Cinq défaites sur six

Le résumé

Un déplacement pour la gloire à Tel-Aviv ce jeudi soir puisque les Girondins n’ont plus aucunes chances de qualification pour les huitièmes de finale d’Europa League. Francis Gillot a donc logiquement décidé d’instaurer un turn-over en laissant les cadres au repos, comme Carrasso, Henrique, Sané, Mariano, Obraniak, Nguemo… Ces derniers, auront l’opportunité de préparer au mieux la réception de Valenciennes dimanche en championnat, un match important. Diabaté reprend tout juste l’entraînement tout comme Poko qui recommence doucement à courir. Francis Gillot a donc décidé de donner du temps de jeu aux remplaçants et d’emmener avec lui quatre jeunes joueurs de la CFA (Touré, Pellenard, D’Almeida et Barbet). Voici la composition bordelaise :

 

 

 

 

Le début de match est très équilibré entre les deux équipes. On sent la nôtre timide mais cependant elle est bien en place. Il faudra attendre une faute de Chalmé qui écopera d’ailleurs d’un avertissement, pour que le Maccabi se montre dangereux. Radi est au coup franc plein axe, la frappe enroulée passe au dessus du mur et à côté de la lucarne gauche d’Olimpa. Il faudra attendre la 17ème minute pour que les Girondins montrent le bout de leur nez. Suite à un bon ballon de Bellion en profondeur, Sacko, entouré de trois défenseurs, s’amène parfaitement le cuir et tente sa chance. La frappe est déviée pourtant l’arbitre donnera un six mètres. Tel-Aviv domine largement en terme de possession, Bordeaux défend plutôt bien même si il y a quelques erreurs de placement, notamment de Chalmé. Nous avons vraiment du mal à tenir le cuir mais nous ne concédons cependant pas d’occasions. Sessi d’Almeida, auteur d’un bon début de match, tentera sa chance à 25 mètres, c’est largement à côté. A la 27ème minute, Chalmé est pris sur son côté, Savic vient fermer mais fait faute. Le coup franc sera parfaitement boxé des deux poings par Olimpa. Le rythme du match n’est vraiment pas élevé. Le score est favorable à Tel-Aviv qui avec un match nul serait qualifié, et ça se sent. Il font tourner le ballon et tentent de passer régulièrement par les côtés dans le dos de nos latéraux. C’est souvent bien fait mais les centres ne donnent rien. Bordeaux se procurera ensuite sa meilleure occasion. Très bon ballon de FBK dans la profondeur pour Rolan qui tente un ballon piqué, le gardien sort très vite de son but et stoppe la tentative de l’Uruguayen avec le haut de son corps (32ème). Tel-Aviv réagira trois minutes plus tard. Sur un centre venu de la gauche, Itzhaki saute plus haut que Poundjé mais sa tête est au-dessus du cadre. Après D’Almeida, Savic, son compère du milieu de terrain, tentera sa chance de loin, lui aussi. Sa frappe en puissance prend de la vitesse avec le rebond, mais malheureusement elle passe de peu à côté du but (36ème). Deux minutes plus tard, centre fort de FBK, le cuir arrive au premier poteau mais il est sorti en corner par le portier de Tel-Aviv, vigilent. Bordeaux sort un peu mieux de son camp et se montre un peu plus dangereux, même si c’est un bien grand mot. C’est à ce moment que le Maccabi se procurera sa meilleure occasion. Suite à un long ballon, s’en suit un petit cafouillage et un mauvais dégagement de Bréchet ; Itzhaki récupère alors le ballon dans la surface. Ce dernier se précipite et sa frappe croisée passe à côté du but bordelais. Sur cette action Planus sera touché au genou mais reprendra sa place (42ème).

 

Bordeaux, qui a réalisé une entame de match très discrète, s’est contenté de bien défendre et de rester en place. Pas ou peu mis en danger, les bordelais auront bien réagi en tenant mieux le ballon au milieu de terrain et prenant deux ou trois fois le dessus dans la profondeur. La plus grosse occasion sera tout de même à mettre à l’actif de Tel-Aviv juste avant la mi-temps.

 

La seconde période commence sur un rythme de sénateur… Il ne se passe strictement rien. Il faudra attendre la 53ème minute. Sur un coup franc, le ballon est dévié au second poteau dans la course de Itzhaki absolument seul. Ce dernier reprend de volée du plat du pied, mais ne cadre pas, le ballon frôlant le poteau gauche d’Olimpa. C’est lent, le jeu est haché, il y a des erreurs techniques des deux côtés. Bordeaux ne parvient plus à dépasser la ligne médiane… Le Maccabi domine territorialement, on sent vraiment que les joueurs ne prennent aucun risque pour ne pas se faire prendre en contre. Une frappe de loin réchauffera les gants du portier bordelais (70ème). A peine cinq minutes plus tard, le match va basculer. Chalmé tente d’intervenir dans la surface, il prend le ballon avant que son pied ne termine sa course sur la poitrine du joueur adverse. L’arbitre n’hésite pas et montre le point de penalty. Difficile à comprendre, car même si le pied est assez haut, le latéral bordelais touche bien le ballon… C’est involontaire ! L’homme de centre sortira même un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion. Zahavi se présente donc devant Olimpa et prend ce dernier à contre pied. Ouverture du score pour Tel-Aviv !!!

