Un nul au bout de l’ennui

Julien Faubert Iconsport

 

Le résumé

Bordeaux a commencé de la meilleure des manières 2015 avec une victoire en Coupe de France face à Toulouse. Cette défaite sera-t-elle la première d’une série, ou le début d’un mois de janvier compliqué ? Telle est la question avant cette rencontre face à l’AS Monaco. Car Bordeaux est amputé de cinq joueurs avec la CAN et pas des moindres (Sané, Saivet, Khazri, Poko et Traoré), sans oublier Cheick Diabaté qui est incontestablement l’arme N°1 depuis le début de saison. A cela on y ajoute des blessures récurrentes, et l’on obtient un Willy Sagnol obligé de faire avec les moyens du bord. A Monaco, l’effectif ne sera amputé que de deux joueurs partants pour la CAN et de Jérémy Toulalan, ainsi que quelques membres importants de l’effectif qui ne sont pas à 100%. Bref, ce Monaco qui est revenu en fin d’année dans le Top 5 de Ligue 1, ne sera pas considérablement chamboulé.

Mickaël Landreau, en avant match : « Alors là, Willy Sagnol n’a pas trop le choix, il fait avec les moyens qu’il a et espère faire exploit ». L’entraineur bordelais a choisi cette composition pour espérer quelque chose en Principauté

 

compoasmfcgb

 

Le match commence fort avec une combinaison entre Rolan et Plasil côté gauche, qui voit se dernier centre au deuxième… Mariano est là, glisse au moment de sa reprise, mais se relève vite pour mettre en retrait pour Thomas Touré : son intérieur du pied est bon, cela dit le portier sort le ballon. Deux minutes plus tard, Carrasso fait une parade à bout portant sur une frappe monégasque. Il faudra ensuite attendre la 35ème minute et la tête de Contento qui sauve cette balle de but sur sa ligne pour nous réveiller. Deux minutes plus tard, la reprise intérieur du pied de Rolan va directement dans les gants de Subasic. On y va même au niveau des commentateurs avec comme descriptif « Une aimable partie de Ligue 1 »… C’est une façon polie de dire qu’il n’y a pas de match. Les commentaires de Canal seront tranchants avec Pierre Ménès tout d’abord : « Le match commence à quelle heure ? », devancé de peu par Paganelli qui demande à Sertic si c’est un jubilé… La deuxième ne pourra être que meilleure. Ou moins mauvaise…

 

Mi-temps.

 

Changement tactique à la 57ème de Sagnol avec Bordeaux qui passe à trois derrière (Changement de Kaabouni, remplacé par Yambéré). Bordeaux jouera dès lors en contre avec notamment une frappe de Sertic malheureusement trop haute (62ème). 68ème, Berbatov, entré en jeu, est contré sur une frappe de l’extérieur du pied et de la surface. 80ème, c’est un festival, Touré élimine par un petit pont un premier joueur au milieu de terrain, crochète un autre et accélère plein axe, fixe deux joueurs et enroule une magnifique frappe en dehors de la surface… C’est le poteau ! Sala a suivi mais manque complètement le cadre ! Heureusement il y avait hors-jeu mais cela témoigne d’un cruel manque de confiance de l’argentin. Puis plus rien jusqu’à la fin de cette rencontre. Un bon 0-0 qui n’arrange aucune des deux équipes.

 

 

Younes Kaabouni Iconsport

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso : Une belle parade à bout portant (3ème).

Julien Faubert : De la solidité, mais de l’imprécision technique.

Diego Contento : sort ballon sur sa ligne, et revient petit à petit à un niveau correct.

Nicolas Pallois : en un contre un intraitable, un « faux lent » pour Landreau et une « belle surprise ». S’est même l’occasion de monter balle au pied à la 86ème.

Marc Planus : une prestation correcte, dans la lignée des précédentes.

Grégory Sertic : plus haut en seconde, c’est comme ça qu’on l’aime. Souvent sanctionné par l’arbitre et il fera une faute volontaire sur un coup franc monégasque synonyme de jaune.

Jaroslav Plasil : les ballons passent par lui, chargé de faire le relai entre la défense et l’attaque. Des pertes de balle oui, mais beaucoup de ballons bonifiés.

Filho Mariano : milieu offensif droit, a manqué une belle reprise dès le début du match. Puis a disparu…

Younes Kaabouni : un peu court sur certains ballons et son pressing, dû au manque de temps de jeu. Matrisciano confirme qu’il n’a pas joué depuis longtemps, compréhensible.

Diego Rolan : Très rarement dangereux, très rarement décisif.

Thomas Touré : Tous les tirs cadrés sont de lui, et que dire de cette action magnifique qui aurait pu être le but de l’année si le poteau avait été un centimètre moins grand.

 

Cédric Yambéré : Entré au poste de milieu défensif pour amener son physique.

 Emiliano Sala : un manqué – heureusement sur hors-jeu – incroyable pour un attaquant…

 

 

Nicolas Pallois Iconsport

 

 

La feuille de match

Dimanche 11 janvier 2015 à 21 heures

20ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade Louis II

5579 spectateurs

Arbitre : M. Stéphane Lannoy

Monaco 0–0 Bordeaux

Buts : Néant

Cartons jaunes : Bakayoko (89ème) – Sertic (66ème)

Cartons rouges : Néant

Monaco : Subasic – Fabinho, Carvalho ©, Echiejile, Raggi, Moutinho – Ocampos, Bakayoko, Silva, Carrasco – Martial (Germain, 73ème).

Bordeaux : Carrasso – Mariano, Contento, Pallois, Planus, Faubert – Sertic ©, Kaabouni (Yambéré, 57ème), Plasil – Rolan (Sala, 74ème), Touré.

 

 

Mariano Iconsport

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Faubert : 5

Contento : 6

Pallois : 8

Planus : 7

Sertic : 5

Plasil : 6

Mariano : 5

Kaabouni : 3

Rolan : 4

Touré : 7

 

 

Gregory Sertic Iconsport

 

 

Les statistiques

Monaco – Bordeaux

Possession : 53%-47%

Tirs : 13-8

Tirs cadrés : 4-4

Passes réussies : 78%-75%

Hors-jeux : 4-2

Corners : 13-2

Centres : 41-8

Fautes : 17-16

Cartons jaunes : 1-1

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut être aussi...