• Non classé

[Sondage] Vous ne souhaitez pas que le club retienne Adam Ounas, à une très large majorité

 

Devant les rumeurs insistantes envoyant Adam Ounas à Naples, nous vous avons demandé votre avis sur ce possible transfert. Ainsi, à près de 84%, vous ne souhaitez pas retenir le milieu de terrain offensif des Girondins de Bordeaux. En effet, à 41% d’entre vous, vous envisagez de « le laisser partir pour toute offre de plus de 10 millions d’euros ». 38% d’entre vous sont plus exigeants, demandant un transfert au « minimum à 15-20 millions d’euros ». Enfin, 5% expliquent qu’il « peut s’en aller, peu importe le prix, il ne percera jamais à cause de sa mentalité ».

Malgré tout, il existe tout de même des supporters qui ne veulent pas le voir partir. A commencer par ceux pour qui il est « hors de question qu’il parte, il représente l’avenir et une grande plus-value », à hauteur de 12%. Enfin, 4% expliquent qu’il faut le conserver « si les offres sont en-dessous de 10 millions d’euros ».

Il existe, semble t’il, un réel désamour pour ce joueur pourtant très prometteur, mais qui n’a pas réussi à sortir son épingle du jeu dans une saison où c’était tout de même assez ouvert à son poste. Cependant, rappelons qu’il ne s’agit que de sa première saison pleine au plus haut niveau, qu’elle fut entachée de quelques petites blessures. Rappelons aussi les derniers mots de Jocelyn Gourvennec, à son égard en fin de saison, où il notait les progrès de son joueur.

 

 

« C’est une bonne nouvelle, c’est bien. C’est un joueur et un homme différent du début de saison, complètement. On ne va pas faire le bilan non plus mais je vois comme il est là depuis quelques semaines, et comment il était en début de saison… Il a avancé. Il est beaucoup plus à l’écoute déjà. Aussi parce qu’on se connait mieux. Je pense qu’il est convaincu aussi d’être dans un bon environnement, d’avoir le staff à ses côtés pour l’aider à progresser, d’avoir des partenaires qui le connaissent mieux aussi. Ce n’est plus le petit gamin qui débarque dans le groupe pro. Il a fallu qu’il fasse preuve de patience aussi après ses petites blessures, mais il a aussi fallu qu’il montre du caractère et de l’abnégation pour exister dans un effectif qui a haussé le niveau et dans lequel il y a eu beaucoup de concurrence. Avec l’émergence de joueurs comme Malcom, François Kamano ou Gaëtan Laborde, pour ne citer que les jeunes…  Aujourd’hui, il commence à comprendre l’exigence de ce métier-là et surtout la constance que l’on doit avoir d’abord dans le travail pour que ça se concrétise en match. Il est plus à l’écoute aujourd’hui et ça se ressent dans son jeu […] Oui parce qu’il est jeune. C’est un garçon attachant, qui est très vivant aussi. Il a beaucoup de talent mais il a besoin d’être mentalement toujours dans son entrainement. Il peut parfois vite sortir de ses entrainements ou de ses matches. Je l’ai vu récemment, sur les trois derniers matches, être aussi provoqué par des adversaires et ne pas avoir de réaction ou être très calme. C’est vraiment un signe (sourire). On a encore en mémoire le match de Monaco avant Noël où il ne se maîtrise pas. Je pense qu’il a beaucoup avancé dans sa maîtrise ».