[Officiel] Malcom, un grand espoir brésilien débarque

 

 

Jamais le club au scapulaire n’avait connu une fin de mercato aussi agitée. Après le départ de Saivet, c’est un autre élément important du club, Whabi Khazri, qui a tiré sa révérence, souhaitant jouer dans la prestigieuse Premier League. Bordeaux perd ainsi son meilleur atout offensif, meilleur passeur et buteur. Et fidèle à sa nouvelle politique basée sur la recherche de jeunes à fort potentiel, Bordeaux a misé sur la jeunesse pour le remplacer en faisant signer le jeune attaquant Brésilien, Malcom. Une première depuis le raté mémorable d’un certain André.

 

 

Nom : Malcom Filipe Silva de Oliveira

Nationalité : Brésilienne
Age : 18 ans
Date de naissance : 26 février 1997
Lieu de naissance : Sao Paulo
Taille : 1m71
Poids : 65 kg
Poste : attaquant – ailier gauche

 

 

728x459

 

 

 

Formé à l’école des Corinthians

 

Malcom est un pur produit de l’école de football des Corinthians. Lors de la Copa Junior de Sao Paulo en 2013, il devient, à seulement 16 ans, le meilleur buteur de la compétition. Sa carrière est lancée et le jeune va découvrir le haut niveau. Il joue son premier match de championnat le 27 avril 2014 en rentrant pour les vingt dernières minutes. En septembre 2014 il marque son premier but et devient titulaire de l’équipe première, souvent utilisé au poste de second attaquant ou d’ailier droit. Il finit la saison avec 20 matches, dont 14 en tant que titulaire, et marqua 2 buts. La saison suivante, Malcom devient un des piliers des Corinthians, enchainant 31 matches de championnat, dont 29 en tant que titulaire, avec un total de 5 buts et 4 passes décisives. Il participe également à 3 rencontres de Copa Libertadores. Il devient pour la première fois champion du Brésil. Une saison qui lui vaut d’être appelé en sélection U20 avec laquelle il participe au championnat Sud Américain U20, jouant 6 matches pour un but et une passe décisive. Dans la foulée, il enchaîne avec la coupe du monde des U20 où il disputa 5 matches et terminera vice-champion, battu en finale par la Serbie de Milan Gajic, après avoir éliminé l’Uruguay d’Arambarri en huitième de finale.

 

 

a2591f85641_i6

 

 

Un joueur courtisé en Europe

 

Sous contrat jusqu’au 2 mai 2016, le joueur fait l’objet de très nombreuses convoitises et le club Brésilien, comme souvent, ne dispose qu’une partie des droits du joueur (30%). En effet, pour faire face à une dette financière importante, le club est contraint, en 2014, de céder une partie des droits du joueur, le club ne conservant que 30% des droits. Fin 2014, de nombreux clubs sondent le club Brésilien sur leur petit joyau (Chelsea, Manchester, Arsenal, Barcelone…). Mais c’est du côté de la France que le joueur est annoncé et plus précisément à Marseille où il visite les installations mais aussi du côté de la Juventus. Mais encore mineur, le joueur ne peut venir en Europe et reste finalement dans son club pour continuer à progresser. Conscient des intérêts que suscite Malcom, les Corinthians obtiennent une prolongation de son contrat jusqu’en 2019 avec à la clé une hausse substantielle de salaire. Le club en profite également pour inclure une clause libératoire dans son contrat, valable en cas d’offres venant de clubs étrangers, d’une valeur d’un peu moins de 10M d’euros. Lors du mercato estival 2015, les Corinthians refusent une offre de Braga, Fin 2015, c’est cette fois Benfica qui essaie de s’attacher les services de Malcom en proposant une somme de 8M d’euros pour l’ensemble des droits du joueur. Fin décembre 2015, le jeune Malcom est pressenti du côté du Borussia Dortmund même si des clubs comme Chelsea ou encore Séville sont également attentifs aux prestations du jeune attaquant. A seulement 19 ans dans quelques jours, Malcom a déjà disputé 72 matches avec les Corinthians, dont 56 en tant que titulaire, marquant 10 buts.

 

 

malcom-comemora-gol-do-corinthians-contra-a-chapecoense-1411081003274_956x500

 

 

Des négociations âpres pour faire oublier André ?

 

Comme souvent avec des joueurs brésiliens, le club Girondin a dû batailler pour obtenir l’arrivée de ce jeune espoir du fait de la multipropriété mais aussi de l’intérêt de deux grands clubs, l’Inter et la Juventus qui ont également rencontré l’agent du joueur. En effet, si son club ne détenait que 30% des droits du joueur, le reste était la propriété de 3 sociétés d’agents : Fernando Garcia pour 35%, Nilson Moura pour 15% et Guilherme Miranda et Thiago Ferro pour 20%. Un transfert difficile puisque nécessitant l’accord de chaque partie mais rendu possible grâce à l’intervention de l’ancien Directeur Sportif des Girondins, Charles Camporro, missionné par le club bordelais. Depuis le prêt d’André, le club Girondin ne souhaitait plus prendre des risques avec des jeunes Brésiliens. L’arrivée de Malcom marque un tournant dans cette politique et le retour aux affaires de Camporro. En déboursant 5M pour la moitié des droits du joueur, et en lui proposant un contrat de 4 ans et demi (à confirmer) et un salaire de 100 000 euros, Bordeaux prend un pari sur ce jeune, en espérant tenir un joueur prometteur capable de redorer le blason du club. Inconnu ou presque des supporters Girondins, le jeune Malcom devra faire oublier un certain André, autre jeune annoncé comme un futur grand et qui n’a jamais réussi à s’imposer. André qui d’ailleurs sera le remplaçant de Malcom chez les Corinthians. Destiné à remplacer Khazri, Malcom aura fort à faire même s’il possède des qualités footballistiques indéniables. Doté d’une excellente technique, mais aussi très rapide, Malcom n’est pourtant pas un soliste, mais un joueur collectif, avec des qualités de dribbles qui pourraient bien en faire un des chouchous de « René Gallice ». Son association avec Adam Ounas promet en tous cas de beaux enchainements et risque de faire mal à plus d’une défense. Mais, s’il veut lancer sa carrière en Europe, Malcom va devoir s’adapter à un football différent et à un championnat de Ligue 1 qui est surement le plus physique en Europe.

 

Bienvenue Malcom !

 

Romain

Initialement rédacteur sur la première version de G4E se faisant appeler girondinsforever.free.fr, j’ai « vite » pris les rênes du site une fois celui-ci devenu girondins4ever.com. Des brèves aux articles, en passant par plusieurs rubriques, je suis un peu l’homme à tout faire et votre principal interlocuteur. Originaire du nord de la France, passé par Montpellier et aujourd’hui résident à Bordeaux, j’ai suivi un cursus dans la communication et le commerce. Je suis d’ailleurs aujourd’hui responsable d’une franchise leader dans son domaine.