Un très bon point, quand même !

 

 

Le résumé

C’est le dernier match de l’année, et pas des moindres, puisqu’il s’agit d’un match au Vélodrome, face à Marseille. Auteur d’une série incroyable, Bordeaux arrive serein, même sans Cheick Diabaté et Grégory Sertic, la pression étant clairement sur l’équipe de la Canebière, obligée de prendre des points après une mauvaise série en championnat, et un parcours en Ligue des Champions calamiteux. L’OM, privé de Fanni, Valbuena et A. Ayew, revient un peu en Ligue 1 sur ces derniers matches, mais l’on sait, malgré ses qualités indéniables, que cet effectif est aussi capable de passer au travers et de se faire battre à domicile. A 14 heures, Bordeaux réussit bien ces dernières rencontres également, mais c’était aussi souvent à domicile. Bref, seul le terrain donnera son verdict, et voici la composition de Francis Gillot :

 

 

Les marseillais rentrent très bien dans le match. Cela commence avec une combinaison entre Thauvin et Carrasso qui voit ce dernier frapper : mais Carrasso est à la parade (4ème) ! Bordeaux répondra timidement par Maurice-Belay trois minutes plus tard et une frappe non cadrée. C’est l’OM qui se montre le plus dangereux. Thauvin est lancé en profondeur. Il prend son temps et envoie un missile à Carrasso qui la détourne d’une main (11ème) ! Et cela continue… Le ballon circule latéralement dans la surface bordelaise entre Gignac, Imbula, qui décale Thauvin… Planus et Poundjé se jettent pour dévier la frappe mais le milieu offensif olympien feinte… Puis, une fois les deux bordelais effacés, frappe au premier poteau : à côté ! Alors que le but était grand ouvert ! Une fois l’orage passé, Bordeaux va remonter sur le terrain et prendre un peu plus le jeu à son compte. Marseille n’arrive plus à s’approcher des buts de Carrasso. C’est sur un corner, à la 34ème, que Bordeaux va faire la différence ! Tiré par Obraniak au point de pénalty, Jussiê prend le dessus facilement sur son vis-à-vis et place parfaitement sa tête ! Mandanda est battu et Bordeaux mène au score 1-0 ! Un deuxième tournant va faire son entrée, à la 43ème minute. Jussiê, lors d’un duel, retombe de tout son poids sur son bras… Le joueur finira la première mi-temps mais sortira sur blessure au retour des vestiaires… L’OM se procurera une dernière occasion avant la fin de la première période. Gignac, excentré, frappe fort mais Carrasso qui le connait bien, intervient (45ème). Dans la continuité, Planus fait faute le long de la ligne de sortie de but. Un dernier coup franc donc, qui sera claqué par Carrasso, avant que la mi-temps ne soit sifflée…

 

Bordeaux s’en sort bien, mais travaille toujours avec ses valeurs : combativité, défense, et réalisme. On craint la sortie de Jussiê, qui a été omniprésent devant et qui a encore fait la différence. Et ce sera le cas puisque Faubert rentre dès le retour des vestiaires et le remplace. C’est ainsi que Saivet est replacé à la pointe de l’attaque, Faubert prenant le couloir droit.

 

47ème minute, mauvaise passe en retrait d’Abdallah, pressé par Poundjé… Mandanda anticipe mais gêne Saivet qui poussera trop loin ce ballon… Quel dommage… Marseille n’a plus gagné depuis 2005 en étant mené sur sa pelouse à la mi-temps. Une stat intéressante qui, on l’espère, va se confirmer. 57ème, frappe d’Imbula lourde, mais trop lointaine pour inquiéter Carrasso qui se couche. Intervient alors cette 66ème minute. Faubert et Mariano jouent à deux côté droit et le brésilien centre au second poteau… Abdallah ne sait pas quoi faire et Maurice-Belay surgit et lui pique le ballon ! Sa frappe du gauche est imparable pour Mandanda et Bordeaux mène 2 à 0 !

