[Bilan 12-13] Benoit Tremoulinas

 

A la hauteur

Sixième saison en tant que professionnel pour Benoit Tremoulinas. Bien qu’en terme de matches en championnat elle ne soit pas aussi complète que les trois dernières – la faute à deux petites blessures – , sa saison fut complète avec la Coupe de France et la Ligue Europa. Au total, pas moins de 45 matches joués dont 43 en tant que titulaire. A cela on ajoute bien entendu deux buts (1 en L1 et 1 en CDF), et neuf passes décisives (7 en L1, 2 en EL).

 

 

Des qualités indéniables

Outre ses stats qui ramènent bien entendu à une belle qualité de centre, on a également apprécié sa disponibilité et sa combativité dans le secteur offensif. Il y a aussi ses combinaisons avec ses coéquipiers, souvent tranchantes. On pense notamment aux automatismes de la saison dernière avec Maurice-Belay, mais aussi Obraniak. Sans oublier Gouffran à qui il a offert deux passes décisives en championnat, tout comme Diabaté d’ailleurs. Petit bémol peut-être, comme le soulignent Francis Gillot et Didier Deschamps : revenir rapidement défendre et être encore plus concentré. Car oui, il est arrivé à quelques reprises que, dans l’élan de ses phases offensives, il soit en retard et laisse à son adversaire l’espace pour attaquer. Et parfois l’inattention qui laisse partir dans son dos un de ses vis-à-vis.

 

 

 

 

L’heure du départ

Cela fait déjà deux saisons que l’on s’y prépare. Devant ses bonnes performances qui l’ont conduit en Équipe de France, il allait forcément attirer les convoitises de clubs plus huppés. Et, comme il le dit lui-même, il a tout gagné avec Bordeaux, son club formateur : Championnat, Coupe de la Ligue, Coupe de France et Trophée des Champions. Il n’a jamais caché non plus son attirance pour l’Allemagne : ses stades, ses ambiances, ses grandes équipes. Mais ne ferme pas non plus la porte aux autres championnats. Nul doute qu’il aura des propositions intéressantes pour la suite de sa carrière.

 

 

Une éducation, des valeurs

Car même s’il y a eu cet épisode de la conduite en état d’ivresse, l’on sait très bien que le bonhomme a une bonne éducation et surtout une belle mentalité. A un an de la fin de son contrat, et malgré ses envies légitimes d’ailleurs, il refusera de partir et prolongera si l’offre d’un éventuel club intéressé ne satisfait pas ses dirigeants. Ce club, qui lui a tout apporté comme il le reconnait lui-même, sera orphelin d’un très bon joueur. Mais il serait égoïste de freiner sa progression et de ne pas lui offrir la possibilité d’évoluer encore plus haut, et qui sait, de se faire une place en Équipe de France. Bonne continuation et bonne chance !

 

 

 

 

Les statistiques

Ligue 1

28 matches joués dont 27 en tant que titulaire (14 à domicile, 14 à l’extérieur)

2418 minutes jouées

1 but inscrit du pied droit dans la surface

1 but toutes les 2418 minutes

4 tirs cadrés sur 15

7 passes décisives

3 corners tirés

6 hors-jeu signalés

4 cartons jaunes reçus

18 fautes commises

20 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que remplaçant

19 minutes jouées

 

Coupe de France

5 matches joués dont 5 en tant que titulaire

450 minutes jouées

1 but marqué

2 cartons jaunes reçus

 

Ligue Europa

11 matches joués en tant que titulaire

962 minutes jouées

2 tirs

2 passes décisives

3 fautes commises

9 fautes subies

 

 

 

 

Ses moyennes Girondins4ever

En Championnat : 6.4/10

En Coupe de France : 6.7/10

En Ligue Europa : 5.65/10

 

Vous aimerez peut être aussi...