Les supporters attendent des « résultats et du spectacle » pour revenir au stade


Il n’y a pas encore eu de gros matches, avec des écuries qui attirent du monde comme Paris, Marseille, Monaco… Mais à la vue des chiffres, Bordeaux est en-dessous dans sa moyenne de spectateurs par rapport à la saison dernière. Actuellement et depuis le début de saison, le Matmut Atlantique a accueilli en moyenne 22775 spectateurs, contre 25088 la saison dernière. Et c’est rarement en hiver que notre nouveau stade se remplit le plus, du fait des conditions météo et bien que le stade soit désormais couvert, les sièges ne sont pour autant pas chauffants…

Il s’agit cependant d’une tendance générale en Ligue 1, d’où la mobilisation de la Ligue pour la promotion de son championnat ces derniers jours. Même si, bien sûr, le fait d’interdire les déplacements de supporters adverses ne va pas en ce sens… Bordeaux est actuellement 6ème de Ligue 1 dans les affluences moyennes, et est devancé par Paris (45140) Lyon (42115), Marseille (29950), Lille (25979) et Saint-Étienne (23984). Forcés de constater que l’Euro n’a eu aucun impact, ça c’est une certitude.

 

Stade vide Lorient CDL

 

Le prix n’est pas (vraiment) un problème

Alors, c’est une façon de parler, car tout le monde n’a pas forcément les moyens de mettre même 160€ dans une tribune basse derrière le but pour venir au stade. Car il y a d’autres impondérables comme l’essence, d’éventuels péages pour ceux qui viennent de loin, voire le prix à rajouter pour les transports en commun, vivement conseillés par le club. Il est cela dit à noter que l’abonnement de cette saison est parmi l’un des moins chers du championnat. Le club a d’emblée, en début de saison, annoncé plusieurs mesures pour que cet abonnement soit réduit, par des changements de catégories qui passaient substantiellement le prix de base de l’abonnement pour certaines tribunes (en plus des diverses baisses comme le rapprochement familial). Malheureusement, le club recense ‘seulement’ 10100 abonnés cette saison alors que l’objectif était assurément plus haut de par l’effort sur le recrutement, le changement d’entraineur et ‘d’organisation’ annoncé par Nicolas de Tavernost, la familiarisation de ce stade qui doit commencer à prendre, et de la communication sur les moyens de transports autres que la voiture. Mais il est encore à souligner que des matches comme Angers ou encore Caen, qui n’ont pas laissé de superbes souvenirs aux supporters la saison dernière, n’ont pas aidé à remplir ce stade (respectivement 18129 et 17476 spectateurs). Et pour être très honnête, le public bordelais, souvent connaisseur, ne s’est pas trompé… Pourtant, Nancy, bon dernier du championnat, laissait présager des buts et du spectacle… 20853 spectateurs vous diront que non.

 

Les accès, toujours un problème, mais secondaire…

Jean-Louis Triaud a raison sur ce point : « les supporters doivent s’approprier ce stade ». Et cela passe d’abord par l’arrivée à ce stade, qui « n’a qu’une seule route pour y accéder » lit-on partout. Ce n’est pas faux. Et le principal problème vient du fait que cette seule route arrive tout droit de la rocade, réputée pour être sans cesse encombrée, à presque n’importe quelle heure, et surtout le soir… Les travaux ne sont pas prêts d’avancer, avec comme exemple la portion entre Mérignac et Pessac qui a pris de trop nombreux mois pour ‘enfin’ passer à trois voies… A Bordeaux, on n’est pas pressé. « Et encore moins quand il pleut » sur cette rocade. Mais ça, c’est autre chose. Les six prochains radars installés en novembre sur cette rocade vont certainement aider à fluidifier le trafic. Ça, c’est encore autre chose… Alors que là où à Lescure l’on pouvait se garer dans les innombrables rues adjacentes, le nouveau stade possède un grand parking, c’est vrai. Mais relié à cette même route qui est forcément vite encombrée que cela soit au départ, comme à l’arrivée des supporters au stade. Le club a bien entendu mis en place plusieurs mesures et notamment les activités, concerts et animations sur le parvis. Pour l’instant, cela ne semble pas prendre, si ce n’est que cela fluidifie (un peu) l’arrivée des supporters avant le match… Et c’était bien ça le but. Mais de rester 90 minutes devant une rencontre pas forcément à la hauteur des attentes, ne laisse pas forcément place à l’envie d’y rester plus longtemps. Encore moins avec ce problème de transports, oui… Reste les tramways auxquels les supporters bordelais se sont ‘habitués’, même ceux venant de loin, laissant ainsi leur voiture loin de Bordeaux-Lac, parfois à l’autre extrémité de Bordeaux-Métropole. Le nombre de tramways, réajusté il y a quelques mois, semble aussi être une satisfaction. Pas sûr cependant que lors des fortes affluences, ce soit un réel plaisir de les emprunter, encore moins après une défaite…

