Attention d’Angers…


 

 

 

Pour les hommes de Moulin ?

 

Un match de tous les dangers pour cette équipe Angevine, à en croire les équipiers de Cédric Carrasso et de leur entourage ? …. ou tout simplement attention particulière portée par Stéphane Moulin à cette équipe de Bordeaux qu’il pourrait craindre, dangereuse dans son esprit ?

 

Ne serait-ce que Khazri qui déclarait cette semaine : « La saison est encore longue, il reste encore pas mal de matches, tout peut se passer. J’ai vraiment confiance en ce groupe et à la fin de saison on sera là où Bordeaux mérite d’être ».

 

 

 

 

A commencer par ce déplacement en Anjou où, en contradiction avec sa douceur, il fait pas bon de s’y produire en ce moment ..le PSG, l’incontestable et étincelant leader peut en témoigner, lui qui n’a pu que faire match nul il y a une quinzaine de jours… ce qui fait dire encore à Wahbi : « Ils ne sont pas seconds pour rien, c’est une belle équipe, ils sont bien en bloc, défendent très bien et sont efficaces sur coups de pieds arrêtés. Ce sera à nous d’être vigilant à ça, leur laisser le ballon parce qu’ils sont à domicile et pourquoi pas bien contre-attaquer comme certaines équipes le font contre nous ? ».

 

Les supporters eux, sont encore loin à s’enflammer ..bien sûr la dernière victoire contre Guingamp dimanche dernier, a permis à leur équipe favorite de se replacer dans le ventre mou, mais le contenu de cette rencontre ressemblait davantage à un reste de « daube » qu’à une renaissance et un nouvel esprit, tant le jeu était poussif et sans grand enthousiasme… bref il aura fallu dix minutes de folie de l’insaisissable Adam Ounas pour enfin enlever la décision ….sur une action du néo-professionnel, obtenant un corner, tiré ensuite par Khazri et repris par Cédric Yambéré !

 

Ouf ! ce succès à l’arraché pourra t-il être enfin le début d’une longue série ? …bien évidemment il serait simpliste de croire que tout est réglé et que les problèmes sont derrière nous… surtout quand l’infirmerie est de nouveau bien remplie à laquelle il faut ajouter les absences pour suspension !

 

Mais le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Willy Sagnol a dû se résoudre à appeler des garçons qui n’étaient pas forcément prévus d’apparaître dans le groupe, mais plutôt en un plan d’urgence faute de combattants…

 

 

 

 

Et c’est ce qui se produisit en ce milieu de semaine, avec onze titulaires dont la majorité sont des habitués de la réserve de Patrick Battiston, afin de jouer le dernier match de la poule en Europa Ligue contre le Rubin Kazan…

 

Un match comptant pour du « beurre », sans aucune incidence sur le résultat, nos jeunes joueurs sans pression, allaient produire un jeu assez séduisant pour le plaisir des quelques 8000 supporters venus assister à la clôture (pour Bordeaux) de cette compétition… une équipe entreprenante offensivement lui permettant d’égaliser dans un premier temps par Laborde sur une action de Vada puis sur une échappée de près de 80m de Rolan pour prendre l’avantage ..mais les espaces laissés au Rubin Kazan devaient être fatals aux  »gamins » qui encaissèrent un but les privant ainsi, d’une première victoire de leur équipe, dans cette coupe d’Europe…

 

Dommage, mais Willy Sagnol pouvait quand même tirer de nombreux enseignements pour le futur avec des garçons comme Valentin Vada et son frère « jumeau » Robin Maulun (comme surnommés au Haillan 19ans tous les deux) et Gaëtan Laborde qui mérite, à 21ans, certainement mieux que de jouer en CFA…. des promesses donc et enfin un rayon de soleil !

 

A quand leur prochaine titularisation ? pourquoi pas mercredi 16 décembre en Coupe de la Ligue contre Monaco… équipe éliminée également en Coupe d’Europe, qui pourrait également faire tourner !

 

 

 

 

Le championnat reprend donc ses droits avec un déplacement à Angers qui pourrait être décisif pour la suite avant….. la réception de l’Olympique de Marseille le dimanche d’avant Noël…

 

Willy Sagnol a donc vu son groupe s’agrandir par la force des choses avec des jeunes plein d’ambitions, des « gamins » qui sont loin (pour l’instant) de se poser des questions ne demandant que de grandir…

 

Ces nouveaux éléments seront à prendre en considération à l’approche du prochain mercato… l’effectif sera t-il remodelé ? …. sûrement en fonction des compétitions restantes (viré de l’Europa, peut-être même de la Coupe de la Ligue)…

 

Alors les pronostics vont déjà bon train… dans les médias, chez les supporters… qui va partir ? qui va arriver ? des noms circulent surtout sur les partants… les « sages » prétendent qu’il serait bon d’être prudent afin de ne pas faire n’importe quoi… construire et non pas anticiper dans l’urgence pour faire tout le contraire …démolir…

 

Conserver les soldats de devoir ayant l’âme de combattants (oui, oui il en existe dans le groupe) en y ajoutant de la fraîcheur et de la complémentarité par la jeunesse, recruter « malin » avec des joueurs revanchards (un par ligne) pas cher et surtout en leur présentant un projet sportif auquel ils aient envie d’adhérer…

 

