Hold-up rime avec trois points…

Résumé du match

Le match commence avec une belle image, pour nous, bordelais, avec l’apparition d’Ulrich Ramé dans les tribunes. Pourtant, Sedan n’est pas à côté, mais Ulrich a fait le déplacement, visiblement avec un de ses enfants.

Le match commence, et les 20 premières minutes vont être très ennuyeuses. En effet, le terrain n’est pas à la hauteur de ce premier grand rendez-vous pour VA dans son nouveau stade, et les erreurs techniques sont légions… Pourtant, les deux équipes se livrent beaucoup mais n’arrivent pas à concrétiser… Arrive alors cette 26ème minute où Danic, ayant tout le temps d’ajuster son centre, sert à merveille Dossevi qui reprend directement du droit pour le premier but du match. Tremoulinas monte à contretemps, du moins en retard par rapport à sa défense, et laisse Dossevi seul face à Carrasso. Les images démontrent peut-être un léger hors-jeu, mais on ne sait plus réellement si c’est le pied, le nez, le bras qui fait que le joueur est hors-jeu, ou non. Dès lors, Bordeaux essaye de réagir mais se découvre rapidement, et laisse Pujol frapper au dessus à la 31ème minute. Première occasion « franche » pour Bordeaux 5 minutes plus tard lorsque Maurice-Belay fixe la défense, avant de servir Gouffran légèrement excentré sur le côté gauche ; la frappe de l’attaquant bordelais est écrasée et n’est au final pas cadrée. Une nouvelle frappe captée facilement par Carrasso , signée Pujol, à six minutes de la fin de la première période, et plus rien. A la mi-temps, Dossevi en rajoute même une couche concernant notre défense : « Il faut insister sur cette charnière centrale, pas très rapide ». Le décor est planté, on n’est même plus « respecté »…

Marc Planus, de retour dans cette équipe, prend la parole au retour des vestiaires, de manière assez virulente. Et il y avait de quoi, tellement l’équipe nous est apparue sans envie, sans peps, sans réel talent… Effet immédiat puisque se dégage de cette équipe une très grosse envie de revenir… Mais pourquoi pas avant dans ce cas ?! Cette équipe est à réaction, et encore, que par moments… C’est tout de même le VAFC qui va se créer la première occasion de cette seconde mi-temps, jouant le contre, toujours par l’intermédiaire du duo Danic-Pujol. 56ème minute, sur une touche de Sané, Fahid Ben Khalfallah, aussi hallucinant que cela puisse paraitre à la lecture de ces lignes, reprend de la tête et manque de peu de tromper Penneteau qui claque le ballon en corner. Une série de touches suivront d’ailleurs le reste de la rencontre, chaque touche paraissant dangereuse… C’est dire le niveau de notre belle Ligue 1.71ème minute, Dossevi frappe au dessus et pourtant, il était complètement esseulé après une nouvelle faute de marquage de Sané. Quatre minutes plus tard, Sané est dans les choux au départ de l’action, et cafouille en plus dans la surface… Fort heureusement, la frappe de Ducourtioux passera nettement au dessous… Intervient alors, à la 80ème minute, un coup franc de Tremoulinas au centre du terrain. Le ballon est dévié par Sané à l’entrée de la surface, Gouffran se retrouve seul en position d’ailier droit, et reprend logiquement de volée ce ballon, repoussé brillamment par Penneteau… Mais la balle revient dans les pieds de Traoré qui fixe ses défenseurs, et envoie le ballon à contrecourant de leur course, laissant Penneteau sans réaction. Bordeaux égalise. 85ème minute, et grosse incompréhension pour nous supporters lorsque toute la défense bordelaise panique, sans raison aucune, dans sa propre surface, et donne une occasion toute faite à Dossevi qui, heureusement, manque sa talonnade… Notre Ligue 1 est magique. Les deux équipes n’en peuvent plus mais continuent de se donner pour tenter de faire la différence. Modeste, à quatre minute de la fin, envoie un ballon bien au dessus de la cage ; difficile de reprendre ce type de ballon, même à bout portant… Mais il aura l’occasion de se rattraper lorsque dans les arrêts de jeu, Diabaté ceinture, sur une longue balle de Planus, son défenseur pour lui passer devant, puis pousse le ballon avec un pied très haut pour Modeste, qui va inscrire son premier but de la saison… Célébré avec une tétine, pour la naissance de son fils. Hold up réalisé avec succès, mais nous ne sommes pas fiers…

 

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso n’en finit pas de prendre des buts où il ne peut intervenir… Le premier but de Dossevi en est l’exemple, imparable. Heureusement qu’il y a la victoire au bout ce soir car sinon la dépression guette… Des arrêts tranquilles sinon, pour le reste.

