[Exclu] Sertic : « Avec Nico on se parle beaucoup, on se connait bien »


A la fin de la rencontre contre l’Athletic Bilbao, Grégory Sertic s’est arrêté à notre micro pour nous livrer à chaud sa réaction, et nous parler de sa prochaine saison à titre personnel. Interview.

 

 

Quelle est ta première réaction par rapport à ce match nul contre Bilbao ?

Très beau terrain… Une galette. J’ai rarement vu ça, même le Parc des Princes, ce n’était pas comme ça. Plus sérieusement ? (rires). On a fait une bonne première mi-temps. On a eu du mal à se mettre en route les 5-10 premières minutes. Après, ça a été mieux, on a su marquer deux buts. On est revenu en seconde mi-temps pas très positivement, on va dire, parce que c’était assez compliqué du fait qu’ils nous aient bien baladés, ils ont mis leur jeu en place. Dans les duels on n’était pas présents, on l’a vu sur le corner où on n’y était pas. C’était compliqué. Il faudra travailler ça à l’avenir, mais cela reste positif pour le futur et les semaines à venir.

 

La fameuse pelouse

La fameuse pelouse

 

Tu as semblé un peu touché au niveau de la cuisse pendant le match…

Non, ça va, tout va bien. C’était sur un petit tacle et comme le terrain était très, très sec, je pense que ma peau est restée sur le terrain (sourire). Mais sinon cela va, ce n’est rien du tout. Le genou a bien tenu, j’avais un peu peur sur le coup. Mais je suis jusqu’à présent très positif au niveau de cette désormais ancienne blessure, je n’ai plus spécialement de douleurs, donc c’est cool.

 

Le moment où on a eu peur

Le moment où on a eu peur

 

Tu as été aligné en défense centrale aux côtés de Nicolas Pallois, comme depuis le début de la préparation. Ça s’est bien passé en première période. En seconde c’était plus compliqué du fait des nombreux changements des deux côtés. Comment tu te sens à ce poste ?

Bien. Je prends mes repères. Avec Nico on se parle beaucoup, on se connait bien et je pense qu’on se complète aussi. On essaye de relancer proprement de derrière comme nous le demande le coach. C’est vrai que je trouve qu’en première mi-temps cela s’est mieux passé qu’en seconde. Il y avait peut-être plus de mouvements, de déplacements, c’était plus simple pour nous. Après, c’est à moi de trouver ces repères défensivement, je n’avais pas l’habitude. On verra bien.

 

Donc ce poste, tu peux t’y installer ?

Oui, je compte m’installer à ce poste-là.

 

Quel est ton avis sur Jérémy Toulalan, qui vient d’arriver, et qui joue devant toi ?

Il est très, très positif. Je pense que c’est un très bon renfort, il va nous faire beaucoup de bien. D’’abord avec son expérience, mais aussi avec sa qualité technique, sa vision du jeu. Voilà, c’est un joueur qui impose, qui nous fait du bien. On le voit, tactiquement il est au-dessus. Et sur ses passes, il cherche toujours à jouer de l’avant et ça va faire beaucoup de bien, surtout aux jeunes qui l’entourent au milieu de terrain.

 

Merci à Greg pour son éternelle sympathie. Une sympathie sans faille qui lui valut à la fin du match la venue de très nombreux supporters qui l’ont sollicité pour prendre une photo ou un autographe, ou encore lui glisser de nombreux mots doux… Mais aussi des supporters espagnols scandant son nom. Bonne semaine et bonne saison !

 

13839896_10209445339027489_1155923149_o

error: Copyright G4E !
Aller à la barre d’outils