Le compte rendu de l’entrainement du 11 juillet 2017

 
La main courante était plutôt garnie pour cette première séance de la semaine. En même temps, il faisait beau, et c’est les vacances…

 

La première petite « information » de cette séance fut la discussion de plusieurs minutes entre Nicolas Pallois et Jean-Louis Triaud, qui était présent ce jour sur le terrain des professionnels, tout comme d’ailleurs Alain Deveseleer. Certainement pour discuter de son avenir aux Girondins de Bordeaux, et de la seconde offre faite par le FC Nantes. Le défenseur central des Girondins de Bordeaux (de retour de ‘blessure’) est ensuite parti en compagnie de Maxime Poundjé pour un footing sur la plaine des Sports du Haillan. Les deux joueurs étaient accompagnés par le kiné du club, David Das Neves.

 

 

L’on vit Younousse Sankharé revenir s’entraîner normalement (lui qui avait été économisé par prudence, comme Nicolas Pallois, face à Niort), à l’inverse de Diego Rolan qui était bel et bien parti à Londres afin de s’entretenir avec les dirigeants de Fulham, avec qui les dirigeants bordelais sont d’accord quant à une indemnité de transfert. Mais à un an de la Coupe du Monde, et du fait que Fulham évolue en Championship (D2 anglaise), l’international uruguayen réfléchit, bien que la proposition financière (au niveau du salaire) soit intéressante.

 

 

Quant à l’entrainement en lui-même, dans un premier temps, nos joueurs ont goûté à un exercice sous forme de circuit de passes. Ils ont d’abord réalisé une première partie plutôt « tranquille » en guise d’échauffement. Après une première pause boisson, les deux entraîneurs, Eric Blahic et Jocelyn Gourvennec, ont demandé ensuite que le rythme s’accélère dans les transmissions. Si le premier cité a d’abord confondu Aaron Boupendza et François Kamano : « Les gars, il faudra penser à changer de coiffure, vous avez les mêmes » (sur le ton de l’humour), il s’est ensuite montré assez agacé par le manque de rigueur de certains dans l’exercice. Il balancera à plusieurs reprises des phrases comme : « Oh les gars, il faut vous réveiller ! Vous avez encore la trace de l’oreiller sur les joues ! ».

 

 

Après ce long circuit de passes, les deux jeunes gardiens que sont Gaëtan Poussin et Over Mandanda sont partis pour faire un spécifique avec Franck Chaumin, un entraîneur des gardiens qu’ils connaissent bien pour avoir été sous ses ordres au centre de formation. Benoit Costil et Jérôme Prior évoluaient eux normalement avec le groupe pour l’exercice suivant. En fin de séance, c’est Gaëtan Poussin, celui qui sera notre troisième gardien cette saison, qui officiait à la place de « Jejou ». Les deux gardiens qui étaient dans ce jeu avec plusieurs petits buts avaient pour rôle d’être le premier relanceur de l’équipe.

 

 

Dans ce jeu, il y avait trois équipes. Si on fait un mix des trois, on peut commencer à voir qu’une équipe ‘type’ semble se dégager. En effet, Benoit Costil était donc à la relance devant une défense composée de Youssouf Sabaly, Igor Lewczuk, Jérémy Toulalan et Diego Contento. Les trois équipes n’avaient que deux milieux de terrain. Dans l’équipe bleu, Lukas Lerager était associé à Valentin Vada. Par déduction, le troisième devrait être logiquement Younousse Sankharé. Ensuite, l’attaque de l’une des équipes était composée de François Kamano côté gauche, Malcom à droite, et Alexandre Mendy en pointe. Nous avons eu une petite frayeur quand Malcom, en voulant tenter de récupérer une passe forte de Valentin Vada, a mis quelques minutes à se relever en se plaignant un peu des adducteurs.

 

 

Lors de ce jeu, les yeux étaient tournés surtout vers nos deux principales recrues, Benoit Costil et Lukas Lerager. Ce que l’on peut dire, c’est que le premier semble à l’aise dans la relance puisqu’il n’a perdu quasi aucun ballon. Il s’est même permis un petit dribble suite à une mauvaise passe d’un coéquipier. Lukas Lerager nous a fait une très bonne première impression. Il se rend très disponible, il cherche des dédoublements courts et rapides avec ses coéquipiers, et il a l’air déjà au point physiquement tant il n’a pas eu de mal à balayer sa zone de jeu. Bien sûr, il y a du progrès à faire dans la compréhension avec ses coéquipiers.

 

 

L’on put noter, lors de cette séance, énormément d’exigence de la part d’Éric Blahic et Jocelyn Gourvennec, mais c’est un peu monnaie courante depuis le début de la préparation, comme l’année dernière d’ailleurs. Les coaches ont énormément repris leurs joueurs pour arriver à faire ce qu’ils voulaient d’eux, avec précision. Les supporters présents sur la main courante étaient d’ailleurs assez surpris d’attendre autant l’entraîneur principal des Girondins de Bordeaux. Il a remonté les bretelles de quelques uns des joueurs pendant le jeu…

 

 

Voilà pour cette première séance de la semaine. Les joueurs ont rendez-vous maintenant ce mercredi à 10h et 17h pour deux séances, idem jeudi. Une séance vendredi pour préparer le match de samedi contre Bastia sur la pelouse du stade Jean Brousse d’Arcachon.