Willy Sagnol sera t-il maintenu ?….. bien évidement, on ne connaît pas la décision, lui même ne le sait pas ! …. est-ce la solution ? … nombreux sont celles et ceux qui doutent de l’efficacité d’un changement de coach et prétendent même que la gouvernance du club est encore plus responsable que l’entraîneur !…

 

 

La douceur angevine…

 

 

 

 

Après s’être cassé les dents de nombreuses fois au pied du podium de Ligue 2, le SCO d’Angers a enfin arraché son accession dans l’élite au printemps dernier…
Surprenant promu, le club angevin vient d’entamer la saison de Ligue 1 par une victoire à Montpellier (0-2). Quelle serait la recette du maintien pour l’un des plus petits budgets du championnat ? «  Quand je suis arrivé en 2006, tout le monde disait que le niveau du club, c’était le bas de la Ligue 2, ou le National, et que de toute façon, ici, c’était tranquille. Donc il a fallu remettre beaucoup d’énergie, beaucoup de conviction. On est passé de la douceur angevine à la dalle angevine  » , explique le directeur sportif, Olivier Pickeu, interrogé par Ouest-France.

 

L’entraîneur, Stéphane Moulin, assure lui que « le joueur qui va être positif va en entraîner un autre, et d’un seul coup, c’est l’effet boule de neige. (…) L’an passé, on n’était pas meilleurs que certaines équipes qu’on a devancées, mais il y a des moments où, à la lutte, ça fait la différence.  »

 

 

 

 

Pas de noms « ronflants » dans cette équipe, seulement des éléments qui prennent plaisir à évoluer ensemble tout simplement avec un entraîneur qui sait parler aux oreilles de ses joueurs…

 

Le SCO d’Angers un club familial à l’origine, qui a su le rester au fil des années, où il fait bon vivre …la politique a toujours été basée sur les transferts …quand le SCO réussi à faire sortir un joueur de bonne valeur il s’empresse de la monnayer, le dernier en date Sofiane Boufal transféré à Lille au mercato de Janvier 2015…

 

De nombreux joueurs de talent sont passés par le club Angevin, Deloffre, Dogliani, Margotin dans les années 60, ou encore Guillou, Edwige, Berdoll et même un certain Eric Bedouet dans les années 70 !… Ulrich Ramé a été formé à Angers, René Gallina aussi avant de jouer à Bordeaux…

 

 

Eric Bedouet avant dernier à droite…

 

Le SCO occupe actuellement la place de dauphin de notre championnat juste derrière la formule 1 du PSG, c’est dire la performance pour un promu ! 30 points sur 17 matches joués, 8 victoires 6 matches nuls et seulement 3 défaites 16 buts pour seulement 9 encaissés qui en fait la deuxième défense de la Ligue 1 derrière le ….PSG 8 buts !!!…

 

Très difficile donc, pour les visiteurs, à marquer des buts surtout sur son terrain du Stade Jean Bouin 3 buts seulement encaissés ..en contre partie les hommes de Stéphane Moulin ne marque pas beaucoup ; ceci compense cela d’où le nombre important de matches nuls (5) sur 9 matches joués à domicile… seul Rennes est venu battre le SCO sur le score de 2-0 Troyes, Bastia, et Lille ont été battus match nul pour Nantes, Reims, Guingamp, et le PSG sur le même score de 0-0 alors que Nice est lui aussi reparti avec un match nul mais… 1-1 …

 

 

 

 

Olivier Auriac formé à Bordeaux explique le pourquoi du comment : « Oui, ce match résume bien ce que nous faisons depuis le début de saison. Nous sommes une équipe plutôt défensive avec un bloc équipe bien en place. Nous nous projetons très vite à la récupération du ballon et nous exploitons toutes les opportunités en contre. Ensuite, nous sommes doués sur coups de pied arrêtés. Nous possédons un excellent tireur avec Thomas Mangani et nous avons des « tours de contrôle ». Cheikh Ndoye, Romain Thomas, Ismaël Traoré ou encore Romain Saïss prennent beaucoup de ballons de la tête. Du coup, nous sommes assez efficaces sur ces phases de jeu. Nos Girondins ont quand même espoir de repartir de Jean Bouin sur un 0-0 et ainsi ajouter à leur capital, un point ou peut-être trois sur un …malentendu en gagnant avec un tout tout petit but marqué du genou , de l’épaule du ventre ou du derrière !!!

 

Cette équipe est donc plus à l’aise à l’extérieur puisqu’elle compte sur 8 déplacements 5 victoires un nul et seulement 2 défaites pour 11 buts marqués et 6 encaissés…

 

Bordeaux se rendra donc à Angers privé de nombreux blessés dont Ounas tout fraîchement devenu professionnel… de ce fait de nombreux jeunes seront du déplacement avec Vada, Maulun, Laborde et surtout Ambrose qui pourrait faire ses grands débuts en défense centrale…

 

 

 

 

Le groupe d’Angers :

 

Butelle, Letellier – Andreu, G.Angoula, Bouka-Moutou, R.Thomas, I.Traoré – Auriac, R.Camara, Capelle, Diers, Manceau, Mangani, C.Ndoye, Ngosso, Saïss – Karanovic, Ketkéophomphone, Sunu

 

 

Le groupe retenu par Sagnol :

 

Carrasso, Prior – Contento, Guilbert, Poundjé, Yambere, Ambrose – Khazri, Maulun , Maurice-Belay, Plasil, Poko, Traoré, Vada – Crivelli, Diabaté, Laborde, Rolan, Kiese Thelin.

 

 

Bon match à toutes et à tous

Allez Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso