Bordeaux en Ligue 2 !



Le résumé

Match arrêté à 10 secondes de jeu… reprise après 4 minutes. 11ème minute, la défense est au ralenti, regarde, et s’arrête… Tandis que Mouloungui, emmène le ballon de la main… et trompe Carrasso. 1-0. « Modeste, Modeste, on t’encule… ». Bravo. Pendant ce temps, Bordeaux combine mais le dernier geste ne suit pas…31ème minute, Gouffran décalé mais la frappe de ce dernier est trop écrasée et non cadrée… Ridicule, honteux. Deux minutes plus tard Civelli est laissé libre par Diabaté, mais sa tête passe de peu à coté, et le hors-jeu est sifflé. Sur un petit contact de Modeste sans intérêt, Eric Roy crie au corps arbitral : « On se fait enfiler encore comme d’hab et on dit rien ». Y’a vraiment plus d’respect. 38ème minute, Hellebuyck marque … 7 niçois contre 3 Bordelais… Passe de Meriem pour l’ancien stéphanois qui pousse le ballon entre deux bordelais et se retrouve face à Carrasso… Krychowiak et Savic sont les deux défenseurs stoïques sur cette action. Sans oublier Ciani et Tremoulinas laissant Meriem centrer. 2-0.

Deuxième mi-temps, Saivet et FBK rentrent en jeu à la place de Modeste et Gouffran. 47ème, magnifique frappe de Sané de demi volée des 25 mètres ; belle parade d’Ospina. 51ème minute, un très bon centre de Maurice-Belay va trouver Diabaté seul devant le but, mais sa reprise finit à coté. C’est le tournant de la rencontre. Bordeaux, qui avait montré un petit sursaut d’orgueil va lâcher prise et redevenir mauvais et inexistant. 65ème minute, combinaison niçoise… François Clerc marque du bout du pied, alors qu’un autre niçois est hors-jeu et gène clairement l’appréciation de Carrasso. 3-0. Pour le reste du match, on va arrêter de commenter, ça ne sert à rien. On a failli s’en prendre deux autres…

Pour clôturer ce spectacle, Ben Khalfallah qui reparle en fin de match aux micros d’Orange ! Mais ferme ta gueule ! Arrête de parler et joue !

 

 

 

 

Les « joueurs »

Cédric Carrasso : pas d’interventions, deux buts en première mi-temps. Un troisième en seconde. Puis un quatrième évité grâce à la maladresse de Mouloungui. A de la gueule sur le terrain, mais ne peut pas sauver les siens. N’y arrive plus. La dépression est proche.

Lamine Sané : quatre secondes de jeu, et premier ballon sur l’engagement perdu. Aucun impact à son poste de prédilection, celui de milieu défensif. Lent, aucune envie, il est à créditer d’une bonne frappe au début de seconde période, mais c’est tout. Aucun talent, aucune technique, aucune volonté. Casse-toi à la CAN.

Mickaël Ciani : aléatoire, imprécis, relance catastrophique. Débordé dès qu’il y a un peu de vitesse. Faisant faute dès qu’il le peut. Horrible.

Vujadin Savic : faute professionnelle sur le premier but lorsqu’il s’arrête. Faute sur le deuxième s’effaçant sur la frappe d’Hellebuyck. Et quasi passeur décisif en fin de match sur une passe en retrait trop courte. Toi, la fameuse trouvaille de Tigana, tu ne vas même pas jouer en CFA ! A eu sa chance, n’a pas réussi à s’imposer. Deux tacles réussis dans le match. Mauvais. Très mauvais. On comprend mieux pourquoi Francis Gillot ne l’a jamais fait jouer.

Benoit Tremoulinas : une activité certaine, mais que de mauvais choix. Aucun centre réussi, des ballons donnés à contretemps. Deux frappes dans les tribunes, relance moyenne. On le vend, on prend le chèque, et on prend un joueur expérimenté de L1 (qui veut venir…).

Gregor Krychowiak : relance vraiment catastrophique. Deux montées dans le match. Un peu de vitesse et il a cinq mètres de retard. Pas à sa place donc perdu sur le terrain. Il n’avait rien à foutre à droite ce soir. Mais qui mettre à ce poste ? Ils sont tous aussi mauvais les uns que les autres.

Jaroslav Plasil : plus bas en première période, essaye de construire mais pas d’impact. En deuxième, placé plus haut, mais au moment où il doit prendre ses responsabilités, il fait n’importe quoi. Il était un bon joueur avec de bons joueurs autour. Là, il est aussi mauvais que les autres et en plus de salir notre club, il salit le rôle de capitaine. Une nouvelle prolongation bordelaise pour rien, on s’est encore fait enfler ! Un début indigne de ton soit disant statut !

