L’objectif du 7 points sur 9 toujours réalisable

Après l’importante victoire à domicile face à l’En Avant Guingamp le week-end dernier, Sagnol demandait d’enchaîner directement face au SCO Angers, actuel dauphin du PSG. Pas forcément un déplacement facile, chez le promu ayant effectué 11 clean-sheet sur 17 journées de championnat. Nos jeunes vont-ils pouvoir soulever l’imprenable Jean Bouin et ramener les 3 points à la maison ?

 

 

 

Le fil de la rencontre

 

17ème minute : Khazri s’infiltre dans la surface angevine et décoche une frappe en lucarne que Butelle vient enlever grâce à sa main opposée.

18ème minute : Sur l’action d’après, réaction des hôtes. Ketko reprend un centre venant de la droite et met à contribution Carrasso qui plonge rapidement à son premier poteau.

37ème minute : Khazri récupère un ballon haut et lance Crivelli en profondeur, seul en face à face avec Butelle. Le jeune girondin tente le dribble et se laisse tomber dans la surface. Il écope d’un carton jaune pour simulation et laisse filer une très bonne occasion de but.

39ème minute : BUT ! Corner mal dégagé par la défense adverse, Plasil remet dans la boite grâce à un très bon centre que reprend Rolan de la tête  juste devant Butelle. 0-1.

77ème minute : Grosse frayeur pour les Girondins à la réception de ce corner tiré par Ketkeo. Au premier poteau, Capelle manque sa déviation de la tête puis Poko dévie de la cuisse droite en direction du milieu du but. Carrasso attrape finalement le ballon.

83ème minute : BUT ! Corner tiré venant de la droite, Thomas devance la sortie de Carrasso en étant seul de tout marquage et vient égaliser en faveur de son équipe. 1-1.

86ème minute : Une nouvelle fois un joueur tout seul sur coup de pied arrêté au point de pénalty, et c’est Karanovic qui ne place pas assez bien sa tête. Carrasso capte aisément le ballon et permet aux siens de garder le nul.

 

 

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

 

 

Les joueurs

 

L’équipe n’aura pas démérité durant cette rencontre et le point du nul n’est pas forcément bien payé au vu des efforts fournis surtout en seconde période. Un manque de fraîcheur a causé le retour des angevins dans le match qui ont fini par égaliser dans les dix dernières minutes. Une tournure assez rageante mais de bon augure pour la suite de l’exercice, avec les retours des blessés et des suspendus dans les prochaines semaines. Analysons joueur par joueur ce qui a bien fonctionné durant cette opposition, ainsi que les difficultés de certains girondins dans le jeu.

 

A commencer par le portier bordelais, en la personne de Cédric Carrasso qui reprenait sa place de titulaire et le brassard de capitaine dans le même temps. Un bon match avec des parades importantes (19′ 23′ 34′ 77′), avant d’arriver à la fameuse 83ème minute où il est fautif avec une sortie en retard. Il capte la dernière offensive et maintien le score (90′).

 

En défense, André Poko retrouvait son nouveau poste de substitution cette année. Le latéral gabonais a effectué un match en demi-teinte. Assez fébrile au début, il récolte un jaune (22′). Ainsi il monte petit à petit en puissance, en multipliant les interventions (57′ 65′ 69′) tout en restant stérile dans le domaine offensif. De l’autre coté, Diego Contento a paru à peine un peu plus solide (27′ 53′ 82′) en conservant une bonne sérénité dans les relances et ses choix de passes. Contrairement aux précédents matchs, il a un peu plus pêché dans le marquage défensif (74′), tout de suite réprimandé par son entraîneur. Des montées plus fréquentes que son acolyte, comme sur des centres (55′ 61′). De nouveau la même charnière centrale, qu’on a senti plus complémentaire et en comptant plus d’automatismes. A l’image de la bonne performance de Frédéric Guilbert. Pour sa deuxième titularisation à ce poste, il a fait preuve d’autorité dans ses duels et d’intelligence dans ses déplacements ce qui lui a permis d’intervenir de nombreuses fois (10′ 15′ 25′ 56′ 79′). Il n’a jamais paru en difficulté et a maîtrisé son sujet sur tout le match. Tout comme Cédric Yambéré qui a été meilleur que d’habitude dans ses relances en faisant preuve de plus de patience et de plus de précision tout en gardant sa solidité défensive. Un match correct pour cette charnière centrale de secours qui aura encaissé le seul but de la rencontre sur coup de pied arrêté, et non de sa faute.

