La soirée des premières

 

Le résumé :

 

 

Dernière rencontre de cette phase de groupe en Europa League pour les Girondins de Bordeaux, déjà qualifiés pour le prochain tour. Francis Gillot avait donc décidé de ne retenir que seize joueurs pour affronter Newcastle. Certains cadres ont d’ailleurs été laissés au repos pour ce match, et Gregory Sertic héritait du brassard de capitaine. Une marque de confiance de la part de l’entraîneur girondin, qui souhaitait que le jeune bordelais franchisse un cap. Kevin Olimpa inaugurait une nouvelle coupe de cheveux pour cette titularisation dans les buts girondins. Florian Marange faisait part au cours de la semaine de son souhait d’évoluer dans une défense centrale composée uniquement de deux joueurs afin de prouver sa valeur. Entendu par son coach, il était associé à Marc Planus ce soir, épaulés dans les couloirs par Matthieu Chalmé et Maxime Poundje. Capitaine du jour, Gregory Sertic prenait place devant la défense, en compagnie d’un petit nouveau, André Biyogo Poko, qui vivait ce soir sa première titularisation avec les professionnels bordelais. Henri Saivet et Fahid Ben Khalfallah avaient pour mission d’animer les couloirs, et pourvoir en ballon le duo d’attaquants composé de David Bellion et Cheick Diabaté. Une composition new look mise en place par Francis Gillot, mêlant la jeunesse et l’expérience.

 

 

Cette rencontre démarre sous les meilleurs auspices pour les bordelais. Henri Saivet est le premier à se mettre en action dès la deuxième minute de jeu, en récupérant un corner de Gregory Sertic au second poteau. L’international Espoirs contrôle et s’enfonce un peu plus dans la surface de réparation avant de décocher la première frappe du match. Contrée malheureusement en corner. Ce n’est que partie remise … Bordeaux confirme peu à peu sa domination en ce début de première période, malgré les quelques approximations techniques. La perte de balle de Maxime Poundje à la septième minute est sans conséquence, réparant lui même son erreur. La seconde occasion du match est l’oeuvre de Fahid Ben Khalfallah, bien seul à l’entrée de la surface, qui déclenche une belle frappe, détournée par Elliot, le gardien de Newcastle. Les Girondins se montrent de nouveau à leur avantage à la 18ème minute : lancé dans la profondeur par Henri Saivet, David Bellion voit sa frappe repoussée par le portier anglais. Cheick Diabaté ne parvient pas à reprendre ce ballon traînant dans la surface, et s’emmêle les pinceaux. Dommage. Un manque d’efficacité qui pourrait rappeler les vieux démons …

 

 

 

 

 

 

Une peur de courte durée, puisqu’à la demie-heure de jeu, et au terme d’une action rondement menée par les Girondins, Fahid Ben Khalfallah délivre un amour de centre vers le malien Cheick Diabaté, qui se contente de placer sa tête en opposition, et trouve le petit filet de Rob Elliot. Un but qui récompense cette domination de Bordeaux, emmené par un milieu de terrain très présent, et réactif. Dans les minutes qui suivent, les joueurs se contentent de conserver la possession du ballon, et usent de leurs qualités techniques pour maintenir les anglais à distance, avec réussite. Ils lancent toutefois, à quelques minutes du repos, deux offensives pour enfoncer un peu plus leur adversaire : Cheick Diabaté se trouve à la réception d’un centre de David Bellion, mais ne parvient pas à placer convenablement sa tête. Pour sa part, David Bellion se fait reprendre par la défense de Newcastle, réalisant pourtant un bon contrôle sur une ouverture de Gregory Sertic. L’arbitre de ce match, Menashe Masiah, renvoie les vingt-deux acteurs aux vestiaires,sur cet avantage bordelais en ce qui concerne le résultat, mais également dans le contenu du match.