 

 

Les marseillais ont-ils pris un coup sur la tête ? C’est un petit moment d’inattention et des errances au niveau de l’arbitrage qui feront la différence et relanceront Marseille. 72ème minute, le coup franc de Thauvin est dégagé par Carrasso mais sur le second ballon, la défense bordelaise, attentiste et demandant à l’arbitre d’intervenir, laisse Romao pousser le ballon dans le but vide ! Sur le ralenti, on voit clairement Diawara faire faute sur Sané et c’est ce que les bordelais demandent à l’arbitre… Mais rien n’y fait et Marseille se relance, avec cette réduction du score ! Et il faudra une minute pour que Marseille profite du petit coup de massue sur les crânes bordelais… Sur un ballon piqué au-dessus de la défense bordelaise, Carrasso sort mais est en retard et loin de l’action… Mendy centre alors pour Gignac, pourtant entouré de Planus et Poundjé… L’attaquant olympien se jette et pousse le ballon dans les buts vides ! C’est de la folie ! Marseille revient à égalité en l’espace d’une minute (2-2) ! Le portier et capitaine bordelais se rattrapera à la 77ème minute quand, sur un corner de Thauvin, Diawara mettra une tête puissante… C’était sans compter sur le numéro 16 bordelais qui se détendra de tout son long pour repousser cette grosse occasion de but ! 80ème minute, toujours sur un bon rythme, c’est Saivet qui tentera de redonner l’avantage aux siens sur une frappe en bout de course : Mandanda s’exécute, même si le ballon ne semblait pas cadré. Il ne se passera plus rien jusqu’au coup de sifflet final et les trois minutes d’arrêt de jeu…

 

 

 

 

Au vu du scénario, oui, bien sûr, Bordeaux peut nourrir des regrets. Mais c’est bien Marseille qui s’est montré le plus dangereux, et Bordeaux aura été l’opportuniste du jour, voire du mois.

Qu’importe, que ce match ne laisse pas de traces ! Bordeaux reprend sa quatrième place avec ce solide match nul, et peut partir vraiment l’esprit tranquille en vacances ! Qui l’aurait parié ? C’est aussi ça, la patte Gillot, ne pas se laisser importuner par les « on dit », et continuer de travailler, en attendant le bon moment pour saisir sa chance.

C’est une très belle première partie de saison que nos protégés ont réalisé. Il n’y a surtout pas de quoi rougir de ce nul et, contre vents et marées, Bordeaux aura su retrouver des valeurs qui nous sont chères : la combativité, le collectif, et le réalisme. Plus que jamais cet après-midi, nous sommes fiers d’être bordelais.

 

Merci Bordeaux, et bonnes vacances !

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso était tout de suite dans son match. Deux grosses parades en première période, une belle sortie ; de la sureté et de l’efficacité. Il sera aussi sur le premier but bordelais, détournant le premier ballon avant d’être lâché par sa défense. Sur le deuxième but, il commet en revanche une mauvaise sortie qui laisse grand ouvert son but. Mais il se rattrapera avec une extraordinaire parade sur une tête de Diawara.

Filho Mariano a semblé très calme dans son jeu et ses interventions. Sur, il a combiné avec les joueurs proches de lui afin de relancer proprement. Il sera même presque passeur décisif sur le second but bordelais de NMB avec ce centre au second poteau. De l’autre côté, Maxime Poundjé avait un sacré client en face de lui avec Thauvin. Il ne s’en est pas trop mal sorti, même s’il aurait aussi pu faire mieux. Sur le second but marseillais, bien qu’entourant Gignac, il n’arrive pas à repasser devant. C’est d’ailleurs la même chose pour Marc Planus qui n’a pu dégager ce ballon en taclant, laissant ainsi marquer Gignac. Le défenseur central bordelais mourra en taclant !Deux gros tacles assez fous lors de cette rencontre, sans être sanctionnés… Avec un autre arbitre, l’histoire aurait été toute autre. Carlos Henrique s’est chauffé dès le début de match avec Gignac, après un coup de coude défensif pour ce dernier. Dès lors, il en a fait une histoire personnelle comme avec ce tacle à la 38ème minute sur l’attaquant marseillais. Un duel de haut vol toute la rencontre.