 

Au milieu de terrain, un seul homme a vraiment rayonné en première mi-temps, il s’agit de Jaroslav Plasil. Positionné en milieu relayeur, il a alterné bonnes récupérations (20′ 27′ 43′) ainsi que des bonnes montées offensives pour apporter le surnombre. Il a su bien utiliser le ballon en minimisant les déchets dans les transmissions. Il est récompensé en fin de première période par une passe décisive sur son très bon centre en destination de Rolan (38′). Un peu moins en vue lorsque l’équipe a commencé à subir la pression adverse. Abdou Traoré a eu du mal à entrer dans son match en faisant ressentir beaucoup de fébrilité et aucune imagination dans son jeu. Des pertes de balles dangereuses (15′ 26′), des passes toujours vers l’arrière, et des relances très moyennes ne l’ont pas aidés à maîtriser son poste de milieu défensif. Un peu plus présent en fin de match quand il a fallu récupérer (70′) ou défendre (72′). Nicolas Maurice-Belay, positionné une nouvelle fois dans un rôle de milieu relayeur, a réalisé une performance courageuse. Auteur d’un abattement incroyable, avec bon nombre de retours défensifs à son actif (13′ 53′ 73′). Remplacé par Vada (77′).

 

Wahbi Khazri réalise un match correct avec, comme à son habitude, une bonne entraide avec son latéral illustré par des bons retours défensifs (4′ 37′) sur son coté. Au niveau offensif, il fut en terme général assez dangereux notamment sur une frappe (17′), de bons ballons en profondeur (33′ 38′) et des centres (49′ 88′). Sur l’autre aile (ils ont permuté en début de seconde période), Diego Rolan occupait le poste d’avant-centre. Mis en confiance lors du dernier match européen face à Kazan avec une réalisation, on l’a senti plus concerné et avec plus d’intensité dans son jeu. Et ça s’est tout de suite senti, bien sur avec son but de la tête en déviation (38′), mais aussi par des bonnes conservations de balle en partie grâce à son aisance technique retrouvée (53′ 61′). Les mauvaises langues diront qu’ils s’est mis à jouer avant le mercato hivernal, et plus particulièrement aujourd’hui à cause des nombreux représentants de clubs anglais présents à Jean Bouin pour ce match. En attendant, espérons que sa forme actuelle nous réussisse pour notre dernier match de l’année face aux marseillais à domicile (vous aussi il vous tarde de faire durer ce fameux record ?).

 

Le plus malheureux à la sortie du stade coté girondin, sera très certainement Enzo Crivelli. Même s’il s’est longuement employé sur le front de l’attaque notamment avec un pressing incessant et une conservation de balle dos au but très intéressante pour le reste de son collectif (57′ 73′), il est fautif dans deux tournants du match (et pas positivement cette fois-ci). En premier lieu, un face-à-face perdu bêtement à simuler une faute dans la surface alors qu’il était passé et que le but était vide (38′). Dans un second temps, c’est lui qui est au marquage de Thomas au début de l’action et qui le laisse seul pour marquer (83′). Deux grossières erreurs qui coûtent sûrement deux points à son équipe. Remplacé par Ambrose (93′).

 

Sagnol a décidé de faire entrer sa jeunesse pour apporter de la fraîcheur dans le dernier quart-heure. Gaétan Laborde (centre 88′ et tête au dessus 90′) et Valentin Vada (bonne utilisation du ballon) ont fait tous deux une entrée dynamique. Jean Ambrose est entré pour les dernières secondes de la partie et n’a pas eu le temps de toucher beaucoup de ballons. Il fut aligné en qualité d’avant-centre pour sa première en professionnel.

 

 

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

 

 

La feuille de match

 

Angers-Bordeaux
Dimanche 13 décembre 2015 17heures
Jean-Bouin, Angers
18ème journée de Ligue 1 2015-2016
13703 spectateurs
Arbitre : Benoît Millot
Buts : Angers : Thomas (83′) Bordeaux : Rolan (38′)
Cartons jaunes : Angers : Angoula (63′) Bordeaux : Poko (22′), Crivelli (37′)
Cartons rouges : aucun
Angers : Butelle – Angoula, I. Traoré, Thomas, Andreu – N’Doye (c), Saïss, Mangani (Karanovic 59′) – Sunu (Bouka Moutu 77′) , Ketkeophomphone, Camara (Capelle 59′).
Bordeaux : Carrasso (c) – Poko, Guilbert, Yambéré, Contento – Plasil, A. Traoré, Maurice-Belay (Vada 77′) – Rolan (Laborde 77′), Crivelli (Ambrose 94′), Khazri.

 

 

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

Photo : Philippe Le Brech / Icon Sport

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 5
Poko : 6
Guilbert : 7
Yambéré : 6
Contento : 6
Plasil : 8
Traoré : 5
Maurice-Belay : 7
Khazri : 6
Rolan : 7
Crivelli : 3

 

 

Photo Foot01

Photo Foot01

 

 

Les stats d’après match

 

Angers-Bordeaux
Possession : 47%-53%
Tirs : 7-3
Tirs cadrés : 3-2
Passes : 435-495
Passes réussies : 77%-81%
Hors-jeux : 2-0
Corners : 5-4
Duels gagnés : 41-51
Fautes : 13-9

Photos Icon Sport

Vous aimerez peut être aussi...