Le Crédit … Lyonnais …

 

Non, non, le lion n’est pas mort, il a pris les devants et surtout conseil auprès de frères Lissac. Aujourd’hui il y voit très clair, le Lyonnais tient à son crédit, et veut le conserver …

 

Ses contradicteurs disaient de lui pendant les grands moments forts de son histoire, qu’il fumait la « moquette » tellement son orgueil était considéré comme déplacé. Il est devenu réaliste et ne tient pas que son club parte en … fumée !

 

Les années passent … malgré la crise et une non participation à la ligue des champions (une première après presque une décennie), l’Olympique Lyonnais « Garde » son crédit dans la hiérarchie de notre football hexagonal; le club cher au Président Aulas poursuit sa route tout en respectant les nouvelles règles restrictives d’une conjoncture qui paralyse de nombreuses structures même les plus solides jusqu’ au delà de nos frontières, n’épargnant personne dans le sport professionnel en général …

 

Le lion prend de l’âge, il s’est donc équipé en conséquence pour encore compter jusqu’au moindre centime et ainsi joindre les deux bouts.

 

Aussi, il a fallu vendre avant d’acheter, avoir de la patience sur un marché plus que timide faute de liquidités … Hugo Lloris a dû se résoudre à quitter le club pour Tottenham, Källström est allé tenter l’aventure au Spartak de Moscou, Ederson a choisi l’Italie et la Lazio de Rome … bref quelques millions d’euros dans les caisses afin de permettre de construire une équipe susceptible de jouer les premiers rôles …

 

 

Seul point noir de ce début de saison la blessure de Yoann Gourcuff qui reste éloigné des terrains depuis plusieurs semaines déjà, mais le centre de formation Lyonnais reste de qualité et Clément Grenier, un moment sollicité par Nice, restera finalement sur les bords du Rhône afin de palier à l’absence de l’ancien Bordelais …

 

De plus l’Olympique Lyonnais innove cette saison en faisant du neuf avec de l’ancien … Une arrivée inattendue se produit à quelques jours de la fin des transactions autorisées: celle de Steed Malbranque, libre de tout engagement donc gratuit … Une bonne affaire qui se justifie par un comportement exemplaire sur le terrain mais également dans le jeu …

 

 

 

 

 

 

C‘est dire que le classement actuel des hommes de Rémi Garde va dans le bon sens (2ème, invaincu avec 14 points soit 4 points de retard sur Marseille, de quoi rendre optimiste l’entourage du club après un début de saison en tous points réussi …)

 

C’est un club qui appelle le respect avec un président qui a su être présent dans les moments difficiles … Après avoir été 7 fois champion de France consécutivement, ce qui était loin d’être évident, l’Olympique Lyonnais allait vivre la disette depuis 2008 sans trophée. Mais à force de persévérance, la récompense est enfin revenue : le club remporte la saison dernière la Coupe de France … juste récompense …

 

 

 

 

 

 

Ludovic Obraniak, avant d’affronter les gônes, reste admiratif pour ce club qu’il trouve bien structuré, semble même assez impressionné par la façon de s’adapter à la situation nouvelle … La crise économique n’épargne personne et il trouve que les dirigeants Rhodaniens ont bien géré la situation en recrutant malin en gardant des joueurs cadres tout en y ajoutant des valeurs sûres … La mayonnaise a parfaitement prise ce qui fait que leur départ est plus qu’honorable ….

 

Tout ceci conforte donc un crédit non négligeable, et il ne serait pas surprenant de retrouver un Olympique Lyonnais aux premières loges disposé à jouer les 3 premières places qualificatives à la ligue des champions …

 

Cette équipe sur le papier reste encore impressionnante avec une charnière centrale recomposée suite au départ de Cris … En effet l’espoir Lovren et le nouveau venu du PSG Bisevac démontrent après chaque sortie leur complémentarité … sur les côtés Réveillère et son départ manqué assure et Monzon, venu de Nice, est promis à un bel avenir … au milieu les jeunes Ganalons et Grenier, purs produits du club, auxquels il faut ajouter Mvuemba qui arrive de Lorient, semblent armés pour tenir la cadence, d’autant plus que le revenant Steep Malbranque réalise un début de saison plus que remarquable !

