Bordeaux sombre (encore), mais cette fois-ci en Coupe

Mal en point en championnat, Bordeaux se devait d’aller plus loin en Coupe de France pour accrocher une place européenne en fin de saison. Face à eux, des nantais en forme qui n’ont plus perdu depuis 13 matchs. On aura donc droit à un remake de cette rencontre de championnat qui s’est terminée par un 2-2 heureux pour les Girondins. Attention à ne pas reproduire certaines erreurs, comme des mauvais débuts de matchs ou encore des errances défensives grossières…

 

Photo Iconsport

Photo Iconsport

 

 

 

Le fil de la rencontre

 

 

6ème minute : BUT ! Bammou ouvre le score rapidement grâce à un dribble et une frappe ras du poteau suite à une mauvaise relance de Sané. 0-1

22ème minute : BUT! Coup franc bien tiré plongeant de Vada que dévie du bout du pied Crivelli devant le gardien. 1-1

 

 

Photo Iconsport

Photo Iconsport

 

 

36ème minute : Ounas se joue de trois joueurs et décoche une frappe en sortie mais contrée de peu par un défenseur.

37ème minute : Bien servi par Rolan, Crivelli perd un premier duel face à Dupé (bien aidé par Thomasson en taclant) et touche la transversale sur sa deuxième tentative en demi-volée.

49ème minute : BUT ! Sur une action venant du coté droit, Ounas pique son ballon parfaitement et trouve Poko dans la course qui marque. 2-1.

65ème minute : BUT ! Énorme erreur défensive d’Ambrose qui offre à Bammou la possibilité de glisser le ballon à Sightursson qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 2-2

77ème minute : Cafouillage dans la défense bordelaise qui se conclut par Bammou d’une frappe dévissée au second poteau.

88ème minute : Rolan ouvre son pied suite à un bon décalage dans la surface mais l’international uruguayen voit son ballon filer à coté du but.

95ème minute : BUT ! Malcom reçoit le ballon dans la surface, bien décalé par Haj Hassen, fixe le défenseur et décoche une frappe déviée qui vient terminer sa course au fond des filets. 3-2

 

 

Photo Iconsport

Photo Iconsport

 

 

103ème minute : Contre attaque éclair qui trouve Malcom dans la surface. Le brésilien temporise et adresse un centre parfait pour Haj Hassen qui voit sa tentative de la tête repoussée juste sur la ligne nantaise.

113ème minute : BUT ! Sur un coup-franc joué en retrait, Cana reprend et met à contribution Prior qui se dégage mal. Le ballon atterrit dans les pieds d’Audel qui n’a plus qu’à propulser le ballon pour égaliser. 3-3

 

 

bbkj

 

 

117ème minute : BUT ! Renversement de situation ! Nantes scelle ce match en marquant par l’intermédiaire de Bedoya au terme d’un corner bien remisé par Cana.

 
Les joueurs

 

 

Une nouvelle déroute collective à mettre à l’actif de nos fameux Girondins. Sur ce scénario incroyable, Bordeaux se réserve une fin de saison bien terne avec une qualification pour l’Europa League bien comprise. D’autant plus au vu du niveau de jeu de certains et de la nonchalance d’autres. Un derby perdu encore plus dur à encaisser lorsque que l’on revoit les buts nantais qui sont littéralement des cadeaux de la défense bordelaise. Pour analyser au mieux ce fil de rencontre, nous allons décrypter joueur par joueur la performance des 14 « herbivores à poils soyeux » qui ont composé notre équipe ce soir.

 

 

A commencer par l’un des joueurs qui devait se montrer le plus ce soir, Jérôme Prior. Le jeune gardien issu de la formation a perdu sa place de titulaire au profil de Paul Bernardoni ces derniers temps. Ce match de Coupe était l’occasion pour lui de saisir sa chance à nouveau. Visiblement, il n’a pas su être à la hauteur. Il encaisse quatre buts ce soir, dont un qui est très clairement à mettre sur son dos (112′). Même s’il sauve les siens en début de seconde mi-temps de prolongations (106′), il n’a fait que retarder l’échéance et conclure un match bien triste.
En défense et plus particulièrement sur le flanc droit, André Poko fait son retour comme titulaire. Il est l’un des moins pires ce soir, déjà pour son but (49′) et par sa combativité en défense démontrée par des tacles rageurs (55′ 77′). Après des performances médiocres avant l’arrivée de Debuchy, il montre à son entraîneur qu’il a toujours de l’envie, même au poste de latéral. Toutes ces louanges sont bien sur relatives, au vu des nombreuses faiblesses de la défense girondine ce soir. De l’autre coté, Maxime Poundjé était aligné par Willy Sagnol. Performance passable pour le jeune latéral qui n’a jamais réussi à se montrer offensivement (seulement deux centres 32′ 53′ et une frappe 82′). Il a nettement été meilleur dans le domaine défensif avec de bons contres (27′ 60′) et de bonnes interventions (18′ 80′). En défense centrale par contre, c’est à nouveau du grand n’importe quoi. Lamine Sané, n’étant pas appliqué dès le début de match, offre l’opportunité aux canaris de se créer une première occasion qu’ils vont mettre au fond (6′). Il n’a jamais su prendre le dessus sur ses adversaires directs et n’a pas souvent rassuré derrière. On remarquera tout de même son implication dans la prise de parole avec ses coéquipiers pour chaque temps morts de la soirée. Le pire reste encore à venir. Mesdames, messieurs : Jean Ambrose. En plus de relancer avec des pieds rectangulaires (12′ 29′), il est fautif sur quasiment tous les buts… Au duel face à Bammou (6′), à la perte de balle face à Bammou encore (65′) et au marquage sur Bedoya (117′).. Bref, vous l’aurez compris, il est sur tous les posters de but. Impeccable pour celui qui est annoncé comme l’un des remplaçants types au poste de défenseur central.