 

 

 

 

Francis Gillot effectuera un changement. Pellenard rentre en lieu et place de D’Almeida, Poundjé prend la place de milieu défensif et FBK recule au poste de latéral droit. Preuve de l’impuissance, Rolan tentera sa chance de loin mais le gardien n’aura pas de mal à stopper le tir de l’attaquant bordelais (80ème). Tel-Aviv se contente de gérer son avance en faisant tourner, Bordeaux court après le cuir en vain… Les joueurs israéliens se procureront une dernière occasion : Dabbur est trouvé à l’angle de la surface côté droit et il se présente devant Olimpa. Ce dernier, attentif, sort la frappe puissante en corner (90ème). C’est terminé !

 

Bordeaux s’incline logiquement une nouvelle fois dans cette campagne Européenne. La deuxième mi-temps fut catastrophique, les Girondins ne se sont procurés aucune occasion. Nous ne pouvons pas trop en vouloir aux joueurs pour la plupart tous des seconds choix de Gillot. Nous soulignerons le premier match sous le maillot officiel de D’Almeida et la rentrée de Pellenard, c’est tout. Priorité au championnat !

 

 

 

 

Les joueurs

Kevin Olimpa n’a pas vraiment eu beaucoup de travail ce soir. Il est pris à contre pied sur le penalty et il effectue un bel arrêt à la 90ème. Il n’est cependant pas toujours rassurant dans ses sorties aériennes, captant le ballon en deux temps.

Matthieu Chalmé a passé une soirée délicate. Averti dès le début du match, il sera souvent pris dans son dos. Il recevra un deuxième carton  jaune synonyme de rouge à la 72ème provoquant donc le penalty. Une faute bête, le pied un peu haut, il joue malgré tout le ballon et touche involontairement l’attaquant. La charnière centrale était occupée par les deux « papis » Marc Planus et Jérémie Bréchet. Souvent dépassés, les deux hommes manquent clairement de vitesse et cela se voit encore plus quand ils sont associés dans l’axe. Maxime Poundjé a fait preuve d’activité en première période, avant de s’éteindre en deuxième comme ses coéquipiers. Un match quelconque pour le latéral bordelais.

Au milieu de terrain, on ne comprend toujours pas ce choix de Francis Gillot de mettre Vujadin Savic dans l’entre-jeu, si ce n’est de le re-tuer ! Déjà qu’il ne joue jamais, si en plus on ne le fait pas jouer à sa place… Ce poste n’est pas fait pour lui et ça se voit. Il a tenté de jouer proprement sans fioritures. En revanche son acolyte du soir, Sessi D’Almeida a réalisé une bonne première apparition dans l’ensemble. Pour un premier match en pro, à seulement 18ans, il a fait preuve de beaucoup d’énergie sans se poser de questions ; c’est encourageant pour la suite. Fahid Ben Khalfallah aura connu une belle activité mais il fait beaucoup trop de fautes. C’est malgré tout le seul à avoir provoqué, à tenter. Il offrira même un caviar à Rolan dans la profondeur. Il est redescendu ensuite latéral droit à la place de Chalmé. Hadi Sacko de l’autre côté a été inexistant. Il n’a eu de cesse de courir dans le vide. Il n’arrive pas à garder le ballon et il fait des mauvais choix bien trop souvent. De déception en déception ces derniers temps…

David Bellion, positionné dans l’axe, est complétement cuit. Il fait preuve de combativité mais que de déchets dans son jeu. Il a essayé de redescendre un peu plus bas mais du coup, plus personne devant. Diego Rolan a beaucoup bougé sur le front de l’attaque, bonne conservation de balle dans l’ensemble mais il n’arrive toujours pas à débloquer son compteur…

 

Théo Pellenard rentrera dans des conditions peu évidentes. Il effectuera une ou deux bonnes interventions. Ce qui compte ce soir, c’est sa première apparition sous le maillot de son club formateur.

 

 

 

 

La feuille de match

Jeudi 12 Décembre 2013 à 19 heures

6ème journée du Groupe F de Ligue Europa 2013-2014

Bloomfield Stadium (Maccabi Tel-Aviv)

– spectateurs

Arbitre : M. Serhiy Boiko

Maccabi Tel-Aviv 1 – 0 Bordeaux

Buts : Zahavi (74ème)

Cartons jaunes : Chalmé (8ème et 72ème), Ben Khalfallah (79ème) – Itzhaki (52ème), Tibi (64ème)

Cartons rouges : Chalmé (72ème)

Tel-Aviv : Pablo – Harush, Tibi, Garcia, Yeini (c) – Radi, Alberman – Zahavi (Ziv, 78ème),  Itzhaki (Mitrovic, 66ème), Altman (Ben Haim, 73ème) – Dabbur

Bordeaux : Olimpa – Chalmé (c), Planus, Bréchet, Poundjé – Savic, D’Almeida (Pellenard, 75ème)- Ben Kalfallah, Sacko, Bellion – Rolan

 

 

 

 

Les stats de la rencontre

Tel-Aviv – Bordeaux

Tirs13 – 8

Tirs cadrés : 6 – 2

Arrêts : 2 – 5

Buts : 1 – 0

Tentatives non cadrées : 6 – 2

Tirs sur les poteaux : 0 – 0

Corners : 7 – 3

Attaques : 52 – 18

Grosses occasions : 3 – 1

Hors-jeux : 2 – 2

Cartons jaunes : 2 – 3

Cartons rouges : 0 – 1

Fautes commises : 9 – 13

Fautes subies : 13 – 9

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever :

Olimpa : 5

Chalmé : 3

Planus : 4

Bréchet : 4

Poundjé : 4

Savic : 4

D’Almeida : 6

Ben Kalfallah : 5

Rolan : 3

Sacko : 2

Bellion : 2

 

 

Crédit Photos : AFP, Fifa, UEFA, RTL