L’après-match. Bordeaux méritait bien mieux

Deux victoires de suite contre Lille et Montpellier, et revoilà Bordeaux qui se relance dans la course à l’Europe (tout est relatif bien évidemment). Pour se réserver une fin de saison excitante, les Girondins devront se défaire du tout fraîchement titré Paris Saint-Germain, qui après avoir validé son sacre (7-1 contre Monaco), a décroché son ticket pour la finale de Coupe de France (3-1 contre Caen en semaine). Des parisiens déjà en vacances ou toujours concentrés sur le jeu ? Telle est la question, place au terrain. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

DbaCJ3FWsAEXcl3

 

La composition parisienne :

DbaCM-dW0AAWime

Le but

76ème minute : BUT ! Sur un corner mal repoussé par la défense girondine, dans l’axe, Lo Celso est placé à l’entrée de la surface et décoche une frappe pure qui trompe les Girondins. C’est cruel, mais ça fait 0-1.

Résumé de la rencontre

C’est cruel, mais c’est le jeu. Bordeaux a dominé son adversaire parisien, quasiment du début à la fin. Sur un éclair, un exploit individuel, Bordeaux craque. Une nouvelle fois, nous avons la différence même d’une équipe championne de France et d’une équipe moyenne avec ce réalisme. Les Girondins auront joué leur carte à fond, mais sans concrétiser. C’est dommage, ils laissent passer le dernier wagon en direction de l’Europa League. L’heure est aux regrets à présent.

 

bandicam 2018-04-22 21-01-51-738

 

Les Tops

Lukas Lerager (7/10) : Véritable guerrier dans l’entre-jeu de ce match, l’international danois a mouillé le maillot, c’est le moins que l’on puisse dire. Combatif et surtout plein d’envie (parfois un peu trop), il a durci le milieu de terrain girondin et a remporté des duels importants. Il a manqué de justesse dans les dernières mètres à la fin, en ne cadrant pas sa frappe sur un joli travail de De Préville.

Pablo Castro (7/10) : Le roc brésilien a de nouveau impressionné dans l’axe central. Associé à un Koundé tout aussi bon, ils ont admirablement contré les offensives parisiennes. Toujours excellent dans l’anticipation et le domaine aérien, il a joué de cela pour très bien défendre. Il est à deux doigts d’être le héros du match, en claquant une tête à bout portant bien stoppée par Aréola, juste avant que Lo Celso ne refroidisse le Matmut Atlantique…

Maxime Poundjé (6/10) : Avec 15 ballons récupérés (record du match), le latéral bordelais a complètement asphyxié ses adversaires sur son coté et notamment Mbappé. Mis a part quelques oublis de marquage sans conséquence, il a réalisé un travail défensif parfait sur l’ensemble du match. Offensivement, il a souvent dédoublé sur son coté, en amenant notamment quelques centres dans la surface (sept au total).

Martin Braithwaite (6/10) : L’attaquant danois n’a pas touché énormément de ballons (18 en 71 minutes), mais c’est surtout dans le comportement qu’il est à féliciter. Dans un premier temps, il a pressé sans relâche les défenseurs parisiens, les empêchant de relancer comme il faut. Ensuite, sa combativité et son sens du collectif sont des atouts indispensables, qui font un bien fou au jeu bordelais.

 

Le Flop

François Kamano (3/10) : Très certainement l’unique déception de la soirée. Ce n’est pas un flop dans l’envie, car le guinéen a beaucoup tenté, est beaucoup revenu en défense et s’est donné sur son aile. Mais son manque de justesse et ses mauvais choix lui portent clairement préjudice. Un total de 24 ballons perdus (de loin le record du match) pour au final pas tant de danger apporté. C’est très rageant quand on voit le nombre d’opportunités qu’il a eu et donc qu’il a gâché au cours de ce match…

 

bandicam 2018-04-22 21-32-25-775

Les notes Girondins4Ever

 

Costil : 5

Sabaly : 6

Koundé : 6

Pablo : 7

Poundjé : 6

Lerager : 7

Sankharé : 5

Plasil : 5

Malcom : 5

Kamano : 3

Braithwaite : 6

 

bandicam 2018-04-22 21-40-55-512

 

La feuille de match

Bordeaux-Paris
Dimanche 22 avril 2018 à 21 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
34ème journée de Ligue1
41290 spectateurs (record)
Arbitre : Antony GAUTIER
Buts : Bordeaux : et Paris :
Cartons jaunes : Bordeaux : et Paris : Kimpembe (88’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Costil (c) – Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé – Lerager, Sankharé (Meïté 70’), Plasil (Laborde 79’)- Malcom, Kamano – Braithwaite (De Préville 71’).
Les remplaçants : Mandanda, Baysse, Pellenard, Meïté, De Préville, Vada, Laborde
Paris : Areola – Dani Alves, Marquinhos (c), Kimpembe, Berchiche – Lo Celso, Rabiot, Nkunku (Draxler 62’)- Pastore (Motta 64’), Cavani, Mbappe (Meunier 81’).
Les remplaçants : Trapp, Thiago Silva, Meunier, Kurzawa, Motta, Draxler, Weah

 

bandicam 2018-04-22 22-53-05-195

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Paris
Possession : 36%-64%
Tirs : 22-11
Tirs cadrés : 8-2
Passes réussies : 84%-91%
Hors-jeux : 3-1
Corners : 8-5
Centres : 28-20
Fautes : 15-8

 

La réaction des coaches

Gustavo Poyet, coach bordelais : « Pas de regrets mais je suis désolé pour les joueurs, ils ont fait un gros match. Beaucoup de choses sont positives mais à la fin on a perdu le match, on a manqué de qualité dans le dernier tir. Quand tu joues le champion, faut être parfait. On a montré quelque chose de spécial aujourd’hui, c’est incroyable car il faut être content mais je ne le suis pas car on a perdu. On a fait un match que normalement tu gagnes ».

Unai Emery, coach parisien : « Bordeaux a joué avec une très grande intensité qui nous a beaucoup demandé. L’équipe a souffert dans le match, Alphonse (Areola) a fait un bon match, a eu beaucoup de travail. Chaque joueur quand il prend le maillot du PSG, il a une grande responsabilité et il sait que sur le terrain il doit faire un bon match. Pour moi, c’est important de maintenir l’exigence ».

 

bandicam 2018-04-22 21-07-02-253

 

Le classement 

Sans titre

 

Stats LFP, screens G4E, propos L’Equipe