L’après-match. Pourtant mené, Bordeaux renoue avec le succès

Défaits à Guingamp la semaine passée, les Girondins n’en finissent plus de chuter au classement et de décevoir sur cette fin de saison. Une équipe non cohérente et un coach qui semble perdu, malgré des changements tant annoncés. Pour l’instant, ces changements n’arrivent pas. Peut-être face au LOSC, encore plus en danger que Bordeaux ? Tout reste encore possible, même si cette nouvelle composition d’équipe (similaire à toutes les autres) ne présage rien de bon… Bienvenue dans notre après-match.

La composition bordelaise :

bandicam 2018-04-07 20-00-01-505

Le composition lilloise :

bandicam 2018-04-07 20-00-47-139

 

Les buts

13ème minute : BUT ! Suite à une touche mal négociée des Girondins, les Lillois actionnent une action construite et bien placée. Le ballon arrive jusqu’à l’aile de Malcuit, qui centre pour Mothiba. L’attaquant place son ballon sous la barre de Costil et ouvre le score. 0-1.

42ème minute : BUT ! Sur un centre pourtant anodin de Malcom, le gardien remplaçant lillois Koffi manque sa sortie. Kamano en profite et égalise. 1-1.

45ème minute : BUT ! Très beau travail de Braithwaite sur le coté droit, qui centre à ras de terre pour Kamano, encore lui, qui double la mise en trois minutes. 2-1.

 

Résumé de la rencontre

Poussifs durant 40 minutes, les Girondins ont su être renversants (pour la première fois de la saison) juste avant la pause par l’intermédiaire de François Kamano. Un sursaut d’orgueil remarquable et qui permet de souffler un bon coup durant cette période très compliqué. Malgré tout, dans le jeu cela reste très décevant. Ceci étant, ils n’ont pas étaient capables non plus de se mettre à l’abri en fin de match, en étant à domicile et en supériorité numérique. La victoire est là, le caractère aussi, ne reste plus que la manière.

 

Les Tops

François Kamano (6/10) : Préféré à De Préville pour ce match face à Lille, le guinéen n’a très certainement pas déçu son entraîneur. Mobile d’entrée de jeu, il claque ensuite un doublé ultra important avant la pause, qui permet aux Girondins de repasser devant au score. Il a semblé en confiance sur ce match, malgré quelques actions loupées, il a tenté sa chance via quatre frappes et des percussions intéressantes. Il est en train de s’installer à son poste. Remplacé par le grand perdant de la soirée De Préville (69′).

Jules Koundé (6/10) : Il a été une nouvelle fois impressionnant sur ce match. Offensivement, en étant tout proche de sceller ce match de la tête, bien stoppé par Koffi (84′). Mais aussi et surtout défensivement, où il a fait preuve de maîtrise et de sérénité comme à son habitude. Pas d’erreur, et une nouvelle copie quasi parfaite pour le jeune défenseur bordelais.

Jaroslav Plasil (6/10) : Véritable plaque tournante du jeu bordelais, le tchèque a été le joueur d’expérience dont Bordeaux a eu besoin ce soir. Il a en plus tenu les siens par la parole, jouant le rôle de capitaine alors qu’il n’était pas en possession du brassard.

 

Les Flops 

Soualiho Meïté (-1/10) : Le plus mauvais. Le joueur prêté par l’AS Monaco nous a gratifié d’un match absolument affreux. 33 ballons touchés en une mi-temps par un joueur censé organiser notre jeu et régner dans notre entre-jeu, c’est assez faible. Le tout agrémenté d’un manque d’envie criant, d’une passivité à toutes épreuves, et surtout d’une grossière erreur qui coûte le premier but à son équipe. Il n’y a plus de doute, on aura eu droit à plus de sorties médiatiques que de bons matches de sa part. Merci Monaco pour ce joli cadeau empoisonné.

Lukas Lerager (0/10) : Ils ont fait la paire à Zulte-Waregem, ils la font aussi à Bordeaux. Sauf que cette fois-ci, c’est la paire du mal. Complètement à coté de la plaque, le milieu danois a plus ralenti le jeu qu’autre chose. 13 ballons perdus, des placements foireux et aucun apport au milieu, c’est une descente aux enfers assez vertigineuse. Et nous ne sommes pas les seuls à le voir, puisque Gustavo Poyet n’a fait que de le rappeler à l’ordre durant le match. Il serait peut-être l’heure de se réveiller Lukas.

