Bordeaux passe l’Etape

Le premier match de l’année 2014 nous oppose donc à une vieille connaissance, Raon l’Etape. Ce match de Coupe de France a un bel air de revanche pour ces joueurs amateurs, tant le match de la saison dernière, dans la même compétition, avait tourné à notre avantage sur des faits litigieux. Cette année, Bordeaux est averti. Les Girondins se déplaceront d’ailleurs avec beaucoup d’absents : Henrique est suspendu, Diabaté, Jussiê, Planus et Sertic sont blessés, tandis que Jug, Mariano, Orban, Poko et Rolan s’entraineront au Haillan. Plus qu’un match à aborder avec sérieux, il s’agit aussi de conserver notre titre, acquis la saison dernière au Stade de France face à Evian.

 

 

Bordeaux a décidé de bien entamer la rencontre, assez haut, avec un bon pressing. C’est Obraniak et Saivet qui s’illustreront avec une frappe enroulée chacun, qui manquera de peu pour l’attaquant sénégalais de tromper son vis-à-vis. C’est à la 14ème minute que la rencontre va prendre un nouveau tournant. Traoré, fauché à l’extrême limite de la surface, se voit accordé un pénalty ! Au ralenti, les images montrent que la faute est juste en dehors, bien que le malien tombe dans la surface. Peu importe, c’est Saivet qui prend la responsabilité de le frapper, et le transforme facilement d’un contrepied ! But ! Bordeaux mène 1-0 (14ème). Carrasso sera ensuite attentif sur un coup franc de Johansen qui passe au-dessus de tout le monde, en le claquant (37ème).

 

A la mi-temps, Bordeaux, qui a bien joué le premier quart d’heure, a ensuite tenté de construire, sans trouver trop de failles. En face, pas grand-chose à souligner, les joueurs de Raon ne prennent pas trop de risques ou sont vite stoppés par notre défense.

 

En seconde période, les débats continuent d’être équilibrés. Bordeaux a l’occasion de doubler la mise par Sacko à la 69ème minute. Ce dernier déborde le gardien, et n’a plus qu’à inscrire dans le but vide… c’est à côté ! La sanction va être immédiate et, deux minutes plus tard, Patin est seul au second poteau et a tout le loisir de tromper Carrasso ! Raon égalise (1-1) ! Les joueurs adverses vont alors retrouver de l’allant et de l’envie. C’est pourtant Bordeaux aura le dernier motet, sur un centre-tir de Nguemo, Bellion se jette et coup la trajectoire du ballon… qui semble aller en dehors… c’était sans compter sur le défenseur Ba, qui le remet vers les buts de son propre gardien… But des Girondins de Bordeaux en toute fin de rencontre (87ème) ! Il ne se passera plus rien et Bordeaux prendra donc le chemin des 16èmes de finale de la Coupe de France !

 

Bien sûr, la manière n’y était pas forcément. Mais pour un match de reprise, aller gagner dans cette ambiance délétère et des « spectateurs » qui sifflent nos joueurs une fois le match terminé, c’est assez positif tout de même. Qui plus est sans l’effectif titulaire. Allez, l’aventure continue ! Allez Bordeaux !

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso effectuera deux sorties en première période : une dans les airs à l’entrée de la surface, une dans les pieds. Il réalisera aussi une claquette en fin de première période. En seconde, il ne pourra rien sur le but de Patin.

Julien Faubert avait beaucoup d’envie. Il n’hésita pas à recadrer ses coéquipiers lorsque ça n’allait pas. Il s’est aussi offert un débordement dans son couloir, résistant à deux joueurs, pour centrer sur la tête d’Obraniak. De l’autre côté, Maxime Poundjé a subi un peu le terrain, très abimé. Il reçut aussi une bonne semelle en première période et était satisfait de la solidité de son protège-tibia. Ludovic Sané a souvent eu tendance à jouer trop facile, à ne pas assez rentrer dans le ballon parfois. Sa relance n’a pas été des plus précises non plus cet après-midi. En revanche, Jérémie Bréchet est à créditer d’un excellent match. Très sollicité en début de match, il a repoussé toutes les offensives adverses, de la tête comme des pieds. Sa plus belle, pleine de sang-froid, est certainement celle dans les ultimes minutes de la rencontre où il ne se jette pas et intervient dans la surface avec expérience.

Landry Nguemo a tenté de jouer rapidement, mais avec ce terrain… Alors, il a limité la casse et a essayé d’emmerder ses vis-à-vis, sans commettre de fautes. Il est aussi presque passeur décisif sur le CSC de Ba. Abdou Traoré de son côté effectuait son retour après une (nouvelle) blessure. Il a provoqué le pénalty, a reçu aussi un carton jaune, et a été sorti pour être économisé et ne pas en recevoir un second. Ludovic Obraniak s’est surtout illustré sur ses coups de pieds arrêtés, qui n’ont cela dit jamais trouvé preneur. Il est aussi à créditer de deux frappes au-dessus, et d’une tête manquée sur un centre de Faubert. Nicolas Maurice-Belay a beaucoup provoqué balle au pied. Sa technique et sa rapidité de passe n’ont cela dit pas fait la différence aujourd’hui.

Devant, Henri Saivet est le premier buteur de la rencontre grâce à un pénalty très bien tiré. Il n’a ensuite que très peu existé. Hadi Sacko a reçu énormément de ballons en profondeur. Il a ainsi eu l’occasion de se démarquer, mais ce ne sera encore pas pour cette fois. Pourtant, il aurait pu tuer le match après un très beau mouvement pour éliminer le gardien. Seulement, le but continue de le fuir…

 

Younès Kaabouni est entré à la place de Traoré et a montré de l’envie, bien que très peu servi. C’était sa seconde apparition en professionnel. David Bellion est entré à la place de Sacko et, comme prémédité par bon nombre de supporters, a fait la différence, bien aidé cela dit par Ba. Enfin, Vujadin Savic est entré en toute fin de rencontre pour amener du nombre en défense et tenir le score.

 

 

 

 

La feuille de match

Dimanche 5 Janvier 2014 à 14h15

32èmes de finale de la Coupe de France

Stade Paul-Gasser, Raon-l’Etape

2600 spectateurs

Arbitre : M. Alexandre Castro

Raon l’Etape 1-2 Bordeaux

Buts : Patin (71ème) – Saivet (14ème), Ba (87ème, csc)

Cartons jaunes : Traoré (59ème), Faubert (84ème)

Cartons rouges : Néant

Raon l’Etape : Lambry – Kelsch, Ba, Demangeon, Regui – Ketlas (Do Rosario, 62ème) – Nyamwisi, Patin ©, Johansen, Povoa (Simsek, 78ème) – Sassi (Hsini, 69ème).

Bordeaux : Carrasso © – Faubert, Sané, Bréchet, Poundjé – Nguemo, Traoré (Kaabouni, 74ème), Obraniak (Savic, 89ème), Maurice-Belay – Saivet, Sacko (Bellion, 79ème)

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 5

Faubert : 6

Sané : 5

Brechet : 8

Poundjé : 5

Nguemo : 5

Traoré : 5

Obraniak : 5

Saivet : 5

Maurice-Belay : 5

Sacko : 4

 

 

 

Mention spéciale à France 3 Aquitaine (merci @AdrienMth)

 

 

 

Crédit photos : AFP / FIFA