Bordeaux, en leader

Le résumé

 

Un parcage bordelais rempli de 200 supporters ; pas de doute, les supporters ont répondu présent. Francis Gillot de son côté a concocté un 4-2-3-1 avec Gouffran seul devant, et Obraniak en meneur de jeu. Sané et Sertic sont à la récupération devant une défense traditionnelle. Sur la lancée de leurs matches amicaux, Ben Khalfallah et Saivet sont alignés d’entrée pour dynamiter les côtés.

 

 

 

 

Be In Sport commence fort avec une première coupure seulement après quelques minutes de jeu. Deux minutes d’écran noir, pour nous rappeler que les chaines sont gratuites le mois d’août et que nous avons uniquement le droit de nous taire. Juste le temps de revoir le centre-tir de Tremoulinas repoussé de peu en corner. 8ème minute de jeu, et devant une possession de balle bordelaise, Saivet centre au deuxième poteau pour Ben Khalfallah : le rebond juste devant verra l’International tunisien être trop juste de la tête. Ce n’est que partie remise puisque deux minutes plus tard, Bordeaux déroule. Un très bon relais entre Saivet et Tremoulinas voit ce dernier centrer pour Gouffran, placé à l’entrée de la surface, qui laisse passer le ballon. FBK récupère et prolonge à balle côté droit de la surface adverse. La suite est un récital. Obraniak fixe son adversaire décale son ballon, et enroule à l’entrée de la surface, un ballon prenant la pleine lucarne de Laquait ! Buuuuuuuuuuut fantastique des Girondins de Bordeaux, par l’intermédiaire de son numéro 4 ! Le point rageur, synonyme d’excellent départ pour celui qui a bien l’intention de faire une saison pleine.

 

Reprenez votre souffle, ce n’est pas fini ! Quatre minutes plus tard, à la 14ème, Sertic écarte parfaitement sur la droite pour Ben Khalfallah qui lâche les chevaux, puis prend son temps pour ajuster un excellent ballon à Gouffran qui passe devant la défense et coupe la trajectoire du ballon d’une Madjer ! Buuuuuuuuuuuuuuuttttt de Gouffran ! Le meilleur buteur bordelais de la saison dernière remet ça d’un geste somptueux ! Bordeaux mène 2-0 au quart d’heure de jeu.

 

Deux minutes plus tard, Ciani viendra faire une faute à l’entrée de la surface, plutôt inutile au vu du surnombre bordelais, et de la position de l’attaquant adverse, dos au but. Wass prend ses responsabilités et le frappe au dessus du mur… Carrasso se détend mais effectue un rétro-banane des deux points, le ballon rentrant dans ses propres buts… Réduction du score d’Evian, 1-2. Puis, une deuxième coupure de Be In Sport, pour le plaisir…

 

 

 

 

 

 

Très animé, le match continue sur les mêmes bases. Gouffran voit sa frappe écrasée. La minute suivante, Berigaud marque mais est signalé hors-jeu, et emmène aussi le ballon de la main. Deux minutes plus tard, action bordelaise dans la surface avec une bonne entente entre Tremoulinas et Obraniak. Ce dernier se permettant même une roulette dans un espace réduit. A la demi-heure de jeu, Planus intervient en reculant sur une passe en profondeur et dégage le danger en corner, qui ne donnera rien. C’est d’ailleurs Bordeaux qui se créera la meilleure occasion à ce moment de la rencontre (33ème minute) avec un très bon centre de Mariano que reprend Gouffran… Pourtant idéalement placé, à deux mètres du but, l’attaquant bordelais ouvre trop son pied et le ballon passe à un mètre des cages adverses. En cette fin de première mi-temps, le jeu s’équilibre petit à petit, mais c’est encore une fois Ben Khalfallah qui se créera une belle occasion par une frappe en dehors de la surface. La trajectoire est bizarre ; le portier adverse intervient en deux temps.

 

Bordeaux rentre donc au vestiaire sur un avantage logique. Avec un jeu collectif bien huilé, les joueurs disparus de la circulation la saison dernière semblent en pleine confiance, et en pleine bourre. Le réalisme est là, le jeu aussi, reste la défense qui semble quelque peu friable, et pas encore parfaitement rodée.

 

Petit écran noir de Be In Sport pendant la mi-temps. Entracte de deux minutes. Cadeau.

