[Bilan 2013-14] Younès Kaabouni

 

 

Capitaine de la réserve, puis professionnel

Désigné capitaine de la réserve, Younès n’aura finalement pas l’occasion de briguer le brassard toute la saison. Le capitaine de l’épopée de la Coupe Gambardella signera professionnel fin septembre 2013, prenant part désormais totalement aux entraînements des pros, et faisant occasionnellement partie des groupes désignés par Francis Gillot. Pour fêter ça, le coach bordelais le fit entrer pour la première fois sur un terrain professionnel le 6 octobre, lors d’une victoire des Girondins à Chaban Delmas, face à Sochaux (4-1). Quelques minutes seulement, mais quelques minutes inoubliables…

 

 

Une première convaincante

Car sa première dans la peau d’un titulaire, interviendra lors de la dernière journée de Ligue 1, à Monaco. Un match sans enjeu, certes, mais qu’il fallait aborder avec sérieux. Devant la multitude d’absents, Francis Gillot décida de le titulariser, dans le cœur du jeu. Résultat, une magnifique passe décisive pour le seul but bordelais de la rencontre. Fallait-il faire confiance à la jeunesse plus souvent cette saison ? Rien n’est moins sûr, et nous n’aurons jamais la réponse. L’entraîneur bordelais conclura d’ailleurs sa dernière conférence de presse en demandant de la patience aux jeunes. « Younes a pesé sur le match, qui avait des crampes à la 60ème. C’est pour ça que je l’ai sorti. C’est là qu’on voit la différence entre la CFA et la Ligue 1. Même un match de fin de saison, il faut avoir du rythme, il faut avoir beaucoup d’endurance. Même si lui en a beaucoup, on a vu qu’il peinait physiquement sur la fin. Mais c’est vrai que techniquement il a été intéressant. Je voulais le récompenser parce qu’il avait passé une année sans jouer, ou en rentrant quelques minutes par-ci, par-là. Il s’était toujours accroché à l’entrainement donc je voulais le récompenser et le faire jouer aujourd’hui. Après, c’est à lui de faire les choses. Il a le potentiel, il a la qualité technique, il a la vision du jeu. Il faut qu’il travaille, qu’il soit patient. C’est ce qu’on leur demande toujours. Ils sont impatients lorsqu’ils ont cet âge, il faut qu’ils apprennent leur métier et s’ils sont patients et qu’ils travaillent, il n’y a pas de raison qu’ils ne réussissent pas ».

 

 

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

4 matches joués dont 1 en tant que titulaire

94 minutes de jeu

1 passe décisive

0 tir cadré sur 1

2 hors-jeux

1 faute commise

1 faute subie

 

Coupe de France

1 match joué dont 0 en tant que titulaire

17 minutes de jeu

 

 

Ses notes Girondins4ever

Ligue 1 : 7/10