Quand la citrouille se dégonfle…

 

 

 

 

 

En ce 31 octobre au stade de la Mosson à Montpellier 8ème de finale de la Coupe de la Ligue…

 

 

Bordeaux est revenu sans le savoir aux origines de cette fête d’ Halloween qui voulait que le symbole soit le navet et non pas la citrouille !

 

 

 

Quel affreux déguisement dont s’était revêtu cette équipe Girondine en cette veillée de la Toussaint…même pas peur ! … non seulement pour les spectateurs de la Mosson mais également pour les joueurs Montpellierains en quête d’une friandise que représente cette coupe de la Ligue…

 

 

 

 

A ce jeu, les hommes de Francis Gillot étaient donc bien dans le rôle du navet afin de commémorer la légende de Jack à la lanterne.. ils étaient condamnés à errer dans l’obscurité d’un jeu et dans une torpeur faisant penser à des fantômes ou personnages à tête de citrouilles dégonflées…

 

 

 

 

 

Mieux même, ce navet ne pouvait contenir aucune lueur d’espoir tellement il était plus prêt de l’enfer que du paradis !….les vieux démons sont-ils donc revenus ? Au diable diront certains, mais la réalité est là pour nous secouer…

 

 

 

 

Halloween fut d’abord connue sous le nom de « Soirée des tours » …. un petit tour et puis s’en va aura été celui des Girondins… pour tourner…. ils ont en effet tourner en… rond tout simplement !.. et ce malgré 65% de possession de la balle, mais pour en faire quoi encore une fois ?

 

 

 

 

Il faut dire que les joueurs du président Nicolin n’étaient pas mieux inspirés en première mi-temps mais par leur seconde période, pour finir leur victoire ne souffre d’aucune discussion possible, car ils ne manquaient ni de courage , ni de volonté, possédant surtout l’envie de se qualifier …

 

 

 

 

Pourtant René Girard avait également fait de ce match une revue d’effectif… il avait fait appel à un Pionnier comme gardien… un jeune champ également invité à la suite d’un Congré, au Kaou tari d’éloges, il avait même ressorti sa machine à laver Pitau (c’est ainsi qu’il le nomme) ! bref Charbonnier devait aller au charbon tandis que Herr era comme un âme en peine sur le front de l’attaque !

 

 

 

 

Tinhan et son but à la 61ème minute

 

 

 

 

 

A la fin de ce pauvre match, Gillot allait enfin éclairer notre lanterne à la place de… Jack cité plus haut ! Il était fâché notre Francis, mais il confirmait son discours corsé de dimanche soir et les événements lui donnent raison… ce qui va certainement l’inciter à aller visiter le salon Conforexpo qui ouvre justement ses portes en ce jeudi de la Toussaint …

 

 

 

Car confort il y a à Bordeaux, dit-il en parlant de ses joueurs ! … alors autant l’exposer…

 

 

 

 

Il a l’impression d’avoir perdu sa journée et nous… notre soirée ! « Un match de DH, c’est inadmissible et surtout inexplicable , il n’y a rien eu , j’aurai préféré qu’ils me disent qu’ils ne voulaient pas venir à Montpellier ! » brut de décoffrage, c’est dire la colère d’un homme pourtant aussi calme….

 

 

 

On ne l’arrête plus quand il ajoute : « ce n’était pourtant pas l’équipe CFA que j’ai mise ce soir , mais des joueurs qui disputent un match sur deux ou un sur trois en ligue 1 »

 

 

 

Que faut-il donc retenir de ce discours assez âpre et sans concession de l’entraîneur Bordelais ? est-ce un message destiné à faire bouger les lignes, ou tout simplement une palpable lassitude de voir ses joueurs enfermés justement dans un climat où rien ne peut leur arriver profitant d’un environnement protecteur à la vue de leur contrat ?

 

 

 

 

En tout cas les dirigeants et le président en tête feraient bien d’attacher une certaine importance à ce genre de déclaration, car il faut bien l’avouer, Francis Gillot n’est pas homme à se laisser emporté par des états d’âme non justifiés, il aime bien être écouté et son mal être peut avoir de fâcheuse conséquences quant à son avenir en marine et blanc !

 

 

 

 

Aussi il serait préférable de ne pas prendre son comportement dans ses paroles comme anodin ou même sans lendemain… il est même évident que le temps d’avaler des couleuvres est révolu qu’il attend aujourd’hui autre chose que de s’entendre dire « c’est la faute à la crise » !

 

 

 

 

A lire entre les lignes il doit attendre maintenant du concret dans un projet raisonnable, car conscient des difficultés économiques, mais qui doit aller dans le sens de ses propres idées sur le devenir de l’équipe….

 

 

 

 

C’est en tout cas dans cette direction qu’il faudra chercher un accord pour une prolongation de contrat, s’il y a proposition bien évidemment de la part des dirigeants….

 

 

 

 

 

Casanova et sa troupe à Chaban-Delmas !

 

 

 

 

 

 

……………………avec le nom qu’il porte symbole de la séduction, on peut dire que l’entraîneur Toulousain a réussi dans son entreprise en ce début de saison….

