L’après match. Triste épilogue d’une saison à oublier.

Trente-huitième et ultime journée de championnat qui envoyait les Girondins en terre normande ce samedi soir. Un match sans grand intérêt pour clôturer cette saison passable de nos joueurs. Un léger esprit de revanche est à déclarer mais on va vite se rendre compte qu’il n’aura malheureusement pas grand effet…

 

 

Voici les compositions d’équipe :

 

Capture d’écran (99)

 

Capture d’écran (100)

 

 

Le fil de la rencontre

 

4ème minute : Rodelin reprend de la tête un corner mais ne trouve pas le cadre de peu. Juste au-dessus.

10ème minute : Louis s’échappe et part dans un raid en solo. Il tente une frappe lointaine difficilement captée par Prior.

12ème minute : Malcom dépose un corner sur la tête de Diabaté sauvé sur sa ligne par Delaplace.

13ème minute : BUT ! Sur l’action qui suit, Delort réalise un contrôle orienté qui prend la défense bordelaise à défaut et parvient à provoquer un penalty au dépend de Pablo. Le caennais se charge lui-même de le transformer. 1-0

39ème minute : Belle action collective bordelaise conclue par une frappe en lucarne de Plasil sortie de belle manière par Vercoutre.

50ème minute : Plasil trouve l’espace et glisse un bon ballon en profondeur à Malcom. Le brésilien tente un centre à ras de terre à destination de Rolan qui ne parvient pas à conclure devant le but.

57ème minute : Delaplace tente un lob dans la surface qui est tant bien que mal repoussé par Prior. Féret suit bien et loupe l’immanquable de la tête.

69ème minute : Contre-attaque éclair du SMC. Delort éclate la barre transversale en sortie et Féret ne trouve pas le cadre en suivant.

84ème minute : Cafouillage sur corner qui permet à Guilbert de reprendre de volée. Mais sa tentative manque de puissance et Vercoutre capte sans problème.

87ème minute : Frappe vicieuse de Malcom au premier poteau qui surprend sans conséquence Vercoutre.

 

 

Capture d’écran (106)

 

 

Les joueurs

 

Les Girondins finissent leur saison sur une énième déception. Mauvais devant le but et friable à l’arrière, l’équipe a montré toutes ses limites à notre plus grand malheur. Les quinze premières minutes ont pourtant transmis un brin d’espoir aux courageux supporters en déplacement mais le penalty (très litigieux) de Delort a calmé les ardeurs de tous les Bordelais. Pour ce dernier après match de la saison, on ne perd pas nos vielles habitudes et on va commenter la prestation de chaque joueur.

 

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Jérôme Prior. Une rencontre trop tranquille pour lui, qui encaisse un but sur l’une des rares occasions caennaises. Et sur penalty qui plus est… Rien d’autre à redire pour son cas.

 

En défense, Frédéric Guilbert a coulissé sur l’aile droite suite à la blessure de Debuchy mercredi dernier. Définitivement moins à l’aise à ce poste. Il perd toute sérénité et toute la facilité qu’il peut dégager dans l’axe. Malgré tout, il a tout de même tenu son rang (Sûrement 14 fois mieux que Poko) et a défendu comme il fallait (1’ 72’) avec parfois des incursions en terres adverses ponctuées par des centres (11’ 33’). Sur l’autre aile, Diego Contento est celui qui a joué le plus de ballons, celui qui a gratté le plus de ballons et celui qui a réussi le plus de passes. Mais a t-il était si efficace que ça dans le jeu ? Pas vraiment non. Il n’a jamais réussi à apporter le danger dans la surface adverse et a raté la plupart de ses centres. Il était temps que la saison se termine pour le latéral allemand. Au niveau de la charnière centrale, Pablo Castro n’a joué que 40 minutes et on s’en contentera (à ne pas confondre avec Contento. Vous suivez un peu ?). Un penalty provoqué, des interventions litigieuses et des relances ratées sont à noter sur son tableau de match. Il a réalisé une meilleure mi-temps sur le banc de touche, on ne vous le fait pas dire. En compensation, on retrouve notre pompier préféré Nicolas Pallois. Une nouvelle fois dans tous les bons coups, il est intervenu dans les duels à de nombreuses reprises (22’ 34’ 35’ 46’ 49’) et s’est même permis des relances justes et balle au pied (24’ 29’ 73’).

