• Non classé

Réactions, suite

Lamine Sané (Milieu de Bordeaux)

 

« Nous concédons encore un but dans les dernières minutes. Je croyais que cette période était derrière nous, malheureusement ce soir elle a refait surface. C’est dommage car nous avons maîtrisé ce match en début de période. La fin a été plus compliquée. Le groupe était bien mais nous avons un peu reculé. Les choses avaient été dites, il ne fallait pas reculer. Nous sommes meilleurs lorsque nous attaquons. Ce coup de pied arrêté est très bien tiré de la part du Sochalien et nous prenons ce but. […] Pour moi, Marc a fait le geste qu’il fallait, parce que l’attaquant partait au but, et qu’il était vraiment seul ce joueur sochalien. Il n’avait donc pas trop le choix, et je pense que sur le coup, il s’en sort très bien (avec un simple carton jaune, ndlr) »

 

 

Loïc Poujol (Défenseur Sochaux Montbéliard)

 

« J’ai vu Carrasso avancé, je cherche à le lober. Gouffran était au marquage sur moi. Je le vois un peu gêné, j’essaie de la mettre au-dessus et elle rentre bien. J’ai de la chance que Privat ne la touche pas car il est hors-jeu. Je suis très content ce soir. Sur l’ensemble du match, Bordeaux nous est supérieur mais nous sommes allées chercher ce point avec nos tripes. A Bordeaux, nous savons que c’est difficile. Cela fait plaisir de ramener un point car nous sommes relégables. Nous sommes dans la difficulté et chaque point et bon à prendre. »

 

 

Benoit Tremoulinas (défenseur de Bordeaux) :

 

«C’est énormément de regrets car au vu du match, ils ont deux coups de pied arrêtés et ils marquent deux buts. Avec tout le respect que j’ai pour cette équipe, on doit gagner, prendre les trois points. C’est vraiment rageant, car s’il faut se dire qu’il faut marquer trois, quatre buts pour gagner un match… Maintenant, il va falloir oublier ce match et se concentrer sur celui contre Newcastle (en Ligue Europa). On était peut-être moins pressant (en fin de match) mais est-ce qu’ils ont une occasion de but ? Le coup franc, c’est tout, Carrasso n’a pas eu un arrêt à faire. (A propos de l’état du terrain) Il y a du sable, c’est du beach soccer. On a énormément de mal pour lever les ballons. On est une équipe qui joue au ballon, alors sur une pelouse comme ça, ce n’est pas un cadeau»

 

 

 

Source: SofootSport24 et Girondins.com