Malcom (2/10) : Sorti sous les sifflets du Matmut Atlantique, le jeune brésilien n’a une nouvelle fois pas convaincu sur ce match. A peine meilleur que sur ses dernières sorties, il est encore très loin de son meilleur niveau. Il ne porte plus aussi bien le jeu de son équipe qu’auparavant. Il effectue désormais plus souvent des mauvais gestes que des bons, fait qui n’était pas présent il y a quelques mois de cela.

 

bandicam 2018-04-07 20-01-44-954

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 0

Sabaly : 4

Pablo : 2

Koundé : 5

Poundjé : 2

Plasil : 5

Lerager : 0

Meïté : -1 et Sankharé : 4

Malcom : 2

Braithwaite: 4

Kamano : 6

 

bandicam 2018-04-07 20-42-30-960

 

La feuille de match

Bordeaux-Lille
Samedi 7 avril 2018 à 20 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
32ème journée de Ligue1
26 406 spectateurs
Arbitre : Thomas LEONARD
Buts : Bordeaux : Kamano (42’ 45’) et Lille : Mothiba (13’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Poundjé (72’) et Lille : Mendyl (24’), Thiago Mendes (60’)
Cartons rouges : Lille : Thiago Mendes (63’)
Bordeaux : Costil (c) – Poundjé, Pablo, Koundé, Sabaly – Meïté (Sankharé 46’), Plasil, Lerager – Malcom (Laborde 90′), Braithwaite, Kamano (De Préville 69’).
Remplaçants : Poussin, Contento, Baysse, Otávio, Sankharé, Laborde, De Préville.
Lille : Koffi – Malcuit, Ié, Dabila, Mendyl – Thiago Maia, Araujo (Bissouma 69’, Thiago Mendes, Benzia © (El Ghazi 78’) – Pépé, Mothiba (Faraj 85′).
Remplaçants : Jakubech, Alonso, Ballo Touré, Bissouma, Soumaré, El Ghazi, Faraj.

 

bandicam 2018-04-07 21-30-20-405

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Lille
Possession : 62%-38%
Tirs : 15-7
Tirs cadrés : 6-1
Passes réussies : 86%-79%
Hors-jeux : 2-2
Corners : 7-2
Centres : 31-14
Fautes : 14-12

 

bandicam 2018-04-07 21-11-10-716

 

La réaction des coaches

Gustavo Poyet, coach bordelais : « On a beaucoup parlé cette semaine. A chaque fois qu’on avait encaissé le premier but, il n’y avait plus de réaction, on n’arrivait pas à gagner. Mais aujourd’hui ça a changé en deux minutes. On a fait quelque chose d’important pour la tête. Il faut donner le mérite aux joueurs parce qu’ils ont fait ce qu’il fallait […] En deuxième mi-temps, à 11 contre 11, j’ai fait tout de suite un changement avec l’entrée de Sankharé, je voulais marquer le troisième et montrer ce que je voulais faire dans le jeu. C’était facile de ne rien faire, mais je voulais aller de l’avant. On n’était pas mal, mais on n’a pas réussi à avoir l’occasion du troisième but. Il y a eu ce carton rouge et ce n’était pas évident, entre avoir la possession, ne pas trop défendre et continuer d’attaquer. Mais à la fin, on a gagné et on est contents ».

Christophe Galtier, coach lillois : « C’était pareil à Monaco. On est toujours content de marquer d’autant plus que c’était un joli but, bien construit mais on s’est arrêté trop rapidement de jouer même si on n’a pas subi de situations en première période. On a contrôlé le jeu long bordelais, les centres jusqu’à la 42e minute. On aurait pu mieux ressortir, mieux jouer. On aurait pu avoir des offensifs plus inspirés dans les déplacements pour libérer les latéraux. Mais on a des faits de match qui sont difficiles pour nous en ce moment. On est battu en 3-4 minutes« .

 

Le classement (mis à jour samedi soir)

Capture

 

Screens G4E, propos L’Equipe et GTV, stats LFP