 

 

 

 

 

FBK commence fort ce deuxième acte avec deux percées consécutives, provoquant deux fautes, et deux cartons jaunes. La première occasion bordelaise interviendra sur un coup franc puissant de Sertic aux trente mètres. La frappe est aussi enroulée mais pas assez pour être cadrée : dans le doute, Laquait se détend et fait la parade, pour un corner… Ce dernier sera bien tiré par Obraniak au point de pénalty… Saivet est là et surclasse ses vis-à-vis pour le troisième but bordelais !!!! Bordeaux 3, Evian 1. Il faudra ensuite attendre la 65ème minute sur un beau mouvement collectif bordelais, où Saivet sera pris en sandwich dans la surface. La minute suivante, Gouffran effectue un pressing de qualité et récupère un ballon qu’il transmet immédiatement à Obraniak. Pendant ce temps, l’attaquant bordelais va se placer dans la surface et attend le caviar d’Obraniak qui arrive à point… Trop détendu, trop sur de lui, Gouffran met son plat du pied, mais oublie de mettre la puissance… Le ballon est sauvé sur sa ligne. 74ème minute, nouvelle belle transversale de Mariano pour Maurice-Belay, réalisant un contrôle parfait. Il attend le dédoublement de Tremoulinas, qui sera servi et centre… le ballon passe devant tout le monde et un défenseur d’Evian manque de peu d’inscrire un but contre son camp… 82ème minute et Mariano lance Maurice-Belay dans la profondeur. Sur la droite du terrain, le milieu bordelais fixe le dernier défenseur et décale Gouffran à l’entrée de la surface : la frappe de l’attaquant bordelais passe très nettement au dessus. 84ème minute, nouvelle frappe lourde de Sertic repoussée et captée en deux temps. 88ème minute, FBK continue ses efforts. Pas attaqué, il porte le ballon et attend l’appel de Diabaté, qui sera parfaitement servi dans le tempo. L’attaquant bordelais croise sa frappe, mais oublie lui aussi la puissance. Parade adverse.

 

Dans les arrêts de jeu, Carrasso fait la parade bien que pris à contre-pied (91ème). Peu importe, l’attaquant était hors-jeu. Mais dans cette 94ème minute, la défense bordelaise se relâche et laisse place à l’attentisme. Khelifa ne laisse pas passer l’occasion et reprend de volée. Carrasso est trompé. Evian réduit le score, pour l’honneur. 2-3.

 

Coup de sifflet final et victoire logique des Girondins de Bordeaux. Du jeu, des occasions, des buts. Une première victoire qui fait chaud au cœur. Francis Gillot voulait faire mieux que la saison dernière, c’est fait. En même temps, c’était difficile de faire pire !

 

Merci Bordeaux, allez Bordeaux !

 

 

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso nous aura un peu déçus pour cette première. Capitaine du soir, il n’a pas eu grand-chose à faire lors de la rencontre. Mais sur ce premier but, il ne doit pas qu’effleurer ce ballon, ses poings doivent le repousser ! Et il le sait, sa réaction sur le ralenti en atteste. Sur le second but, il ne peut pas grand-chose. Ses sorties aériennes ont été bonnes, sauf la première, un peu hasardeuse. On ne l’a pas encore senti au sommet de son art. Ça viendra.

Benoit Tremoulinas est à créditer d’une grosse activité dans son couloir. A l’origine du premier but avec cette passe à l’entrée de la surface, il a multiplié les combinaisons avec les milieux en face de lui. Il a fini le match au poste de milieu gauche avec une petite baisse d’activité. C’est ce Mariano là que l’on veut voir ! Plus entreprenant qu’à l’accoutumée, il a suivi toutes les offensives bordelaises, se plaçant correctement. Des bons centres cette fois, qui n’ont pas été concrétisés par Gouffran. Et une prestation sérieuse défensivement. Michaël Ciani fait la faute qui amène le premier but sur coup franc. Pas encore très au point, il s’est tout de même montré solide dans les duels, solide physiquement. Cela va venir aussi. Marc Planus sauve une balle de but à la 31ème minute d’un sauvetage aérien en reculant. Un petit tacle glissé en seconde période. Mais aussi des relances et transversales très moyennes et imprécises. Une partie correcte cela dit dans l’ensemble.

 

Positionné au poste de milieu défensif pur, Lamine Sané eut du travail et il s’en est sorti. Partout au milieu, il s’est montré précieux dans la récupération de balle, mais aussi précis dans sa relance. Une partie très sérieuse et de qualité. Grégory Sertic est l’un de ces revenants dont on vous parlait dans un récent article. Participant à la récupération, il a aussi distribué d’excellents ballons. Milieu relayeur, il est à l’origine du deuxième but bordelais grâce à son touché et sa vision de jeu. Au four et au moulin. Fahid Ben Khalfallah est LA recrue de cette saison 2012-2013. Même s’il faudra qu’il confirme, il est purement et simplement sur la lignée de ses matches amicaux. Double passeur décisif (même si pour le premier le mérite revient aussi et surtout à Obraniak), il a aussi donné de sa personne dans la percussion offensive. Alternant beaucoup d’aile, il respire la confiance ! Qui plus est lorsqu’on le voit défendre et redescendre. C’est un nouveau joueur, pour lequel il faudra tout de même faire des analyses d’urines… Henri Saivet est le troisième survivant. Avec beaucoup plus d’assurance dans ses gestes, il n’a de cesse de provoquer ses vis-à-vis et de jouer de sa technique pour faire la différence. Il s’est aussi bien entendu avec ses deux latéraux. A voir et revoir pour le reste de la saison, mais ça sent bon ! Et si en plus il marque de la tête… Enfin au milieu, que dire une fois encore de la prestation de Ludovic Obraniak. Un bijou sur ce premier but de la saison. Une frappe enroulée nettoyant les toiles d’araignées des buts de Laquait. Positionné en numéro 10 ce soir, il s’est excentré également sur les ailes dans la construction du jeu. Régulateur du jeu ce soir, son pied gauche a fait des ravages, et ce n’est certainement que le début…

