Un Bordeaux sans envie dit « adieu » à une de ses coupes

Pour vivre une fin de saison intéressante, le message était clair ce soir : gagner face à Lille pour accéder au Stade de France. Comme l’a dit Sagnol, Lille est « une bête blessée qui sera sûrement encore plus dangereuse ». Méfiance donc pour nos Girondins, qui devront être bien en place tactiquement et sérieux jusqu’au bout.

 

Carrasso2

 

 

Voici les compositions de départ de Bordeaux :

 

 

hvhk

 

 

Et celle de l’équipe hôte, le LOSC : 

 

hbhjbhj
Le fil de la rencontre
8ème minute : BUT ! Manque de communication entre Contento et Prior sur un centre, Benzia récupère le ballon au point de pénalty et sanctionne la défense bordelaise. 1-0

11ème minute : Long ballon vers l’avant que lit mal Civelli. Rolan en profite pour reprendre directement de volée mais Enyeama capte bien le ballon.

15ème minute : Encore un déboulé de Bauthéac sur le coté gauche qui centre directement pour Benzia. Le jeune lillois dévie le ballon en taclant qui vient flirter avec le poteau gauche de Prior.

22ème minute : Soumaoro n’arrive pas à frapper dans la surface et se fait tacler mais Sidibé récupère et marque. But refusé pour une position de hors-jeu.

24ème minute : Bonne combinaison venant de la gauche encore se concluant par une frappe d’Obbadi bien détournée par Prior.

33ème minute : BUT ! Erreur défensive de Soumaoro qui prend des risques mais pressé par Khazri. Chantôme suit bien et vient égaliser. 1-1

37ème minute : Énorme face à face pour Lopes lancé en profondeur mais Prior joue bien le coup et remporte son duel.

41ème minute : BUT ! Combinaison pleine axe entre Lopes et Benzia qui mettent la pression à la défense bordelaise et c’est Sané qui vient tromper son propre gardien en le lobant. 2-1

45ème minute : BUT ! Coup franc de Balmont que remet Civelli pour Soumaoro qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 3-1
47ème minute : Cafouillage dans la défense après un coup-franc qui se conclut par un tir en pivot de Yambéré bien stoppé par Enyeama.

 

56ème minute :BUT ! Sur un centre venant de la droite de Corchia, Bauthéac devance un Sané trop attentiste et trompe Prior. 4-1

57ème minute : Benzia sauve sur sa ligne une frappe de Contento. La suite de l’action de Yambéré ne donnera rien.

81ème minute : Guilbert frappe au-dessus du cadre après un corner rentrant.

85ème minute : Coup-franc direct de Khazri boxé des deux poings par Enyeama.

89ème minute : Chantôme déboule sur le coté et adresse un centre au second poteau pour Ounas. Il contrôle mais frappe au-dessus devant le gardien nigérian.

90ème minute : BUT ! Contre-attaque éclair menée par Tallo qui décale Boufal. Le nouvel entrant n’a juste qu’à piquer son ballon pour anticiper la sortie de Prior. 5-1

 
Les joueurs
Une déculottée, une raclée, une fessée, une démonstration, un non-match. Les termes sont forts, mais justes. Les Girondins sont passés à coté de l’un des matchs les plus importants de leur saison. Encore une fois, après Nice et Caen, il va falloir se relever d’un score lourd. Certes il reste la Coupe de France, mais on ne peut pas porter tous les espoirs d’un club comme Bordeaux sur un seul match. Ce soir, il y a beaucoup de choses à dire sur la performance de chaque joueur. Nous allons donc vous proposer l’analyse la plus objective possible pour l’ensemble de l’équipe, absente sur cette demi-finale.

 

 

fhbvldfhbv
Commençons par Jérôme Prior, qui avait la lourde tâche de remplacer l’indispensable Cédric Carrasso. Soirée compliquée pour le jeune gardien, c’est le cas de le dire, qui encaisse pas moins de cinq buts. D’entrée de match, il ne fait rien pour se rassurer puisqu’il manque sa sortie (4′) puis s’entrechoque avec son défenseur gauche sur le premier but (8′). Il se reprend ensuite en effectuant deux parades (23′ 38′) dont un face à face important. Avant de plonger avec le reste de l’équipe… La suite, vous la connaissez, il encaisse quatre buts qui sont (très franchement) imparables pour lui. La question se pose donc : devons-nous juger Prior sur un match ? Est-ce risqué de le garder seul pour une moitié de saison ? Réponse dans quelques jours avec l’avancée du recrutement des Girondins. Ou pas.

 

 