Lamine Sané sanctionne Chalmé avec cette place de titulaire, mais il n’est pas non plus la sécurité nationale sur ce côté droit. Quelques boulettes et erreurs de marquage qui auraient pu nous coûter très cher. De longues touches intéressantes cela dit (même si pas toujours conformes au règlement), qui s’avèrent être une nouvelle force pour notre équipe. De l’autre côté, Benoit Tremoulinas laisse partir Dossevi sur le premier but valenciennois… Quelques duels physiques perdus, et peu de montées tranchantes cette fois ci. Mickaël Ciani simplifie son jeu depuis plusieurs matches, en balançant directement en touche dès que le danger est trop présent. Pas plus mal pour retrouver la confiance et son niveau de jeu. Du mieux. Enfin, Marc Planus faisait son grand retour, et le moins que l’on puisse dire c’est que sa performance a été à la hauteur. On a senti, malgré quelques errances, quelques muvaises relances, une défense plus sereine et plus sérieuse. Son coup de gueule à la mi-temps, devant les caméras, peut être surprenant lorsque l’on sait qu’il s’agit de son premier match, que Plasil est le capitaine de cette équipe… Enfin…

Landry Nguemo fut un peu moins en vue que lors du dernier match, mais cela suffit amplement à notre équipe, c’est dire… Toujours une bonne activité, et de la hargne dans le bon sens du terme. Nicolas Maurice-Belay a toujours beaucoup d’envie, mais quasiment aucun débordement dans son couloir… On demande à ce milieu gauche de provoquer de son côté, et de ne pas sans cesse repiquer au centre et de ce fait, utiliser son pied droit… On ne peut cela dit pas lui enlever sa grosse activité… Au contraire de Fahid Ben Khalfallah… Vraiment très faible, on a dû nous envoyer son jumeau… On ne reconnait pas du tout l’International tunisien qui avait fait tant de mal à l’équipe de France il y a quelques temps de cela… Nous ne savons plus quoi dire tant son apport est proche du néant. Jaroslav Plasil a eu aussi beaucoup de mal à émerger lors de ce match… Passeur décisif lors du dernier, il ne s’est même pas montré dangereux sur les coups de pieds arrêtés lors de celui-ci. Une bonne activité, comme toujours, mais pas décisif. Un carton jaune reçu pour protestation auprès e l’arbitre ; on se demande réellement s’il est l’homme du capitanat bordelais…

On parlait du néant il y a quelques lignes, et bien voici Vieira Jussiê. Désireux d’évoluer en attaque, il avait un rôle sur mesure à sa volonté dans ce match. Mais on ne le vit sans cesse redescendre en première période, avant d’être replacé au poste d’attaquant ensuite. Résultat ? On l’a encore moins vu… Pourquoi a-t-il été titularisé ? Yoan Gouffran aussi continue de susciter des interrogations. Pas très rapide, maladroit, évitant le contact, on se demande quel sera encore son rôle cette saison… Notre attaque est vraiment désespérante, et on n’a pas compris les choix de Francis Gillot…

Abdou Traoré est rentré et a marqué, prenant à contrepied toute la défense et Penneteau. Sa joie lors de son but fait plaisir à voir même si à part cette action, il n’a pas montré grand-chose. Cheick Diabaté est passeur décisif sur le second but, mais est aussi l’auteur d’une double faute que l’arbitre aurait pu sanctionner… Mis à part cela, trop de chichi, pas assez de jeu à une touche de balle… Enfin, Anthony Modeste a marqué le but de la victoire, le décidassent à son enfant, né il y a quelques semaines.

 

 

 

 

La feuille de match

4ème journée de Ligue 1 2011-2012

Samedi 27 Août 2011, à 19h00

Arbitre : Mr PICCIRILLO Hervé

Stade du Hainaut, Valenciennes

15377 spectateurs

Valenciennes 1 – Bordeaux 2

Buts : Dossevi (26ème) – Traoré (79ème), Modeste (90ème +2)

Cartons jaunes : Sanchez (58ème), Pujol (90ème) – Trémoulinas (50ème), Plasil (78ème), Diabaté (84ème).

Valenciennes : Penneteau – Ducourtioux, Isimat-Mirin, Angoua, Bong – R. Gomis (Kadir, 70ème), C. Sanchez, Cohade (Saez, 86ème) – Dossevi (Samassa, 86ème), Pujol, Danic.

Bordeaux : Bordeaux : Carrasso – L. Sané, Ciani, Planus, Trémoulinas – Ben Khalfallah (Diabaté, 64ème), Nguémo, Plasil, Maurice-Belay (Traoré, 76ème) – Jussiê (Modeste, 64ème), Gouffran.

 

 

 


Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Sané : 3

Trémoulinas : 2

Planus : 5

Ciani : 5

Nguemo : 5

Ben Khalfallah : 2

Plasil : 5

Maurice-Belay : 6

Jussiê : 0

Gouffran : 3

 

 

 

Crédit Photos : Girondins.com, SudOuest

 

 

 

MisterInfiny

Vous aimerez peut être aussi...