On remet le couvert…

 

… à quatorze heures à Brest cette fois ci, riche lieu de la Bretagne dont le Cardinal en fait un port militaire …

 

… mais aussi à onze heures pour l’équipe de Patrick Battiston qui recevra Plabennec situé à une quinzaine de kilomètres au nord de la rade, match qui aura lieu par contre au Stade de Galin pour les lève-tôt !

 

 

 

Donc deux rencontres face aux armoricains des Osismes territoire Gaulois qui deviendra bien plus tard le Finistère.

 

Mais avant la présentation de ce match contre les Bretons, revenons à cette semaine un peu folle qui fût la nôtre, entre pile je gagne et face je perds …

 

Les supporters Bordelais étaient peu nombreux à pronostiquer une victoire en terre Lyonnaise, beaucoup plus confiants par contre pour un bon résultat en terre Anglaise … C’est tout le contraire qui s’est produit !

 

Tous les qualificatifs ont été employés concernant ce match à Gerland … du hod-up parfait, jusqu’au braquage en passant par le casse et pour finir par le gang des Bordelais … du délire !! … voilà que maintenant, il existe une bande de mafieux à Bordeaux, ville pourtant réputée comme la « belle endormie » !

 

 

 

 

 

 

Mais quelle mouche a donc bien pu piquer ces journalistes et consultants, qui n’ont pas arrêté de démolir notre équipe jusqu’à jouer les prolongations tout au long de la semaine par des émissions « spécialisées ou style on refait le match » afin d’essayer de démontrer que cette victoire Bordelaise était injuste et même volée dans certains cas ?

 

Rarement on a entendu ou pu lire un tel acharnement contre un système mis en place par un entraîneur qui en fait, n’a rien inventé mais qu’il a simplement remis au goût du jour !

 

 

 

 

 

 

Et notre presse régionale, qui est censée soutenir le club phare de la région, y va de sa note dénonçant que l’arbitre assistant tant décrié Monsieur Capelli aurait appartenu à la ligue d’Aquitaine ayant même été président de district …

 

Cela ne se fit pas attendre de voir arriver comme des mouches sur une merde toute la profession journalistique afin d’emboîter le pas … Quelle aubaine pour en rajouter, un site en a profité pour envoyer un parfum encore plus nauséabond faisant état d’un lien de parenté de Monsieur Capelli avec un ancien joueur du club Bordelais, un nommé …  Lilian Laslandes !

 

D’où le raccourci pour idiots cherchant village … C’est un coup monté, le poteau rose est découvert : moralité on ne peut se fier à rien …

 

Rendez-vous compte, après les handballeurs, voici encore les footeux au banc des accusés … de là à vérifier chez la Française des Jeux le comportement des parieurs, personne n’a osé encore franchir le pas !

 

Et pourtant, bizarrement aucune manifestation de colère chez le bon peuple des Gones, même pas le premier d’entre-eux … Il se peut que Monsieur Aulas ait demandé Lacazette à titre de prévention, mais rien d’officiel …

 

 

 

 

 

 

Même Vercoutre n’a rien dit. Pourtant il a la réputation d’être excessif, il dit lui même dans la « Tribune de l’OL » qu’il aurait pu signer dans un club du dynamo tellement il est électrique … il n’est pas méchant « fou, mais pas méchant … j’ai une case en moins sur le terrain et en dehors, j’assume … étant Montpelliérain, je suis un peu barjot ! » …

 

Il est vrai que le « pari » était osé de battre un Montpelliérain surtout en ce moment, malgré qu’il ait gardé à vue un Cheik, qui au presque dernier Carat … battit Vercoutre qui s’est retrouvé en … cage ! ! mais on peut être surpris par sa case en moins ! Il est honnête ce garçon, dans le métier ce n’est pas courant ( toujours électrique) pour une fois …

 

Trois points de pris qui ne seront plus à prendre et voilà nos Girondins en bonne posture pour envisager une place sur le podium … Décidément les hommes de Gillot aiment les gros poissons, après QSG, Lyon n’a pas su se dépêtrer du piège tendu …

 

 

 

Tirez les premiers messieurs les Anglais !

