Le Haillan

« Le Haillan »… Tout bon supporter connait au moins de nom ce lieu si magique, si accessible pour toute personne. Mais ne nous y trompons pas, Le Haillan est une ville ou plutôt une commune où résident près de 8200 habitants.

 

Revenons à nos moutons et ce qui nous intéresse tous, le centre d’entraînement et de formation des Girondins de Bordeaux. Ayant accueilli de grandes stars footballistiquement parlant, il n’en demeure pas moins un lieu des plus calmes et reposants, boisé et accueillant. Nul ne peut ignorer et ne pas contempler ce monument qui se dresse en plein milieu de cette zone, le château, nommé Le Château Bel-Air. Pas grand-chose à voir avec le prince non. Histoire.

 

 

Il y a plusieurs siècles déjà existait une zone de terre bien exposée : le « bourdieu »de Lanneblanque, qui dépendait de la maison noble de Bussac. Pendant la guerre de Cent-ans, une bataille localement célèbre eut lieu sur ces terres, appelée la « Bataille du Haillan ». Exhortés par l’archevêque Peyberland, les bordelais refusèrent d’ouvrir leurs portes aux troupes de Charles VII. Lorsque les français décidèrent de s’installer à Lanneblanque, le maire de Bordeaux décida de les déloger mais son armée s’y fit massacrer. On appela d’ailleurs cette journée la « Male jornada », ou la « mauvaise journée ».

 

Bien que changeant de propriétaire au travers des années, le domaine de Lanneblanque conserva son nom jusqu’en 1820, année où Pierre Lafargue Jeune, fit du monument un château et le nomma Bel-Air.

 

Occupé pendant la seconde guerre mondiale et servant de dépôt de munitions, le château fut gravement endommagé en 1945, lorsque les allemands, battant en retraite, décidèrent d’anéantir toutes les armes et munitions. Il fut ensuite en partie pillé et resta tel quel jusqu’en 1963, date où la ville de Bordeaux le racheta, avec une partie des terres des alentours. Il fut alors l’objet de réparations notamment au niveau d’éventuelles inondations.

 

Puis les choses vont s’accélérer. Tout d’abord en 1951 où une prairie y fut transformée en terrain de football, puis en 1956, c’est au tour de vignes or d’usage d’être aménagées en terrains de sport. Tout comme d’ailleurs les caves du château en vestiaires. La municipalité achètera successivement en 1961 et 1968 le reste des terrains autour du château pour en faire un stade, mais aussi le centre d’entraînement et le joli parc toujours présent.

 

 

Arrive la belle année 1986 et l’année où tout va se jouer. Le château devient alors le Centre International du football, et plus particulièrement le centre d’entraînement des Girondins de Bordeaux. Rénovations oblige pour Bel-Air, avec bien sur la croissance voulue pour créer un véritable centre d’entraînement moderne, adapté aux sportifs de haut niveau. Le centre du Haillan sera reconnu par la suite à travers le monde comme l’un des meilleurs centres d’entraînement du monde, pouvant rivaliser avec les installations de grands clubs comme le Milan AC.

 

 

Quelques chiffres

 

  • 850 m2 de surface utile.
  • 1 terrain synthétique et 1 terrain naturel en accès direct.
  • 1 vestiaire / 30 casiers.
  • 1 salle d’étirements, 1 salle de kinésithérapie équipée de 5 tables et d’un biodex.
  • 1 salle de musculation.
  • Secteur vidéo : 1 salle équipée de 30 places, 1 régie intégrée avec banc digital.

 

 

error: Copyright G4E !
Aller à la barre d’outils