 

 

 

En effet, ce club cher au président Sadran adepte du -pour vivre heureux vivons cachés-est devenu tout simplement dauphin des qataris avec dix-neuf points et ce après dix journées de championnat… une seule défaite à l’extérieur contre Paris justement pour trois victoires et un nul…

 

 

 

 

Par contre parcours semblable avec les Girondins concernant les matches à domicile soit sur cinq rencontres deux victoires trois nuls aucune défaite…

 

 

 

 

Bordeaux jouera donc ce dimanche soir son cinquième match à Chaban Delmas et avec une victoire sur Toulouse ce serait l’égalité parfaite à domicile… revenant à un petit point au classement, c’est dire l’importance d’un succès…

 

 

 

 

Quelle sera la réaction et le comportement des hommes à Francis Gillot… les paroles de ce dernier à la suite de la soirée d’ Halloween des Montpellierains auront-elles été entendues et reçues cinq sur cinq , ou bien le mal est-il plus profond ?

 

 

 

 

C’est ce début de réponse qu’attend le public Bordelais… il serait dommage de rater une nouvelle marche car cela risque de provoquer une chute en arrière qui peut faire mal, surtout annonciatrice de jours sombres pour la suite des compétitions (des trois plus précisément) !

 

 

 

 

 

 

 

 

Bordeaux ou le retour de l’Hérault… aurait pu faire le titre d’une une, malheureusement c’est sous des bourrasques de vent et de pluie que s’est déroulé le décrassage en ce jour de la Toussaint sur la plaine du Haillan… tous les joueurs étaient présents, une vingtaine dont une large partie a participé à une opposition puis à un travail devant les buts avec des frappes sous tous les angles….

 

 

 

 

La colère est-elle pour autant retombée ? À lire une certaine presse cette élimination est en tout cas une bonne chose , comme quoi les journalistes compatissent devant les événements avec les joueurs… c’est dû à la répétition des matches surtout ceux de la compétition européenne !

 

 

 

 

Comme quoi les avis restent partagés… pourtant les fidèles supporters des Girondins prétendent que le footballeur professionnel doit pouvoir jouer tous les trois jours… à ce titre ces derniers ne disent-ils pas qu’il préfèrent disputer ces rencontres rapprochées que de s’entraîner… les anciens sont également de cet avis il suffit d’écouter Marius Trésor, Frank Jurietti ou encore Philippe Fargeon…

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ceci va donc dans le sens des paroles du coach Bordelais « il faut arrêter avec la fatigue, Messi il fait 70 matches par saison et il est toujours bon parce qu’il a toujours envie de jouer au foot » tout simplement !

 

 

 

 

…..Tel que Messi en ce jour de Toussaint ne pourrait contredire….. à lui seul c’est le sym…bole car les Saints sont déclarés comme des modèles… il ne faut pas être Saint Cyrien pour le comprendre surtout que les sin…geries faites autour de ce sport ne viennent pas du Saint Esprit ni de Saint Pierre … sin …cèrement afin de faire passer le message il faut sin…gulièrement être affecté !… puisse se remettre avec un bon Saint Emilion….

 

 

 

 

En conclusion il faut se rappeler de certains discours pas très lointains de Laurent Blanc et surtout de Jean Tigana concernant le confort et le comportement d’enfants gâtés… Francis Gillot arrive donc à la même analyse….

 

 

 

 

Diabaté a repris avec le groupe

 

 

 

 

Ce vendredi en fin d’après midi la dernière séance d’entraînement en public… après la saucée journalière, au menu courses et accélérations sous les ordres d’Eric Bédouet… puis René Lobello organise une petite opposition sans gardien entre l’équipe qui devrait débuter contre Toulouse contre les remplaçants… l’équipe devrait être la suivante :

 

Carrasso – Mariano, Henrique, Planus, Sané, Trémoulinas – Nguemo, Plasil, Obraniak – Gouffran, Maurice Belay

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir la conférence de presse d’avant match ne laissera certainement pas indifférente. D’une part Francis Gillot ne s’est pas présenté (c’est bien la première fois…. confidence que j’ai eue d’un journaliste) et de l’autre Fahid Ben Khalfallah aura sorti le bazooka en pointant quelques uns de ses partenaires les comparant à des débiles… rien que ça ! Il s’en explique : « ils ne se rendent pas compte des choses, il y en a qui se rendent compte, la plupart j’espère, mais d’autres il faut les titiller, les pousser parce qu’ils n’ont pas en eux. Moi le moindre jeu (même aux cartes) j’ai horreur de perdre ! » il poursuit.

 

 

 

 

« On prend le match de Lille,ça me saoule(1-1)… on dit qu’on a fait un beau match, super !! mais à l’arrivée on ne gagne pas… Moi le plaisir,  je ne le trouve que dans la victoire… on a beau faire bander les gens, si à la fin tu n’éjacules pas, c’est la même chose… c’est grossier de dire ça mais c’est vrai… les matches il faut les gagner ! »

 

 

 

 

Longtemps appelé « Ben qu’est-ce qu’il fait là » , et bien heureusement qu’il est là cette fois-ci….

 

 

 

Cela a le mérite d’être clair… le vestiaire va t-il se fissurer pour autant ? Réponse dès dimanche….

 

 

 

 

 

 

 

Hommage à Georges Van Straelen :

 

 

 

 

 

 

 

 

Décès à l’âge de 56ans de l’ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux de 1978 à 1981 remportant la Coupe des Alpes en 1980…

 

 

 

Son sens du dribble et ses débordements ne laissaient pas insensibles les observateurs…

 

 

 

Ayant évolué également au Toulouse FC de 1982 à 1984 puis entraîneur de l’équipe réserve de ce club de 2000 à 2004, un hommage lui sera rendu par les deux équipes avant le match ce dimanche soir à Chaban-Delmas…

 

 

 

Il avait débuté sa carrière au FC Nantes …

 

 

 

 

 

 

Bon match à toutes et à tous !

 

 

 

 

Allez Bordeaux , Allez

 

 

 

 

Francis dit Napeso