 

 

En sentinelle, le revenant Abdou Traoré a fait un match correct sans déchets techniques ni d’excès de pertes de balles. De plus, quelques bonnes récupérations à son actif (20′ 23′ 63′). A ses cotés dans l’entre-jeu, Valentin Vada confirme sa place de titulaire, même en coupe, sans vraiment briller ce soir. Il est seulement passeur décisif pour Crivelli (22′) et auteur de bonnes sorties balle au pied (41′ 54′). Beaucoup trop discret en général et pas assez présent dans les offensives de son équipe. Thomas Touré a une nouvelle fois mis beaucoup d’envie sans grande réussite. Ou plutôt, en récoltant que des échecs. Des pertes de balles (83′), des sorties en dribbles qui n’aboutissent à rien (62′ 70′) et beaucoup de fautes qui ont abouti à un carton jaune (71′). Il a tenté de revenir défendre en fin de match (103′ 111′) mais n’a fait que provoquer la faute (idiote au passage) amenant le but nantais victorieux (115′). Pas très glorieux comme récompense, nous sommes d’accord.

 

 

Dans le domaine offensif, Adam Ounas occupait son coté droit habituel. Il a apporté toute sa technique et sa vivacité pendant un temps, avant de s’éteindre au fil des minutes. Il a commencé fort, avec une frappe (36′), de bonnes accélérations et surtout une passe aérienne bien dosée et qui fut décisive pour Poko (49′). Remplacé par Malcom (82′). Le capitaine d’un soir était Diego Rolan. Sur le flanc de l’attaque, on a senti qu’il voulait vraiment montrer l’exemple en tant que bon passeur (38′ 52′ 82′) et en frappeur (88′). Même si on l’a vu plus à l’aise dans son jeu, notamment techniquement, il n’a pas pesé comme il l’aurait souhaité sur la défense nantaise. Il faut qu’il devienne encore plus tueur devant le but, mais nul doute que ces caractéristiques viendront avec l’âge au vu de l’envie que met l’international uruguayen à la tâche. Remplacé par Plasil (105′). Enfin, Enzo Crivelli a bien joué le coup dos au but, grâce à une conservation de balle intéressante (13′) tout en déviation (22′). Il s’est créée des occasions, avec un but à la clé (22′) et un double face à face manqué (38′). Il a su se rendre disponible et efficace au moment souhaité. C’est tout ce qu’on lui demande. Remplacé par Haj Hassen (76′).

 

 

jkjj

 

 

Au niveau des remplacements, on notera la très bonne entrée de Malcom qui a amené toute sa fraîcheur dans les combinaisons (82′ 89′ 90′) ainsi que son sens du réalisme en marquant (95′). Hazem Haj Hassen a réalisé une bonne première lui aussi, avec une passe décisive gratifiante (95′). Enfin, Jaroslav Plasil n’a touché que très peu de ballons.

 

 

Haj Hassen

 

 

 

La feuille de match

 

Bordeaux-Nantes
Mercredi 10 février 2016 19 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
8èmes de finale de Coupe de France 2015-2016
Arbitre : SCHNEIDER Frank
Buts : Bordeaux : Crivelli (22′), Poko (49′), Malcom (95′) et Nantes : Bammou (6′), Sightursson (65′), Audel (112′), Bedoya (117′)
Cartons jaunes : Bordeaux : Touré (71′) Nantes : Moimbe (69′), Audel (120′)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Prior – Poko, Sané, Ambrose, Poundjé – Touré, Vada, Traoré, Ounas (Malcom 82′) – Rolan © (Plasil 105′), Crivelli (Haj Hassen 76′).
Nantes : Dupé – Moimbe, Cana, Vizcarrondo ©, Dubois – Touré, Thomasson (Gomis 105′), Audel, Bammou (Bedoya 105′), Iloki – Sigthorsson (Sala 101′).

 

 

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 2
Poko : 5
Ambrose : 0
Sané : 1
Poundjé : 3
Traoré : 4
Vada : 3
Touré : 1
Rolan : 5
Ounas : 3
Crivelli : 5

 

 

Photo Iconsport

Photo Iconsport

 

 

Les stats d’après match

 

Bordeaux-Nantes
Possession : 55%-45%
Tirs : 14-12
Tirs cadrés : 8-8
Hors-jeux : 1-2
Corners : 4-5
Fautes : 12-20

 

Photos Icon Sport, Screens Eurosport 2

Vous aimerez peut être aussi...