 

 

 

 

 

 

Aucun changement pour Francis Gillot à la mi-temps, au contraire de son homologue anglais, Alan Pardew, qui procède à l’entrée de Vurnon Anita à la place de Sammy Améobi. La première occasion de cette seconde période est à l’actif des anglais, profitant d’une sortie tardive de Kevin Olimpa pour apporter le danger dans le camp bordelais. Ils se montrent toutefois bien trop timides pour inquiéter le portier bordelais et égaliser dans ce match, jusqu’à cette 52ème minute, où Shola Améobi se trouve à la réception d’un centre, et parvient à décocher une belle frappe, détournée heureusement par Kevin Olimpa du pied gauche. Dans la foulée, Fahid Ben Khalfallah mène la contre-attaque dans un premier temps, puis sert David Bellion, qui décale parfaitement André Poko dans la surface. Le gabonais délivre un centre en retrait dangereux, mais aucun joueur bordelais n’avait suivi. Dommage. Dans la minute qui suit, le jeune Mehdi Abeid place une belle frappe, qui passe de peu à côté du montant droit de Kevin Olimpa.

 

Bordeaux a eu chaud, et subit les offensives anglaises en ce début de seconde période, mais se reprend dès la 56ème minute, avec un nouveau service d’Henri Saivet pour Cheick Diabaté, mais ce dernier manque totalement sa frappe. Une minute plus tard, Matthieu Chalmé et David Bellion combinent dans le couloir droit … l’attaquant bordelais délivre un bon centre, repoussé néanmoins par la défense. Placé à l’entrée de la surface, Gregory Sertic récupère le cuir, et décoche une superbe frappe tendue, détournée par l’extérieur du poteau gauche de Rob Elliot.

 

 

De son côté, la défense assure, à l’image de Marc Planus, coupant court aux différentes offensives anglaises, en réalisant les tacles adéquats, à l’exemple de cette 59ème minute. Les bordelais assoient leur domination sur cette rencontre, et maîtrisent les débats. Le milieu de terrain démontre une grande sérénité à l’image de son capitaine du jour, Gregory Sertic, réalisant ce coup du sombrero pour effacer son adversaire direct à la 65ème minute de jeu, ou encore Henri Saivet, stoppé illicitement par Tavernier à la 68ème minute. Et ce ne sont pas les timides tentatives de Sylvain Marveaux qui font flancher cette arrière-garde girondine. Bordeaux profite de ce manque de réaction des anglais pour aggraver le score. Auteur d’une première prestation convaincante, André Biyogo Poko délivre une passe parfaite dans la profondeur pour Cheick Diabaté, qui ne laisse pas passer l’occasion de doubler la mise à la 72ème minute. Première passe décisive pour le gabonais, pour sa première titularisation.

 

 

 

 

 

 

Six minutes plus tard, Fahid Ben Khalfallah prend sa chance, mais n’ajuste pas sa frappe, un peu molle. Il obtient toutefois un corner, qui ne donne finalement rien. L’intensité retombe peu à peu au cours de ces dix dernières minutes. Les bordelais lancent toutefois deux nouvelles banderilles dans les dernières minutes, par l’intermédiaire de Cheick Diabaté, réceptionnant un centre de Maxime Poundje, mais frappant à côté du cadre du portier anglais, puis sur une frappe de Fahid Ben Khalfallah concluant un redoublement de passes avec David Bellion. L’entrée d’Hadi Sacko en fin de rencontre aura principalement permis au public d’applaudir le double buteur du jour, Cheick Diabaté.

 

 

 

 

Cette équipe profondément remaniée par Francis Gillot aura finalement répondu présente, et pris la pleine mesure de cette rencontre, profitant de cette occasion pour se montrer aux yeux de leur entraîneur. Newcastle n’a jamais été en position de prendre l’avantage dans ce match, pleinement dominé par un milieu de terrain omniprésent. On pourra noter d’ailleurs la présence en nombre de joueurs formés par les Girondins de Bordeaux parmi les titulaires, mais aussi la clôture de cette soirée par une première victoire girondine face à un club anglais en Coupe d’Europe.

