[Bilan 2013-14] Nicolas Maurice-Belay

 

Un titulaire indiscutable

Arrivé en même temps et grâce à Francis Gillot, Nicolas Maurice-Belay a tout de même connu une belle évolution, et il le reconnait lui-même. Ce changement de club et cette arrivée à Bordeaux devaient lui faire franchir un cap. Ce fut le cas la première saison – étant même élu meilleur joueur de l’année sur notre site – avant d’être presque quelconque lors de la deuxième. Cette troisième saison ressemble beaucoup à la première même si elle reste un petit cran en dessous, tout de même. Mais c’est à l’image de l’équipe, aussi…

 

 

L’efficacité, les chiffres, les stats

Car si « Coco » reste indiscutable, il faut aussi reconnaître qu’il n’a pas de concurrent à son poste. Ce sera certainement d’ailleurs une des demandes de Willy Sagnol dès la reprise. Intelligent et intéressant à écouter en conférence de presse, NMB reste aussi l’un des joueurs – si ce n’est LE joueur – le plus technique de notre effectif, capable de faire la différence avec n’importe quel vis-à-vis, à tout moment. Mais lorsqu’il arrive dans la dernière zone, celle de vérité, il n’arrive pas forcément à se montrer décisif. C’est d’ailleurs à cause de ce point précis qu’il ne fera pas l’unanimité chez les supporters. Pour lui, c’est sa nature que de ne pas forcément prendre plus sa chance, comme il l’a martelé à plusieurs reprises cette saison « Déjà à Sochaux, Francis Gillot a parfois été dur avec moi mais il avait raison. Je comprends que ça devait le saouler de défendre devant les dirigeants un joueur offensif qui ne marque pas. Ici, je regarde beaucoup comment travaillent les autres attaquants, comment ils se placent. Avant, j’étais dans un extrême, je pouvais avoir le but grand ouvert devant moi, je préférais quand même faire la passe à un attaquant pris au marquage. Je voulais faire plaisir à mes équipiers, ne pas passer pour le mec qui boycottait untel ou untel. Maintenant, je prends plus ma chance. Il faut être égoïste comme il le faut ».

 

 

Récompensé d’une prolongation

Car auprès des dirigeants, pas de doute, il peut et doit faire partie de l’effectif 2014-2015 des Girondins de Bordeaux. C’est ainsi qu’il fut l’une des deux fins de contrat à se voir proposer une prolongation (avec Jussiê). Bien sûr, à nos conditions, parce qu’il ne s’est pas montré si indispensable, et parce que les salaires Ligue des Champions, c’est terminé. Désirant attendre afin de voir si une aventure à l’étranger allait se présenter à lui, il optera finalement pour la prolongation des Girondins, et un nouveau contrat de trois années. Avec, bien sûr, la ferme intention de se montrer plus décisif… Mais pas de fixette sur les buts Nico, les passes dé’, ça nous va aussi ;)

 

 

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

34 matches joués dont 30 en tant que titulaire

2540 minutes de jeu

3 buts marqués

2 passes décisives

12 tirs cadrés sur 30

3 corners

4 hors-jeux

4 cartons jaunes

0 carton rouge

17 fautes commises

45 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués en tant que titulaire

180 minutes de jeu

 

Coupe de France

2 matches joués en tant que titulaire

210 minutes de jeu

 

Ligue Europa

4 matches joués en tant que titulaire

281 minutes de jeu

0 but

0 passe décisive

1 faute commise

5 fautes subies

1 carton jaune reçu

 

 

Ses notes Girondins4ever (moyennes)

Ligue 1 : 5,78/10

Coupe de la Ligue : 6,5/10

Coupe de France : 5/10

Ligue Europa : 4,75/10

Trophée des champions : 8/10