 

Enfin, quelle débauche d’énergie de Yoan Gouffran. Réalisant un pressing parfait, il en devient malheureusement parfois moins lucide dans ses occasions. Trois manquées, mais un but de grande classe avec cette Madjer pour le deuxième but bordelais. Il est enfin beaucoup redescendu pour participer à la construction du jeu bordelais.

 

Nicolas Maurice-Belay a fait une entrée tonitruante avec plusieurs situations dangereuses. Il semble encore un peu juste physiquement, mais lui aussi est sur la bonne voie, celle de la confirmation de sa dernière excellente saison. Cheick Diabaté a eu une occasion et aurait pu offrir la troisième passe décisive à FBK, mais Laquait était là. Enfin, Maxime Poundje effectue sa première entrée en jeu en Ligue 1, au poste de latéral gauche. Félicitations à lui !

 

 

 

 

 

 

La feuille de match

1ère journée de Ligue 1

Samedi 11 août 2012 à 21 heures.

Evian 2 – 3 Bordeaux

Parc des Sports

Arbitre : Monsieur Benoît Bastien

Buts : Wass (16ème), Khlifa (95ème) – Obraniak (10ème), Gouffran (14ème), Saivet (50ème)

Cartons jaunes : Sorlin (47ème), Angoula (50ème), Rabiu (80ème) – Ben Khalfallah (17ème),Tremoulinas, (21ème), Planus (36ème).

Evian : Laquait, Angoula, Wass, Cambon, Djadjedje, Tie Bi (Rabiu, 70ème), Lacour (Sagbo, 55ème), Sorlin ©, Berigaud, Dhaouadi (Barbosa, 73ème), Khelifa.

Bordeaux : Carrasso © – Mariano, Planus, Sané, Ciani, Trémoulinas – Ben Khalfallah, Sertic, Obraniak (Maurice-Belay, 70ème), Saivet (Poundje, 78ème) – Gouffran (Diabaté, 83ème).

 

 

 

 

 

 

Les stats du match

Bordeaux est devant au niveau de la possession de balle avec 53%. Notre club est aussi devant aux tirs avec 12 (dont 9 cadrés) contre 9 (dont 3 cadrés). 80% des passes bordelaises ont été réussies contre 78% côté Evian. 6 corners pour Bordeaux, contre 5 pour l’équipe évoluant à domicile. Plus de centres du côté d’Evian (14 contre 11). Le nombre de fautes est quasiment identique (13 pour Bordeaux, 12 pour Evian), pour 3 cartons jaunes chacun. Egalité parfaite aussi du côté des hors-jeu (2).

 

 

 

 

 

 

Les stats de nos bordelais

Tremoulinas est le joueur ayant touché le plus de ballons (66), devançant Sertic (57) et Ben Khalfallah (56). 15 ballons gagnés pour Planus et Ciani, devant Sané (14). Ben Khalfallah est celui qui a perdu le plus de ballons (14), de peu devant Mariano et Tremoulinas (13). Tremoulinas et Mariano sont nos deux joueurs ayant le meilleur pourcentage de passes réussies (85%). Deux tirs cadrés sur deux pour Obraniak et Sertic, alors que Gouffran en est à deux sur quatre.

 

 

 

 

 

 

Le joueur adverse qui nous a plu

Ce sera le premier buteur d’Evian, le danois Daniel Wass. Réalisant une saison pleine le dernier acte avec Evian (29 matches, 4 buts), il semble reparti sur d’excellentes bases cette saison. Première journée, et premier but (bien qu’aidé par Carrasso qui dégage mal le ballon). Une excellente activité, à tel point que l’on aurait cru qu’il était milieu de terrain. Mais non, il était bel et bien latéral ce soir, et sa qualité de passe nous a impressionnés. Et il n’a que 23 ans… Une bonne pioche, et le dernier rescapé de la colonie nordique ameutée la saison dernière…

 

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever :

Carrasso : 5

Tremoulinas : 6

Mariano : 6

Ciani : 5

Planus : 6

Sané : 7

Sertic : 7

Ben Khalfallah : 10

Obraniak : 10

Saivet : 7

Gouffran : 8

 

 

 

Crédit Photos : Eurosport, Site officiel Evian

Vous aimerez peut être aussi...