[Bilan 12-13] Abdou Traoré

 

 

 

Le paludisme

Victime du paludisme au retour d’un match avec sa sélection lors de l’automne 2011, Abdou Traoré a bien failli ne pas jouer du tout de la saison. Hospitalisé le 26 octobre 2012 pour cette maladie parasitaire, il mettra plusieurs semaines pour revenir pleinement. En effet, cette maladie, provoquée par les piqures de moustiques, a pour gros inconvénient de ressentir en permanence une sensation de fatigue, même au repos. Il aura fallu un gros travail physique et une participation à la CAN 2012 (où il a d’ailleurs fini 3ème de la compétition) pour que l’international malien puisse prétendre à une place dans notre équipe…

 

 

A partir de fin février…

Malgré une petite participation le 23 septembre 2012 pour le nul à domicile face à Ajaccio (23 minutes), c’est réellement fin février 2013 que le malien a commencé sa saison. Entré lors de la débâcle à domicile contre Lyon (0-4), il sera pour la première fois titulaire à Raon L’Étape, avec 120 minutes de jeu à la clé. Il enchainera ensuite six autres matches dans la peau d’un titulaire, notamment en fin de saison. Une solution supplémentaire, de l’aveu même de Francis Gillot qui avait enfin la possibilité de faire jouer (un peu) la concurrence. C’est ainsi qu’on le vit au poste de milieu offensif mais son manque de vitesse l’a relégué un peu plus bas sur le terrain au poste de relayeur voir de milieu défensif. Et il est assez amusant de constater qu’il ait fallu attendre tant d’années pour le replacer à cet endroit, tant il a été intéressant. Techniquement, il n’a d’ailleurs rien perdu et s’est montré assez précieux dans l’axe du terrain au niveau de la distribution de balle, donnant même sa seule et unique passe décisive face à Evian pour un but 100% malien, lors de la dernière journée. Il fallait juste lui poser la question : « Moi, ce que j’aime bien, c’est jouer milieu axial pour toucher beaucoup de ballons et prendre confiance dans un match ».

 

 

 

 

Une solution pour l’année prochaine ?

Sous contrat jusqu’en 2015, il est bien décidé à glaner du temps de jeu la saison prochaine. Pour cela, il faudra bien entendu s’imposer physiquement et sur la durée au milieu de terrain. Car c’est bien de son irrégularité dont il s’agit avec l’impression que l’on a qu’il n’est pas encore capable d’aligner deux bonnes prestations de suite. Quoi qu’il en soit, Francis Gillot se fera un avis tout au long de la saison prochaine et la probable accumulation des matches pourrait lui faire avoir une nouvelle fois du temps de jeu… Pour mieux s’imposer ?

 

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

9 matches joués dont 6 en tant que titulaire (4 à domicile, 5 à l’extérieur)

532 minutes de jeu

1 passe décisive

1 tir cadré sur 2

3 cartons jaunes reçus

16 fautes commises

9 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

Néant

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

120 minutes de jeu

1 carton jaune reçu

 

Europa Ligue

1 match joué en tant que remplaçant

43 minutes de jeu

1 tir

3 fautes commises

 

 

 

 

Ses moyennes Girondins4ever

En Championnat : 6/10

En Coupe de France : 4.85/10

En Europa Ligue : 4/10

 

 

 

Vous aimerez peut être aussi...