 

En sentinelle, le coach Ramé titularise Lamine Sané. Il réalise une performance avec beaucoup trop de déchets que ce soit techniques ou dans la précision des passes. Il n’a pas été non plus capable de se projeter vers l’avant lors des premières relances. Mais pour sa défense, que ce soit lui, Yambéré ou Chantôme, aucun milieu placé devant la défense n’a réussi dans ce domaine au cours de la saison. Remplacé par Touré (83’). En tant que milieu relayeur, Jaroslav Plasil a joué par intermittence. Sur certaines actions, il a réussi à trouver les espaces et à livrer de bons ballons (10’ 49’) ainsi qu’à se trouver ses angles de tir (40’). Tandis que sur certains phases, il a fait preuve d’un manque de justesse handicapant pour son équipe. Valentin Vada a, quant à lui, fait preuve de plus d’aisance technique balle au pied. Sans pour autant rayonner dans l’entre-jeu, il a fait son boulot et a montré un bon volume de jeu.

 

Dans l’animation offensive, le plus dangereux aura été Malcom. A l’origine de corners très bien tirés (10’), de centres justes (50’) et de belles tentatives de frappes (87’), l’international brésilien a prouvé de belles choses ce soir. Un peu moins en vue, Diego Rolan a touché moins de ballons et n’a eu qu’une seule occasion qu’il n’a pas su concrétiser (50’). Il s’est cela dit battu. Un peu à l’image de son saison au final…
En pointe, Cheick Diabaté n’a pas existé non plus. Sevré de ballons, il est auteur d’une seule occasion dangereuse qui sera dégagée sur sa ligne (11’). Il s’est positionné beaucoup trop bas sur le terrain, ce qui l’a empêché d’être placé aux bons endroits. Remplacé par Crivelli tôt dans la match (60’).

 

Au niveau des remplaçants, Robin Maulun a montré de belles choses dès son entrée en jeu pour sa première en Ligue 1 et pour son dernier match sous le maillot girondin. A moins que Jean-Louis Triaud, présent à Caen, ait décidé de changer d’avis ? Enzo Crivelli n’a rien fait mis à part mettre des tampons. Triste habitude. Et Thomas Touré est entré pour rien.

 

 

Capture d’écran (103)

 

 

La feuille de match

 

Caen-Bordeaux
Samedi 14 mai 21 heures
Caen, Michel-d’Ornano
38ème journée de Ligue1
19 629 spectateurs
Arbitre : CHAPRON Tony
Buts : Caen : Delort (13’)
Cartons jaunes : Caen : Louis (24’) et Bordeaux : Pallois (24’), Crivelli (72’)
Cartons rouges : aucun
Caen : Vercoutre – Appiah, Da Silva, Adéoti, Bessat – Seube (Diomande 77’) – Rodelin, Delaplace, Féret, Louis (Nkololo 80’)– Delort (Raineau 90’).
Bordeaux : Prior – Guilbert, Pablo (Maulun 39’), Pallois, Contento – Sané (Touré 83’), Plasil, Vada – Malcom, Rolan, Diabaté (Crivelli 60’).

 

 

 

Capture d’écran (105)

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 4
Guilbert : 6
Pablo : non noté (et heureusement) et Maulun : 7
Pallois : 9
Contento : 3
Sané : 4
Plasil : 5
Vada : 6
Malcom : 6
Rolan : 4
Diabaté : 4

 

 

Capture d’écran (115)

 

 

 

Les stats d’après match

 

Caen-Bordeaux
Possession : 39%-61%
Tirs : 10-11
Tirs cadrés : 4-5
Passes : 375-583
Passes réussies : 72%-83%
Hors-jeux : 4-2
Corners : 4-6
Duels gagnés : 70-72
Fautes : 15-15

Screen BeIN, Stats LFP

Vous aimerez peut être aussi...