 

Enfin devant, que dire de Lissandro Lopez et Gomis qui à eux tout seuls peuvent gagner un match, mais aussi Jimmy Briand sans oublier l’imprévisible Lacazette toujours prêt à surgir pour faire la décision …

 

L’infirmerie Lyonnaise devrait libérer dans quelques jours Bastos (peut-être même contre Bordeaux) et surtout Yoann Gourcuff ce qui apportera un peu plus de choix à Remy Garde …

 

 

 

 

 

 

Une semaine pour se remettre …

 

 

 

 

 

 

Côté Bordelais, c’était le temps nécessaire afin de faire face à la déception de dimanche dernier … Ce match contre Ajaccio avait du mal à passer derrière la main courante, où les fidèles cherchaient encore l’explication d’une telle contre-performance …

 

Surtout après ce match européen réussi face aux Belges de Bruges, mais comme l’indique Jean-Marie « on est en droit de se poser la question essentielle après avoir assisté au match contre les Corses … où faut-il placer le curseur sur la performance de nos Girondins contre Bruges ? On le place sur l’euphorie dans le jeu du côté de Bordeaux ou alors sur la faiblesse des joueurs de Georges Leekens ? »

 

 

 

 

 

 

« C’est vrai que cela demande réflexion, une chose est sûre il nous sera difficile de courir après tous les lièvres à la fois ! Le fait de jouer après très peu de temps de récupération n’est pas un gage de succès pour le championnat, l’effectif risque d’être un peu juste surtout que les blessures ne semblent pas nous épargner … » nous explique Jean-Pierre

 

 

 

 

 

 

En effet après Landry Nguemo, Maurice Belay rejoint l’infirmerie pour un arrêt de 3 semaines, rejoint par Grégory Sertic avec le même tarif d’indisponibilité (adducteurs) … pendant que Fahid Ben Khalfallah est en phase de reprise …

 

Francis Gillot était donc très remonté dimanche soir après ce match raté contre Ajaccio … Il en voulait surtout au calendrier démentiel quand on joue l’Europa Ligue dont les rencontres sont programmées le jeudi soir …

 

La ligue et le nouveau diffuseur Qataris ne semble pas vouloir tenir compte d’un temps minimum de récupération d’où le coup de gueule de l’entraîneur Bordelais qui prétend que l’horaire n’est pas adapté et que l’équité semble absente dans leur décision …

 

« Dans cette Europa Ligue nous sommes la troisième roue du carrosse, Marseille et Lyon sont les clubs les plus protégés, alors nous sommes condamnés à jouer à 14heures le dimanche et ce après chaque match européen … C’est tout simplement scandaleux ! » s’énerve Jojo

 

 

 

 

Sous le regard de curieux !….une délégation Irlandaise sur le sol du Haillan pour apprendre …

 

 

 

 

 

 

Cette semaine sans match, puisque exempt de la coupe à « moustache », aura semble t-il été utilisée à de la récupération mais également à des séances de travail un peu plus poussées … Une opposition a même été organisée à l’initiative des deux entraîneurs Gillot et Battiston entre les joueurs en manque de jeu chez les professionnels et l’équipe de CFA au repos forcé (coupe de France) ce dimanche …

 

Que nous réserve donc ce match contre les Lyonnais ?

 

Vu la qualité de l’adversaire, la motivation sera toute faite, pas besoin de faire de longs discours …

L’objectif est clair, faire du jeu face à une équipe qui en produit c’est déjà plus facile, enfin parait-il !…

C’est un véritable challenge d’aller chercher des points à Gerland devant un adversaire qui est également invaincu, il faudra assurément faire un gros match comme dit le coach …

 

Francis Gillot va -t-il associer Diabaté à Gouffran comme contre le PSG, car la charnière centrale Lyonnaise Lovren-Bisevac n’est pas la première venue … Le Malien par son physique est le point d’ancrage qui pourrait offrir à Gouffran des occasions de buts …

 

 

 

 

 

 

L‘entraîneur Bordelais reconduira t-il une défense à cinq avec Mariano, Henrique, Planus, Marange, Trémoulinas, renforçant le milieu avec Sané et Plasil … ce qui donnerait l’équipe suivante :

 

Carrasso – Mariano, Henrique, Planus, Marange, Trémoulinas – Sané, Plasil, Obraniak – Diabaté, Gouffran

 

A moins qu’il adopte tout simplement une équipe joueuse en 4-4-2 :

 

Carrasso – Mariano, Henrique, Planus, Trémoulinas – Plasil, Sané, Obraniak, Saivet – Diabaté ou Jussiê, Gouffran

 

 

 

Le groupe :

 

 

 

 

 

Carrasso, Olimpa – Chalmé, Henrique, Marange, Mariano, Planus, Poundjé, Sané, Trémoulinas – Jussiê, Obraniak, Plasil, Saivet, Traoré – Bellion, Diabaté, Gouffran.

 

 

Bon match à toutes et à tous !

 

Allez Bordeaux, allez !

 

 

 

Merci à Francis, dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...