Au milieu de terrain, Ludovic Sané a imposé son physique au milieu de terrain. Il a essayé de relancer le plus proprement possible. Landry Nguemo s’est encore dépensé sans compter, jouant souvent à une touche de balle pour accélérer le jeu. Il aura cela dit un peu moins de réussite que lors de ses dernières sorties. Ludovic Obraniak n’a pas fait de bruit, encore une fois, mais il s’est appliqué dans ses transmissions de balle, étant vraiment précis. Concerné, il sera encore une fois passeur décisif lors de cette rencontre, sur corner, sur le but de Jussiê. Techniquement, Nicolas Maurice-Belay était encore au-dessus du lot. Provoquant, mais aussi gardant la balle lorsqu’il le faut, il s’est toujours montré disponible pour animer l’attaque bordelaise. De plus, il sent parfaitement le coup sur son but en devançant la timide intervention d’Abdallah… Espérons que notre cadeau de Noël (du moins le premier) soit sa prolongation. Henri Saivet s’est un peu plus montré que lors de ses dernières sorties. Plus présent, plus provoquant, il a beaucoup donné sur les ailes. C’est réellement à ce poste que l’on veut le voir s’installer. Lorsqu’il est repassé sur le front de l’attaque, il a un peu moins existé, malgré une frappe à la 80ème.

Devant, Vieira Jussiê a une nouvelle fois été précieux. Réalisant un pressing permanent bien que seul sur le front de l’attaque, il a emmerdé ses vis-à-vis. Et puis, il se retrouve une fois encore au bon endroit, au bon moment, avec l’ouverture du score bordelaise de la tête, sur corner. Espérons que cette blessure au bras ne lui fasse pas retomber dans ses travers en 2014.

 

Julien Faubert est resté dans son registre avec de la combativité côté droit. Vujadin Savic est venu remplacer Nguemo et ainsi apporter de la fraicheur et du poids au milieu.

 

 

 

 

La feuille de match

Dimanche 22 décembre 2013 à 14 heures

19ème journée de Ligue 1

Arbitre : M. Benoît Bastien

Stade Vélodrome, Marseille

36000 spectateurs

Marseille 2 – 2 Bordeaux

Buts : Romao (73ème), Gignac (74ème) – Jussiê (34ème), Maurice-Belay (66ème)

Cartons jaunes : Diawara (55ème), Khalifa (61ème) – Sané (39ème)

Cartons rouges : Néant.

Marseille : Mandanda © – Abdallah, Nkoulou, Diawara, Mendy – Lemina (Ayew, 69ème), Thauvin, Payet (Khalifa, 58ème), Romao, Imbula (Cheyrou, 84ème) –Gignac.

Bordeaux : Carrasso © – Mariano, Henrique, Planus, Poundjé – Nguemo (Savic, 81ème), Sané – Obraniak, Saivet, Maurice-Belay – Jussiê (Faubert, 46ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 9

Mariano : 7

Poundjé : 5

Planus : 4

Henrique : 7

Sané : 6

Nguemo : 7

Obraniak : 7

Maurice-Belay : 8

Saivet : 7

Jussiê : 8

 

 

 

 

Les stats de la rencontre

Marseille – Bordeaux

Possession : 53% – 47%

Tirs : 17 – 8

Tirs cadrés : 12 – 2

Passes réussies : 83% – 74%

Hors-jeux : 0 – 7

Corners : 5 – 6

Centres : 23 – 21

Fautes : 13 – 7

Cartons jaunes : 2 – 1

 

 

Crédit Photos : Fifa et Om.net