L’espoir Hadi Sacko

Lui, c’est un futur très bon. Lui, c’est Hadi Sacko. Taulier des 19 ans de Bordeaux, Hadi s’est entretenu en exclusivité avec G4E. L’occasion pour nous de faire la lumière sur un joueur brillant, mais qui ne s’emballe pas pour autant.

L’espoir Hadi Sacko

On le sait, la formation bordelaise n’est pas au mieux ces derniers temps. Entre les résultats inconstants voire décevants de la CFA et des jeunes qui ne confirment toujours pas le potentiel aperçu dans les catégories inférieures (Saivet), les dirigeants du club sont « déçus ». Alors que le centre ne parvient plus à sortir de talent depuis la génération des Chamakh, Planus et autres Mavuba, de nombreux espoirs reposent sur les épaules d’un certain Hadi Sacko.

 

D’origine malienne, Hadi Sacko est un jeune joueur de seulement 18 ans. Milieu gauche de formation, Hadi peut également jouer milieu offensif sous l’attaquant ou même attaquant de pointe, poste qu’il a notamment occupé dans son ancien club du CS Brétigny. Pour ceux qui ne l’ont jamais vu à l’œuvre, le jeune Sacko est un joueur technique, vif et extrêmement puissant.

 

 

 

 

Depuis deux ans aux Girondins, il souhaite s’inscrire dans la durée du côté du Haillan. A l’accoutumée, les jeunes joueurs avouent vouloir réussir au Real, au Barça ou encore à Manchester. Lui, non. Hadi n’a qu’un rêve : percer dans son club formateur. Fan de Cristiano Ronaldo parce qu’il « allie technique et puissance », il ne tend pas forcément à réussir à l’étranger. Son club, c’est Bordeaux. Un point c’est tout.

 

 

Déterminé, il veut progresser, monter dans la hiérarchie des Girondins, et ainsi, rendre ce qu’on lui a donné. « Vite ». Au détour d’un chemin, au cours de notre entretien, nous avons rencontré Pierrot Labat. Le grand technicien bordelais conseillait alors à son poulain de « faire des petits pas » lorsqu’il court. Consciencieux, Hadi écoute, solennel. Tout un symbole. Souriant, poli, voire même timide à notre rencontre, il est aux antipodes de l’image que l’on veut bien donner de la nouvelle génération de footballeurs. Gentil, Hadi ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant. Il ne se soucie pas de ce qui se passe autour de lui. Travail, volonté et abnégation son ses leitmotivs.

 

 

 

 

 

Courtisé par une grande majorité des clubs de Ligue 1 avant son arrivée, Hadi a choisi les Girondins, son club de toujours. Marqué par le passage de Darcheville, il estime avoir fait le bon choix. Il est toujours aussi impressionné par les infrastructures du club, les dirigeants qu’il côtoie quotidiennement, ou encore par le prestige de ce club, sextuple champion de France.


 

Bordeaux n’a pas de regrets non plus. Les chiffres parlent en effet pour l’international français. Titulaire indiscutable des U19 girondins, Hadi a inscrit la bagatelle de 16 buts en championnat. Hadi est devenu indispensable à son équipe. Suspendu quatre matches par la Ligue, il a manqué le quart de finale de Gambardella contre le FC Nantes. Résultat : Bordeaux a perdu 3-1. Cela n’explique pas tout, évidemment, mais sa suspension – conjuguée à l’absence du capitaine Vital Nsimba - a sérieusement amputé la formation bordelaise de son potentiel offensif.

 

 

 

Décisif, Hadi l’est également en sélection nationale. Régulièrement présent dans le groupe France depuis l’âge de 16 ans, Sacko est un jeune international confirmé, comme il y en a peu aux Girondins. Buteur contre les jeunes allemands de la Maanschaft – victoire des Bleuets 3-2 – , il est désormais courtisé par pléthore de clubs, français, mais aussi européens. Un juste retour des choses pour ce joueur au talent fou. Son secret : du miel avant chaque match. Rien de mieux qu’un bon concentré de sucre avant de gambader sur le pré !

 

 

Sa réussite ne lui monte pas à la tête. Loin de là. Il reste serein et habité par cette même détermination.

 

 

 

 

 

Malheureusement, Hadi est en fin de contrat au terme de cette saison. S’il n’a toujours pas entamé les discussions avec les dirigeants bordelais, il serait surprenant qu’il ne continue pas l’aventure. Le club veut le garder, lui nous a avoué vouloir donner la priorité au FCGB, un club qui l’a « toujours voulu » et « l’a formé ». A présent, il est temps pour lui de « rendre la confiance qu’on lui a accordée ». Un mec bien Hadi.

 

 

La tête sur les épaules, il réussira à coup sûr ; ne lui reste plus qu’à travailler, et ne pas se croire arrivé. Nul doute qu’une telle mésaventure ne lui arrivera pas. Pas à Hadi.

 
Remerciements de G4E à ce petit jeune qui nous a accordé un peu de son temps. Bonne continuation à lui !

 

 

 

Posté par Admin, le 14 avril 2012, dans CFA / Jeunes

Mots clés: