Losc Lille doute …

 

A la vue de son nouveau standing, ce sont des jours difficiles que sont en train de vivre les hommes de Rudi Garcia …

 

Pourtant, ce début de saison était à inscrire d’une pierre blanche avec le tout nouveau stade mis à disposition, une arène ultramoderne dont la capacité de plus de 50.000 places laisse à penser d’un changement d’ère … Ce que le Président Seydoux récuse, voulant faire preuve d’humilité … et les résultats lui donnent aujourd’hui raison !

 

Rien n’est malheureusement acquis. Pour devenir un grand club européen, il faut s’inscrire dans la durée et les derniers résultats en ligue des champions ne semblent pas augurer d’un avenir des plus optimistes dans cette compétition !

 

Il n’y a pas si longtemps encore, nombreux étaient les observateurs qui assuraient que Lille était le club du futur … lancé dans une dynamique de progrès, tant dans les structures que sur le plan sportif; Michel Seydoux ne disant pas autre chose en début de la présente saison : « la réussite de notre club tient en deux mots : stabilité et travail » !

 

 

 

 

 

 

La stabilité justement, c’est Rudi Garcia qui l’incarne; Entraîneur depuis 2008, il a su redonner à cette grande métropole de la région Nord, une équipe séduisante, courageuse et efficace, grâce à des méthodes et un travail constant, associés à sa compétence et surtout à la patience …

 

La patience, l’entraîneur des « dogues » sait de quoi il parle … il aurait pu écouter certaines sirènes mais il a préféré construire petite touche par petite touche, et ce n’est certainement pas un miracle s’il a réussi à voir son équipe s’imprégner de certaines de ses valeurs dont il est fier aujourd’hui de pouvoir en faire l’éloge …

 

Cet été, l’éventuel départ d’ Eden Hazard a fini par devenir réalité ce qui a permis au club d’enregistrer une rentrée d’argent non négligeable de l’ordre de 40 millions d’euros … le club a néanmoins recruté malin en faisant signer sans dépenser un centime l’Ivoirien de Chelsea Salomon Kalou … la seule recrue de poids (sur le plan financier) aura été Marvin Martin … tandis que Cole est retourné à Liverpool et Jelen était en fin de contrat …

 

 

 

 

 

 

La meilleure pioche, la plus judicieuse, n’est-elle pas celle de l’arrivée du très prometteur Cap-Verdien Ryan Mendès qui, déjà au Havre, faisait étalage d’un talent naturel laissant entrevoir un avenir qui, à la Hazard, pourrait se révéler dès cette saison sous les couleurs du Losc ?

 

 

 

 

 

 

Mathieu Debuchy est certes rentré en conflit avec son club à l’intersaison … Il voulait partir, mais son nouveau statut d’international, peut-être le risque de le perdre, a eu raison de sa décision finale de rester encore une saison au club qui l’a révélé … comme quoi tout s’arrange avec de la bonne volonté …

 

La stabilité a donc été pratiquement respectée: un groupe homogène sûr de ses forces avec un milieu de terrain ne manquant pas d’allure, emmené par un Rio Mavuba dévorant d’ambition à tel point qu’il vient de nouveau revêtir le maillot bleu de l’équipe de France, et pourrait même devenir un des maillons essentiels de Didier Deschamps, pourquoi pas son futur capitaine !…

 

 

 

Pourquoi donc ce moins bien en ce début de saison ?

 

 

Tout simplement à cause d’une certaine suffisance qui s’est emparée de l’équipe … Il faut reconnaître que le premier match de ce championnat s’est déroulé d’une façon plutôt favorable en allant gagner à St Etienne (2-1) …

 

Les têtes étaient alors tournées vers ce fameux tour de barrage en Ligue des Champions, une rencontre de tous les dangers pour la suite à donner à toute une saison sur le plan financier …

 

L’obstacle a donc été passé, néanmoins dans la douleur, contre Copenhague: défaite au Danemark (0-1), victoire au retour (2-0) … mais l’essentiel était bien là, poursuivre sa route … et toucher la manne financière correspondante !

