[AJ] Sertic : « J’ai donné 11ans à Bordeaux, j’ai choisi Marseille. Je n’ai jamais été méchant envers qui que ce soit »

 

Grégory Sertic pourrait disputer sa première rencontre au Vélodrome, sous ses nouvelles couleurs ce week-end. « Mon premier match au Vélodrome ? C’est excitant, oui. Cela apporte beaucoup de fierté. Je n’ai disputé qu’un match à l’extérieur, j’ai été malade pour Guingamp; alors, joie, envie de gagner mon premier match avec l’OM […] C’est vrai que je n’ai jamais gagné au Vélodrome. J’ai donc envie de le faire avec l’OM. Ce sera encore plus sympa, avec tout ce beau public. J’étais là pour OM-Lyon, j’ai goûté à cette ferveur, c’est magnifique. On m’a dit que cela faisait un moment qu’on n’avait pas vécu une telle soirée au Vélodrome; c’était fabuleux. Je ne pensais pas que c’était à ce point. L’impatience de fouler cette pelouse est donc encore plus grande ».

 

Puis l’ancien vice-capitaine bordelais s’est exprimé sur ses souvenirs au Vélodrome. « Pas mal de nuls, encore cette année, un bon 0-0. J’avais Bafé au marquage, il m’avait bien fatigué avant de sortir sur blessure. C’est un très bon souvenir, c’était la première de Rudi Garcia au Vélodrome, alors l’ambiance était extraordinaire. Je n’avais pas joué celui de la saison dernière. J’étais blessé, je l’avais vu à la télé, c’était fermé, compliqué, deux équipes qui avaient peur. Tout le monde était content que ça se termine. Pour mon tout premier, en 2008-2009, j’étais sur le banc, on perd 2-0. C’est l’année du titre bordelais ».

 

Quant aux menaces reçues à l’annonce de son départ de Marseille. « Nous avons vécu, avec ma femme, une période compliquée, nous avons reçu des menaces. C’est difficile à vivre, ce n’est que du football. J’ai donné onze ans à Bordeaux, j’ai choisi Marseille. Je n’ai jamais été méchant envers qui que ce soit, mais les réseaux sociaux offrent la parole à n’importe qui ».

 

La Provence