Nicolas Maurice-Belay : provoque enfin dans le couloir gauche au lieu de repiquer. Un très bon jeu ce soir tant il a tenté, et a changé ses actions tout au long de la rencontre. En plus, de bons centres, mais personne à la reprise ou de la maladresse. En deuxième, il termine soutien de Diabaté. Mais un mec qui ne fait pas de passe décisive et ne marque pas, ça ne va pas nous rapporter des points à ce poste là… Bref…

Yoan Gouffran : nullissime, inexistant, gaspille la seule frappe qu’on a en première mi-temps. Arrête le foot gamin. On s’arrête là, sinon on va insulter. Mais ce ne serait vraiment pas immérité tant ce type est une chèvre sans pattes.

Anthony Modeste : s’est fait « enculer » tout le match, et nous aussi en le recrutant.

Cheick Diabaté : point d’appui, a beaucoup joué en pivot. A manqué la réduction du score mais a encore montré de belles choses. Il va nous manquer, quoi qu’on dise, quoi qu’on pense, lorsqu’il sera à la CAN.

Henri Saivet : dix bonnes minutes. Puis hop, dans le chapeau de Jussiê. Puis deux minutes, et hop, de nouveau dans le chapeau.

Fahid Ben Khalfallah : on a cru voir de la volonté et du mieux. Mais en fait non, c’est du « moins mal ». Et il se permet d’ouvrir encore sa gueule à la fin du match. Mais putin si tu jouais autant que tu parlais, tu serais le meilleur milieu droit de Ligue 1 ! Grosse arnaque, Valenciennes sabre le champagne à chacun de ses matches ! Casse-toi, vite ! Et ne commente pas ton départ, surtout !

 

 

 

 

La feuille de match

10ème journée de Ligue 1
Samedi 15 Octobre 2011 à 21h00

Stade municipal du Ray, Nice

9269 spectateurs

Arbitre : Sébastien Moreira

Nice 3 – Bordeaux 0

Buts : Mouloungui (11ème), Hellebuick (35ème), Clerc (65ème)

Cartons jaunes : Ciani (64ème), Savic (78ème)

Nice : Ospina – Civelli ©, Pejcinovic, Monzon, Clerc – Abriel (Dja Djedke, 62ème), Hellebuyck, Meriem (Palun, 62ème), Coulibaly – Mouloungui, Guie Guie (Pentecote, 85ème).

Bordeaux : Carrasso – Sané, Ciani, Savic, Trémoulinas – Gouffran (Saivet, 46ème), Krychowiak, Plasil ©, Maurine-Belay (Bellion, 84ème) – Modeste (Ben Khalfallah, 46ème), Diabaté.

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 0

Sané : 0

Savic : 0

Ciani : 0

Tremoulinas : 0

Krychowiak : 0

Plasil : 0

Gouffran : 0

Maurice-Belay : 6

Modeste : 0

Diabaté : 3

Saivet : 0

Ben Khalfallah : 0

 

 

 

 

Les perles de Denis Balbir

–          Balbir : « Bonnissel est en quête de 4 joueurs ». On est passé de deux, à trois dans la semaine, à quatre samedi soir. Orange Sport, au sommet de l’actualité !

–          Florian Genton : «Un spécialiste du genre, Mouloungui dans le couloir gauche ». Lol.

–          Balbir : après un ballon merdique de Tremoulinas pour personne : « Tremoulinas essaye de secouer cette défense ». Ok.

–          Jérôme Alonzo : « KryCHOwiak qui défend en position de faux pied ». Ah, ok.

–          Alonzo qui compare tout à Paris… Opsina à Edel lors d’une relance que le gardien parisien a raté, alors que le gardien niçois non. Hellebuyck à Pauleta sur le but.

–          Balbir « Sans leur faire injure, les papys sont là ». On parlait de Meriem et d’Hellebuyck. Le vieillissement de la population française…

–          Balbir : « Les bordelais abusent des centres sur Diabaté et Modeste ». Alonzo : « Denis, on ne va pas rentrer dans un débat technico-tactique, on va fatiguer nos téléspectateurs ». Celle là était juste mythique.

–          Genton « Y’aura du mouvement à la mi-temps, FBK va s’échauffer ». Du mouvement ? FBK ? Ca ne va pas trop ensemble…

 

 

 

 

Allez, bon retour à nos bordelais ! Match CRUCIAL contre Brest, 11ème journée de Ligue 1, pour le maintien. Saison de fooooooooolie ! Bande de connards.

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut être aussi...