[Bilan 2014-15] Cheick Diabaté


 

Un pilier incontournable de l’effectif bordelais

En progression constante depuis ses débuts en pro, Sagnol comptait sur lui en attaque cette saison. On commence à le connaître et on sait que malgré un style pas toujours académique, Cheick est toujours là pour faire souffrir les défenses, remiser des balles décisives ou assurer le dernier geste. Il n’a pas les mêmes statistiques qu’un Messi, mais il atteint toujours la dizaine de buts par saison. Avec l’annonce d’un jeu porté vers l’offensive lors de l’arrivée du nouvel entraîneur, on avait hâte de voir Diabaté à l’œuvre. Que dire de cette saison ? Titulaire toute la première partie de saison et atteignant son quota habituel d’une dizaine de buts sur juste la phase aller, le géant malien aura confirmé son statut de pilier désormais incontournable de l’effectif bordelais, gagnant également en maturité par rapport aux saisons précédentes. Un statut que son indisponibilité durant la phase retour confirmera de manière criante.

 

Une première partie de saison au sommet

La saison démarre fort avec un but offrant la victoire à son équipe dès la première journée à Montpellier. Sur ce but on peut admirer la souplesse du malien, qui, trop court pour mettre la tête, dévie le ballon du bout du pied à 1m60 du sol. Titularisé à 13 reprises, Cheick a inscrit 8 buts en Ligue 1, dont certains décisifs comme contre Lille ou Lens où il alla saluer son entraîneur en pleine tourmente médiatique. On retient aussi son doublé dans le match fou contre Lorient (3-2). De plus en plus serein devant le but, Cheick aura aussi démontré une aisance technique qui en fera taire certains. Ses deux passes décisives contre Nice et Rennes en témoignent. Contre Nice, bien placé au point de penalty, il fait un contrôle en aile de pigeon avant de s’orienter le ballon vers le but et d’avoir l’intelligence de remettre en retrait pour Nicolas Maurice-Belay. Face à Rennes, son amorti poitrine et son décalage pour Touré valent autant qu’un but. Et bien sûr, à ces qualités viennent s’ajouter le fait que le numéro 14 bordelais est un monstre physique qui pèse sur les défenses, ce qui en fait un remiseur efficace pour les flèches de l’effectif comme Khazri, Touré, Rolan ou NMB. Un joueur complet dont Willy Sagnol faisait d’ailleurs les louanges en décembre en le qualifiant d’indispensable à l’équipe. Problème, une douleur au genou persistait depuis quelques temps, et il a dû faire le choix raisonnable de se faire opérer, l’obligeant à faire une croix sur toute la deuxième partie de saison.

 

 

Cheick Diabaté iconsport_leb_081114_05_09

 

 

Une absence préjudiciable pour l’équipe

Avant le FCGB, c’est d’abord le Mali, incapable de sortir de la phase de poules de la Coupe d’Afrique, qui subira l’absence de Diabaté. Mais son indisponibilité aura également été visible chez les Girondins qui mettront beaucoup de temps à s’adapter à son absence en n’inscrivant que 12 buts lors des 12 premiers matchs de la phase retour. Pour compenser l’ensemble des qualités du malien, Sagnol aura dû mettre en place un duo en attaque en faisant monter Rolan d’un cran dans le rôle de buteur et en mettant le jeune suédois Isaac Kiese Thelin, recruté cet hiver, dans le rôle de remiseur. Le duo a mis du temps à se mettre en marche, mais aura en tout cas permis à Rolan d’augmenter ses stats. Quid de la saison prochaine ? Avec, on l’espère, Diego Rolan qui a explosé en tant que buteur, Thelin en joueur d’appui, et le retour du géant malien, Sagnol dispose de plusieurs options et combinaisons en attaque. « Cheick voit qu’il arrive déjà à marquer pas mal de buts, alors qu’il n’a qu’un demi-genou. Donc il se dit que, s’il était mieux physiquement, il pourrait amener encore plus aux Girondins. Si c’est le cas à son retour, ce sera très bien pour nous » disait le coach au moment de son opération. Hâte de voir ça !

 

 

Ses statistiques
Ligue 1
15
 matches joués dont 13 en tant que titulaire
1075 minutes de jeu
8 but marqué
2 passes décisives
20 tirs cadrés sur 33
1
 carton jaune reçu
1 carton rouge reçu
20 fautes commises
20 fautes subies

 
Coupe de la Ligue
2
 matches joués dont 1 en tant que titulaire
142 minutes de jeu
1 but marqué

 

 

Sa moyenne

6/10