 

Nouveau Stade

 

Le spectacle, les résultats : l’atout numéro 1 du remplissage

Pas de secrets, ce sont les résultats, voire le spectacle qui amènent ou ramènent les gens au stade. Alors, l’on a pu entendre que « Bordeaux n’était pas un public de football ». Il a surement une once de vraie dans cette affirmation, toute même un peu généraliste. Il y a aussi le fameux débat du « vrai-faux » supporters auquel nous n’adhérons pas, qui est de toujours aller au stade et que les résultats importent peu. Sur le principe, nous sommes d’accords, mais pour tous les éléments mentionnés ci-dessus, l’on arrive tout de même à plus de contraintes que de plaisir. C’est l’histoire du fameux tableau avec les plus et les moins dans chaque colonne. Et l’histoire de la vie personnelle aussi. Il est assurément évident que des résultats et du spectacle vont faire venir/revenir les supporters au stade, que ce soient les plus ‘réguliers’, comme les occasionnels. De toute façon, ce sont les ‘occasionnels’ qui ‘comblent’ les places vacantes, et non plus les 10000 irréductibles qui seront toujours présents au stade, contre vents et marées… Il ne faut pas oublier non plus le phénomène « affiches », contre les grosses équipes, mais là aussi nous sommes dans la catégorie du « spectacle » qui attire du monde au final.

 

Qu'est-ce qui vous ferait revenir au stade dans les semaines ou mois à venir ?

  • Que l'équipe soit plus régulière, qu'elle fasse moins les montagnes russes à court terme (43%, 649 Votes)
  • Qu'il y ait du spectacle, peu importe les résultats (32%, 481 Votes)
  • Que les accès soient meilleurs, c'est trop long d'attendre pour sortir, encore plus après une défaite (18%, 272 Votes)
  • Que les prix baissent encore, c'est trop cher (7%, 111 Votes)

Total Voters: 1 513

Loading ... Loading ...

 

Le résultat de notre sondage

Notre question était simple : « Qu’est-ce qui vous ferait revenir au stade dans les semaines à venir ? ». Nous avons recueilli plus de 1500 votes uniques sur ce sondage, qui représentent donc un panel de supporters assez intéressant pour juger des réponses. A près de 43%, ce qui ferait venir les supporters au stade est que « l’équipe soit plus régulière, qu’elle fasse moins les montagnes russes ». A près de 32% ensuite, le « spectacle » est demandé et les résultats « importent peu ». Oui, car le football est avant tout un divertissement. En troisième position et à près de 18%, il y a les conditions d’accès ; « c’est trop long d’attendre pour sortir, encore plus après une défaite ». Enfin, il y a encore 7% qui pensent que « les prix doivent baisser » car c’est encore « trop chers ». Dans les commentaires sur les réseaux sociaux, beaucoup ont demandé également le changement de direction, d’actionnaire, choses qui pourraient les faire revenir. Et aussi la pelouse… Problème qui semble être réglé.

 

Nouveau Stade

 

Quelques réactions de supporters

Alors, comme dirait Grégory R., « on n’est jamais contents à Bordeaux ». C’est un peu vrai aussi. Mais essentiellement, les commentaires étaient accès sur la notion de spectacle et de résultats. Francis B. l’explique avec ses mots. « Quand les joueurs se bougeront un peu plus sur le terrain ! On vient de remplacer le talentueux mais fainéant Jussié par Ménez qui semble prendre le même chemin ! Oui et aussi quand on s’emmerdera moins pour venir et repartir du stade ». Comme expliqué précédemment, certains attendent un changement plus radical, comme Thomas B. « Quand M6 aura vendu le club à des gens plus ambitieux… Il faut du renouveau… Les dirigeants sont en place depuis bien trop longtemps… Il faut révolutionner le club totalement par des nouveaux dirigeants qui auront une autre vision. Ce club est trop dans le confort ». Hervé D. ajoute « Vrai supporter ou simple spectateur, on y vient pour voir des joueurs qui font un match pour le gagner ».