 

 

 

Les joueurs :

 

 

Prestation en demi-teinte pour Kevin Olimpa, ayant la lourde tâche de remplacer Cédric Carrasso. Pourtant auteur d’une parade décisive en début de seconde période, le gardien de but girondin aura principalement démontré son manque de sérénité, et la faiblesse de ses sorties, souvent en retard. Il faudra revoir la coupe de cheveux aérodynamique …

 

 

 

 

 

 

La charnière centrale, composée de Marc Planus et Florian Marange, a réalisée une prestation sereine, coupant court aux principales occasions de Newcastle. Très peu de travail à réaliser, mais il le fut avec brio, tant par les tacles de Planus, que le placement de Marange. Troisième titularisation de la saison pour Matthieu Chalmé, après la double confrontation face à Montpellier. Et le latéral droit n’a pas été pris à défaut ce soir, bien aidé, il faut l’avouer, par le manque d’entrain des anglais. Toutefois, il a été présent offensivement pour apporter son soutien à ses coéquipiers. Constat très similaire pour Maxime Poundje dans le couloir gauche. On peut néanmoins regretter un manque de vivacité et d’application de la part du latéral gauche.

 

 

Positionné devant la défense, Gregory Sertic a répondu aux attentes de son entraîneur, en prenant à cœur son rôle de capitaine, et en réalisant une prestation de haute volée. Le joueur formé aux Girondins de Bordeaux était le véritable patron du milieu de terrain girondin, récupérant de nombreux ballons, et participant activement à la construction du jeu bordelais. Il était épaulé la récupération par André Biyogo Poko. Découverte pour une partie des supporters, ce jeune gabonais a confirmé les espoirs placés en lui depuis plusieurs mois, et aperçus lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations. S’appliquant à jouer vers l’avant, il est récompensé en fin de match avec cette superbe passe dans la profondeur. Une première avec les professionnels réussie pour Poko. Comme à son habitude, Fahid Ben Khalfallah démontre quoiqu’il arrive son envie de jouer sur la pelouse, avec plus ou moins de réussite. Il est décisif ce soir en réalisant ce centre parfait pour le premier but de Cheick Diabaté. Dernier acteur de ce milieu de terrain, Henri Saivet, qui confirme également le renouveau de cette nouvelle saison. Les gestes du bordelais ne trompent pas, et montrent une totale confiance en soi.

 

 

 

 

 

 

Enfin, David Bellion et Cheick Diabaté se sont appliqués à apporter leur présence sur le front de l’attaque girondine. Les imprécisions du malien viennent ternir quelque peu sa prestation, réalisant cependant le plus important en inscrivant deux buts. Une sortie sous une ovation du public qui lui fera surement du bien au moral à l’avenir. De son côté, David Bellion n’a pas démérité, faisant preuve d’abnégation. On ressent toutefois le manque de compétition de l’attaquant en fin de rencontre, et ce manque de physique.

 

 

 

La feuille de match :

 

 

6ème journée du Groupe D de Ligue Europa

Jeudi 6 Décembre 2012 à 19 heures

Stade Jacques Chaban-Delmas

 

Arbitre : M. Menashe Masiah

Bordeaux 2 – 0 Newcastle

Buts : Diabaté (29ème, 72ème)

Cartons jaunes : Perch (42ème), Tavernier (68ème)

 

Bordeaux : Olimpa – Chalmé, Planus, Marange, Poundje – Poko, Sertic ©, Ben Khalfallah, Saivet – Bellion, Diabaté (Sacko, 88ème).

Newcastle : Elliot – Ferguson, Perch, Williamson (Coloccini, 73ème), Tavernier – Bigirimana, Abeid, Marveaux, Ranger, Sa. Ameobi (Anita, 46ème) – Sh. Ameobi © (Cissé, 80ème).

 

 

 

 

 

 

 

Les statistiques :

 

Buts : 2 – 0

Tirs : 11 – 5

Tirs cadrés : 7 – 2

Corner : 3 – 6

Hors-jeu : 5 – 2

Fautes : 12 – 15

Cartons jaunes : 0 – 2

 

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Olimpa : 5

Poundje : 6

Chalmé : 7

Marange : 7

Planus : 7

Poko : 7

Sertic : 8

Ben Khalfallah : 7

Saivet : 8

Bellion : 6

Diabaté : 8

 

 

 

 

 

 

Crédits photos : Uefa, Foot01, L’Equipe, Yahoo et NUFC.co.uk

Vous aimerez peut être aussi...