’un arbre … S’en était fini de la saison pour Daniel Jeandupeux et même de sa carrière …

 

 

Voila pour la séquence souvenir …

 

 

 

 

Marseille n’est plus d’attaque …

 

 

 

 

 

 

 

… et piétine. Encore un match nul au vélodrome contre le voisin de l’OGC Nice et qui rate par la même occasion de prendre seul le commandement de la Ligue 1 !

 

 

Les hommes d’Elie Baup avaient pourtant débuté l’exercice de la plus belle des façons : 18 points au bout de la sixième journée par autant de victoire, ils ne pouvaient faire plus simple sur le plan comptable … Des 18 points obtenus, ils ne comptent aujourd’hui à la 12ème journée, que 23 points avec, il est vrai, une rencontre en retard à disputer contre Lyon au stade vélodrome …

 

 

C’est dire que le rythme des Marseillais a terriblement baissé, et que quelques couacs sont venus enrailler la belle mécanique … Les défaites à l’extérieur (à Valenciennes la plus conséquente 4-0), en passant par celle inattendue à Troyes (1-0), prouvent une certaine instabilité pour un prétendant au podium surtout avec des points lâchés à domicile comme sur le dernier match contre Nice …

 

 

De plus, c’est une équipe de Marseille diminuée ( sur le papier) qui viendra à Chaban-Delmas avec les absences préjudiciables comme Gignac, Rémy ou encore J.Ayew car blessés pour les deux premiers ou suspendu pour le troisième …

 

 

Pour autant, il serait bien évidemment imprudent de penser que les phocéens puissent venir avec un état d’esprit de perdant surtout avec un Mathieu Valbuena en pleine « bourre » et qui ne sera pas le dernier à montrer la voie du succès à ses partenaires, lui le girondin pure souche de l’équipe !

 

 

Pas besoin en effet de motivation supplémentaire, car la sienne sera naturelle … Excité comme une puce devant sa famille et ses amis il voudra démontrer encore une fois qu’il aurait pu continuer à grandir dans un club qui représente encore tant pour lui !

 

 

 

 

 

 

Le sort en a pourtant décidé autrement. Mathieu a passé un cap important de sa jeune carrière, il devient l’élément indispensable de l’OM qui a su l’adopter et en faire un international à part entière! Il possède désormais toute la panoplie du « grand » joueur dont toutes les équipes se méfient !

 

 

Il ne serait donc pas étonnant que l’entraîneur Marseillais puisse en faire son fer de lance avec un positionnement plus avancé justement, afin de venir perturber un peu plus la défense bordelaise, car par sa vitesse, sa technique et son sens du but, il pourrait compenser à lui tout seul quelques absences offensives citées plus haut …

 

 

Elie Baup ne tarit pas d’éloges envers son poulain, lui qu’il aurait dû ou pu connaître très jeune justement au centre de formation des Girondins ! ( a t-il pu l’apercevoir tout au moins ?) des fois la vie réserve de bien curieuses situations.

 

 

Revenir au pays n’est pas encore à l’ordre du jour, mais Mathieu vit son aventure Marseillaise comme une réussite due essentiellement à sa volonté, à son courage mais également à la juste récompense de tant d’années d’efforts et de travail … Il ne s’est jamais laissé aller au découragement et a su provoquer la chance …

 

 

Mathieu aujourd’hui est un exemple dans l’apprentissage de ce métier, il ne faut jamais se laisser aller au découragement et avoir des tripes pour rebondir ! Son caractère bien trempé faisant le reste, il est têtu le p’tit Val bue, il n’a pas fini encore d’étonner. Puisse voir ces jeunes apprentis du ballon rond des centres de formation saisir le message !

 

 

 

 

Bordeaux , encore une bonne pêche ?

 

 

 

 

 

 

Après le « maigre » de Funchal, le « merlu » de Lorient, voici donc la « sardine » qui nous est proposée !

 

 

Une sardine amaigrie, est-ce vraiment la saison ? Mais comme on dit souvent : ce qui est pris maintenant n’est plus à pêcher demain !

 

 

Francis Gillot, comme toute semaine internationale oblige, a été perturbé dans la préparation de ce match … Il compose bien évidemment en fonction de l’état de fraîcheur de ses internationaux …

 

 

 

 

 

 

Avec la défaite du PSG cet après midi au Parc des Princes contre Rennes, c’est l’occasion de faire le grand saut et pourquoi pas monter sur la plus haute des marches, avec bien évidemment un heureux concours de circonstances comme une défaite ou un match nul de St Etienne à Evian-Thonon, un partage de points de Valenciennes au stade du Hainaut contre Montpellier, en attendant demain dimanche la mise en échec de Lyon à Gerland contre la surprenante formation champenoise du Stade de Reims …

 

 

Bref, beaucoup de si … qui pourraient ravir les nombreux supporters se rendant ce dimanche soir au stade Chaban-Delmas en connaissant tous les résultats !

 

 

Les hommes de Francis Gillot ne peuvent compter que sur eux-mêmes, tous les feux sont au vert entre leur belle performance au stade du Moustoir à Lorient (la preuve a été faite qu’il s’agissait bien d’un adversaire de qualité puisque Lille vient d’en apprendre à ses dépens), n’en déplaise à Pierre Menès, ce qui donnera un peu plus de poids à sa connerie, une infirmerie vide l’entraîneur bordelais n’ayant que l’embarras du choix de … riche !

 

 

Il rentre dans ses intentions de continuer à faire tourner son effectif , c’est la raison pour laquelle, il laissera au repos Olimpa, Marange, Poko, Poundje, Sacko, Sertic et Traoré en vue du match de l’Europa Ligue contre le FC Bruges …

 

 

 

 

 

 

 

Le groupe retenu est donc le suivant :

 

Carrasso, Keita – Chalmé, Henrique, Mariano, Planus, Sané, Trémoulinas – Ben Khalfallah, Jussiê, Nguemo, Obraniak, Plasil, Saivet – Bellion, Diabaté, Gouffran, Maurice Belay

 

 

Se dirige t-on vers un 4-4-2 ou un 3-5-2 ?

 

 

Mais l’équipe la plus probable étant certainement la première option avec

 

Carrasso – Mariano, Sané, Planus, Trémoulinas – Obraniak, Nguemo, Plasil, Maurice-Belay – Jussiê, Gouffran

 

 

 

 

 

 

 

Côté Marseillais, comme indiqué plus haut, l’équipe souffre par de nombreuses absences … Elie Baup doit ainsi apprendre à composer une équipe en incorporant quelques jeunes du centre de formation (ce qui n’est pas son fort!) voici le groupe qu’il a composé :

 

 

Mandanda, Sy – Fanni, Abdallah, Nkoulou, Diawara, Mendes, Morel, Mbow – Kaboré, Cheyrou, Abdullah, Valbuena, Amalfitano, A.Ayew – Raspentino, Omrani, Apruzesse

 

 

 

L’équipe devrait être la suivante :

 

 

Mandanda – Fanni, Diawara, Nkoulou, Morel – Kaboré, Cheyrou – Amalfitano, Valbuena, Raspentino, A.Ayew

 

 

 

A noter la présence de Fanni, Elie Baup y tenait afin d’éviter de rentrer une nouvelle fois bredouille, mais également celle de Morel, nom célèbre (Maurel) d’une marque d’huile pour la sardine … au cas où !

 

 

 

 

Tous au Stade Chaban Delmas , la victoire est au bout !

 

 

Allez Bordeaux, Allez !

 

 

 

Francis, dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...