 

Seulement les blessures en suivant n’allaient pas épargner les hommes de Rudi Garcia, ce dernier regrettant tous ces pépins provocant le manque de réussite en championnat … Heureusement leur dernier match avant la trêve internationale s’est traduit par une victoire à domicile sur Ajaccio (2-0), ce qui a permis à Lille de respirer un peu mieux, occupant de ce fait une dixième place non conforme à son statut …

 

 

Avant la réception du Bayern en Ligue des Champions mardi 23 , bien des questions se posent quant à leur état d’esprit du moment avec en prime cette fichue coupure qui est loin de faire l’unanimité chez la plupart des entraîneurs …

 

Rudi Garcia reste pourtant nuancé : « Cette période difficile, elle sert aussi » dit-il et qui ajoute : « c’est dans les moments difficiles que l’on voit la qualité d’un groupe, on verra assez rapidement où on en est vraiment » !…

 

Bordeaux reste tout de même la préoccupation immédiate du coach Lillois. Il connaît parfaitement bien cette formation Girondine se rappelant également du match de la saison dernière au Stadium Nord et la défaite de ses protégés qui reste présente encore dans toutes les têtes … l’esprit de « revanche » reste donc palpable chez l’entraîneur Lillois parfois « bourru » qui n’hésite pas à déclarer qu’il vient avec son équipe dans la capitale Girondine à défaut de vendange, tirer le vin nouveau afin de repartir sur de meilleures bases …

 

Pourtant l’adversaire d’un soir de nos Girondins sera privé de Rio Mavuba, mais pourrait également se priver des services d’Idrissa Gueye mais également Aurélien Chedjou (ndlr : ce dernier est finalement présent dans le groupe) … par contre Kalou et Martin ont repris l’entraînement cette semaine, seront-ils suffisamment prêts pour ce soir …

 

 

Le groupe Lillois : Elana, Landreau – Basa, Beria, Chedjou, Debuchy, Digne, Rozenhal, Sidibe, Soumaoro – Balmont, Martin, Pedretti – De Melo, Kalou, Klonaridis, Mendes, Payet, Roux

 

Une bien belle équipe sur le papier !

 

 

 

Et pendant ce temps là !

 

 

 

 

 

 

Après trois jours de repos en début de semaine dernière, Francis Gillot a donc retrouvé le reste de sa troupe … car tous les internationaux avaient rejoint leur sélection respective à savoir : Diabaté et Traoré pour le Mali, Lamine Sané pour le Sénégal , Saivet et Sacko pour les espoirs et les 19ans Français, Plasil pour la République Tchèque, Obraniak pour la Pologne et enfin Poko pour le Gabon … soit 8 joueurs !

 

Trois joueurs étaient en phase de reprise Maurice Belay, Sertic et Ben Kalfallah qui lui travaille encore avec le kiné David das Neves, Poundje se contentant de footings pendant ces dix jours …

 

La venue de Lille ce vendredi marquera le début d’une cadence infernale avec un peu plus de quinze rencontres à disputer d’ici la trêve, plus si affinité avec la coupe de la Ligue, sans trêve internationale cette fois-ci … de quoi perturber quelques organismes …

 

 

Quelle sera la condition physique des internationaux revenus au compte goutte durant toute la semaine ? le dernier en date étant Obraniak, qui pour cause de report contre l’Angleterre a disputé l’intégralité la rencontre avec une passe décisive … mercredi soir, un jet l’a ramené aussitôt le match terminé …

 

Le groupe a donc travaillé avec quelques jeunes de la CFA afin de pouvoir faire le nombre pour les oppositions ( Castro, Kamissoko, Battais ou encore Touré étant les plus appelés ) …

 

 

 

 

 

 

Hier mercredi, il y a eu les retours de Gouffran (laissé au repos pendant quelques jours, soignant ainsi une vieille blessure) mais aussi de Maurice Belay qui avait tant manqué lors des derniers matches à Lyon, Newcastle et Brest … également celui de Grégory Sertic remis de sa blessure aux adducteurs …

 

Du soulagement pour le coach Bordelais qui ne pourra malheureusement pas compter sur Henrique suspendu, mais également de Trémoulinas frappé par un deuil familial … Obraniak n’est pas sûr de démarrer le match contre ses anciens partenaires pour cause du temps de récupération trop court … mais le talent pourrait quand même lui permettre d’être un recours non négligeable …

 

Les joueurs sont conscients de l’importance de cette rencontre, les trois points seraient un signe fort et confirmeraient ainsi leurs bonne disposition du moment … Prolonger leur invincibilité sera de surcroît un élément supplémentaire dans leur motivation …

 

 

 

 

 

 

Le groupe Bordelais :

 

Carrasso, Olimpa – Marange, Planus, Sané, Mariano, Chalmé – Saivet, Plasil, Obraniak, NGuemo, Sertic, Maurice Belay –  Gouffran, Jussiê, Diabaté, Bellion, Sacko

 

 

 

Bon match à toutes et à tous

 

Allez Bordeaux Allez

 

 

 

Francis dit Napeso

 

Vous aimerez peut être aussi...