 

 

 

La bataille de Newcastle

 

 

 

Un peu d’histoire …

 

Les Bordelais étaient pourtant partis à vive allure en prenant les premières initiatives, mais Obraniak ne parvenait pas à conclure … Plasil en bon capitaine dira à leurs adversaires : « Messieurs, les Anglais, nous ne tirons pourtant jamais les premiers, tirez vous mêmes … »

 

Belle exemple de la courtoisie française

 

 

Les Anglais ne se firent donc pas prier … l’action se passait sur le côté droit, les Français venaient d’assiéger la camp d’en face, quand une forte colonne Anglaise, engagée dans un espace d’environ 60 mètres, se retrouva après avoir traversé le ligne médiane, en face de l’arrière garde Française …

 

Ils saluèrent alors un défenseur girondin (Mariano) qui s’était avancé en lui ôtant tout espoir d’intervenir face au fantassin Obertan, l’attaque était belle et le tir du capitaine artilleur Ameobi ne laissait aucune chance au gardien du temple Girondin …

 

 

Un deuxième tir se fit entendre à la suite d’une chevauchée Anglaise qui avait pu se développer cette fois-ci sur le côté gauche malgré un coup de semonce quelques secondes avant, cette charge allait être décisive par une incompréhension entre les hommes formant la dernière ligne de défense des Français … Le coup pourtant anodin Cissé d’un Papiss allait être porté contre son propre camp par le soldat Henrique …

 

 

L’artillerie lourde Anglaise allait-elle alors se taire ? Et bien non ! … Cissé pour porter la punition encore plus sévère puisque le Papiss envoyait un boulet … défaite sévère face à une armée plus expérimentée et surtout réaliste …

 

 

Le Général des troupes girondines était lui très lucide, estimant que ses hommes étaient tombés sur meilleurs qu’eux …

 

Néanmoins il offrit le pot de l’amitié à toute la délégation Girondine … Il déclara en entrant dans un établissement : « Nous sommes vaincus ! l’aubergiste lui ayant répondu : désolé Général je n’ai que … dix neuf chaises !… »

 

 

 

 

 

 

Ne pas rester en rade en championnat

 

 

 

 

 

 

Sera désormais l’objectif des Bordelais après ce rendez-vous manqué … un retour à Bordeaux le temps de changer quelques effets vestimentaires … Retour au quotidien avec un décrassage vendredi après midi … et une séance à huis-clos ce samedi …

 

 

Brest, pas du tonnerre mais une équipe calée en milieu de tableau cherchera un coup d’éclat face aux hommes de Francis Gillot … Cette équipe est invaincue à domicile et a fait carton plein pour ses trois matches à la maison … 5 buts marqués contre 2 encaissés !

 

 

L’inter-saison a été particulièrement agitée du côté de la rade … En effet Alex Dupont avait été démis de ses fonctions quelques semaines avant la fin de l’exercice précédent pour incompatibilité avec la Direction …

 

 

 

 

 

 

C‘est Landry Chauvin également remercié à Nantes qui prend la succession …

 

 

Côté Joueurs, les départs de Bigné, de Daf pour Sochaux, Jemâa pour Auxerre et surtout d’Elana parti pour faire la doublure de Landreau à Lille …

 

Concernant les arrivées il faut noter le prêt par Udinesse de Sissoko mais surtout Chafni d’Auxerre, Dernis Montpellier, Benschop du club Hollandais de l’AZ Alkmaar, l’excellent gardien de Caen Thébaux ainsi que le défenseur bien connu de Chauvin Traoré un ancien de Sedan….

 

 

Cette équipe de Brest voudra donc continuer son parcours sans faute en enregistrant son quatrième succès consécutif au Stade Francis le Blé …

 

 

 

Le groupe :

 

Thébaux, Hartock – Lorenzi, Traoré, Baysse, Martial, Coulibaly, Kantari – Licka, Soumah, Grougi, Dernis, Culma, Lesoimier, Sissoko, Chafni – Ben Basat, Ayité, Benschop.

 

 

 

Les Girondins sont donc prévenus, il faudra jouer sérieusement et être efficace … Francis Gillot devra faire avec les hommes valides du moment … Ben Khalfallah est de nouveau à l’arrêt et cela risque d’être encore très long … Maurice Belay toujours à l’infirmerie ainsi que Sertic également suspendu pour ce match …

 

 

 

Olimpa, Chalmé, Poundjé, Bellion, Traoré resteront à la disposition de l’équipe de Patrick Battiston pour jouer éventuellement dimanche à 11 heures contre les Bretons de … Plabennec !

 

 

Le groupe :

 

Carrasso, Keita – Marange, Planus, Sané, Mariano, Trémoulinas, Henrique – Saivet, Plasil, Obraniak, Nguemo – Gouffran, Jussiê, Diabaté, Sacko.

 

 

 

Bon match à toutes et à tous

 

 

Allez Bordeaux,Allez !

 

 

 

Francis, dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...