vgvvvgvk
Devant lui, toujours la même ligne défensive au coup d’envoi. Celui qui aura vu le terrain le moins de temps est André Poko. Son entame de match catastrophique lui a réservé le reste de la soirée bien au chaud sur le banc. Absent de tout marquage sur Sidibé entre autre sur son aile, débordé sans cesse par Bauthéac, il organise une journée portes ouvertes aux lillois qui ne se font pas prier pour en profiter. Sympa cet André. Dommage que Sagnol n’apprécie pas trop ce genre de rendez-vous, puisqu’il le sort au bout de 25 minutes. Et que dire de son remplaçant, Lamine Sané. Complètement ailleurs (déjà dans un autre club ?) dès son entrée en jeu, il n’a absolument rien apporté à l’équipe. Il l’a même fragilisée… D’abord un but contre son camp (42′), puis des fautes dangereuses dont un carton jaune (50′) et un marquage beaucoup trop laxiste sur son attaquant comme sur le 4ème but où Beauthéac a le temps de lui passer devant aisément. Un manque de professionnalisme de la part de l’international sénégalais qui ne respecte absolument pas son club en manquant d’envie. On souligne peut-être aussi une erreur de coaching de l’entraîneur de faire encore confiance à un joueur en instance de départ. Ambrose, très bon en Coupe de France, aurait sûrement fait mieux. Sur l’autre aile, Diego Contento n’a pas brillé non plus. Il n’a été d’aucune aide offensive et a été très en difficulté sur toute la rencontre. Il manque de communication avec son gardien (8′), il rate ses passes (18′ 64′), lâche son marquage sur Lopes par exemple (38′) et finit enfin par exploser littéralement en fin de match. Frédéric Guilbert a commencé son match en défense centrale avant de glisser sur l’aile après la sortie de Poko. Prestation passable pour lui qui n’a pas vraiment rayonné comme lors de ses dernières sorties avant Nantes mais qui n’a pas non plus commis d’errances. A noter un comportement plus tranchant lors de son positionnement sur le coté avec quelques tacles (30′ 54′) et une frappe au-dessus sur corner (80′). En défense centrale, cette fois tout le match, on retrouve Cédric Yambéré. L’un des seuls bordelais à s’être accroché sur la totalité de la partie. Combatif dans les duels (5′ 20′ 25′ 73′) et juste dans ses relances avec parfois un peu de déchet (77′). Il a aussi été présent dans les phases offensives avec notamment cette occasion en pivot face à Enyeama (73′).

 

 

ujbb

 

 

En sentinelle, Abdou Traoré a eu à nouveau du temps de jeu. Encore une brave erreur de Sagnol… Il ne sait pas bien utiliser ses pieds et joue malheureusement encore au foot. Plus sérieusement, il n’apporte rien à ce poste et, en plus, perd des ballons très dangereux à 30m de son but. Remplacé, enfin, par Ounas (46′). Le seul joueur qui a gardé la tête hors de l’eau durant ce match est Clément Chantôme. De nombreux efforts de récupérations (3′ 10′) et des duels gagnés au courage, le tout récompensé par un but au bout de son pressing (33′). Une belle preuve de son investissement sur ces derniers matchs. A confirmer sur les prochains, mais ce poste de milieu relayeur lui convient mieux. A ses cotés, Jaroslav Plasil a eu un peu plus de mal à exister dans l’entre-jeu lillois. Mis à part des brèves récupérations (38′ 40′ 65′), il a démontré moins d’envie et d’entrain vers l’avant qu’à son habitude. Difficile direz-vous, lorsque tout son bloc équipe n’enclenche pas la marche avant. Et vous avez raison, on est d’accord.

 

 

hbl

 

 

Bon, on passe à la partie la plus délicate de l’équipe : l’attaque. Ça risque d’être bref, on s’en excuse, mais que dire de plus… Diego Rolan n’a rien fait offensivement, n’a frappé qu’une seule fois au but (reprise en début de match 10′) et n’est pas revenu défendre au bon moment. Les semaines se suivent et se ressemblent pour l’uruguayen en ce moment… De l’autre coté, pas grand-chose de plus offert par Wahbi Khazri. Beaucoup de ballons perdus en partant seul dans des dribbles (12′ 28′) mais lui non plus n’avait pas trop le choix n’ayant aucune solution. Il est juste au pressing sur le but bordelais, seulement ça en 90 minutes. Il écope d’un carton jaune (43′). Et en pointe, le néant total pour Enzo Crivelli qui n’a eu droit qu’à de longs ballons aériens à saisir. Compliqué pour lui de se créer des occasions au vue de la pauvreté des offensives de son équipe.

 

 

vfhdbvl

 

 

Au niveau des entrants, on a déjà assez (voire trop parlé de Sané plus haut) il ne reste qu’Adam Ounas. Car oui Sagnol ne fait que deux changements lorsque son équipe plonge, il se régale de voir toujours les même tronches sur le terrain. Comme toujours, le jeune espoir bordelais a apporté vitesse et technique à une équipe qui en avait bien besoin. Auteur de bonnes choses sur son premier ballon (46′) et d’un bon centre (67′), il a fait le jeu tout seul. En espérant qu’il ne se lasse pas trop vite d’évoluer avec de tels plots…

 

 

ggvkgv
La feuille de match

 

Mardi 26 janvier 2016 21 heures
Stade Pierre Mauroy, Lille
Demi-finale de Coupe de la Ligue 2016
Arbitre : Clément Turpin
Buts : Lille : Benzia (8′), Sané csc (41′), Soumaoro (45′), Bauthéac (57′) et Bordeaux : Chantôme (33′)
Cartons jaunes : Lille : Obbadi (45′) Bordeaux : Khazri (43′) ? San2 (51′)
Cartons rouges : aucun
Lille : Enyeama – Corchia, Soumaoro, Civelli, Sidibé – Balmont (Pavard 76′), Obbadi, Amadou – Bauthéac, Benzia (Tallo 83′), Lopes (Boufal 89′)
Bordeaux : Prior – Poko (Sané 25′), Guilbert, Yambéré, Contento – Plasil ©, Abd. Traoré (Ounas 46′), Chantôme – Khazri, Crivelli, Rolan

 

 

vnjfnve

 

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 0
Poko : non noté mais il aurait eu 0 aussi (Sané : -1)
Guilbert : 2
Yambéré : 3
Contento : 0
Chantôme : 5
Traoré : 0
Plasil : 0
Rolan : 0
Crivelli : 0
Khazri : 1

 

Rendez-vous dimanche pour une réaction et avec une séance d’entrainement en moins puisque nos joueurs sont restés bloqués à Lille.

Vous aimerez peut être aussi...