[CFA2] Qui va signer professionnel fin avril ?


Chaque année, à la même période, c’est la même question qui se pose pour les joueurs de la réserve professionnelle : qui va se voir proposer un contrat pro, synonyme de rêve qui se réalise ? Nous avons notre petite idée sur la question, et il faut dire que Jocelyn Gourvennec a laissé de gros indices tout au long de la saison… Seulement, il n’y a pas que le coach des Girondins de Bordeaux qui décide. Il y a aussi à présent Ulrich Ramé, Patrick Battiston, et la direction des Girondins de Bordeaux. C’est ainsi par exemple que contre toute attente, Robin Maulun n’avait pas signé professionnel en fin de saison dernière, toutes les parties ne s’étant pas mises d’accord.

 

 

Trois joueurs sont fortement pressentis pour signer

Trois joueurs bordelais sont favoris pour signer professionnels à l’issue de cette saison. Il s’agit d’abord de Jorris Romil, l’attaquant arrivé en début de saison. D’abord parce qu’à maintenant 22 ans, et seulement après une saison aux Girondins, il a énormément progressé. A tel point qu’il ne s’entraîne qu’avec les professionnels toute la semaine, tout en étant le meilleur buteur de la réserve des Girondins avec onze buts en championnat (treize toutes compétitions confondues). Capable de jouer en pointe, il évolua principalement sur les ailes en réserve, et a démontré une excellente technique, avec beaucoup d’aisance, de tranquillité. Une belle surprise. Le second qui devrait signer professionnel est Jules Koundé. Le défenseur, issu de notre centre de formation, est annoncé et pressenti comme un futur grand depuis de nombreuses années. Là où les avis divergent le concernant, c’est sur le point de sa taille. Certains le verraient ainsi évoluer sur le côté droit de la défense, là où on a essayé de le repositionner à plusieurs reprises cette saison. D’autres estiment qu’il est meilleur dans l’axe de la défense et ce malgré son mètre 78. A seulement 18 ans, si ce n’est pas cette saison, ce sera de toute façon la saison prochaine. Mais le fait de le voir évoluer avec les professionnels aux entraînements est également une belle preuve de la confiance et de l’envie du club. Enfin, Gaëtan Poussin. Si les professionnels possèdent déjà trois gardiens, tous sous contrat, Bordeaux ne devrait certainement pas laisser son international français. Nous qui l’observons depuis deux ans, l’on peut dire qu’il « attire tous les ballons ». Très complet dans tous les domaines requis à son poste, il excelle sur sa ligne. Ayant fait la préparation d’avant saison, participant lui aussi régulièrement aux sessions des pros, alternant entre U19 et CFA2 pour les matches, il est devant Over Mandanda, qui est lui aussi promis à un bel avenir, mais qui reste un ton en-dessous.

 

 

Ils ne sont pas loin de signer

Sofian Valla va avoir 23 ans le mois prochain. Prolongé deux fois d’un an ces deux dernières années, l’attaquant bordelais fait office de « grand frère » auprès de son équipe et partage son expérience quotidiennement, tout en ayant une excellente mentalité, en ayant toujours mouillé le maillot sans rechigner. Rarement en pointe, son véritable poste, et donc plutôt sur les côtés – on l’a même vu quelques fois relayeur – Sofian est tout de même le deuxième meilleur buteur de la réserve avec huit buts. Est-ce que cela suffira ? Nous avons du mal à y croire, malheureusement, mais son importance au sein du groupe est indéniable. Tout comme son passif au sein de la réserve où il fut deux fois meilleur buteur par le passé. Il mérite de réussir, même si ce ne sera peut-être pas chez nous.

Olivier Verdon a été recruté il y a un an et demi d’Angoulême afin de solidifier la défense bordelaise, mais aussi bien sûr dans l’optique de le faire progresser. C’est quelque part chose faite car Olivier est devenu international béninois il y a quelques jours, validant ainsi une certaine progression. Mais cela suffira-t-il à passer encore un nouveau cap, celui de professionnel ? Rien n’est moins sûr. A 21 ans, peut-être fera-t-il une saison supplémentaire, si le club décide de lui proposer une nouvelle prolongation d’un an ?

Il y eut enfin Zaydou Youssouf, qui effectua tous les entraînements avec les professionnels lors de la première partie de saison, et même deux matches en pro. Malheureusement, il repartit avec la réserve pour la seconde partie de saison. Si son talent est indéniable, et qu’il signera probablement chez nous et dans son club de cœur, ce ne sera probablement pas pour cette saison. A 17 ans, il a toute la vie devant lui…

 

 

Il est déjà professionnel

Nous vous avions fait découvrir cette information. Aaron Boupendza a en effet profité du partenariat entre les Girondins de Bordeaux et le club gabonais du CF Mounana pour signer un contrat de trois ans (il ne lui reste donc plus que deux ans, ndlr). Il est tout de même cette saison, en n’ayant pas joué énormément non plus, le deuxième buteur de l’équipe en championnat avec 6 buts. L’attaquant possède une très bonne frappe mais manque encore d’esprit d’équipe, comme a pu le souligner Marius Trésor il y a quelques jours (lire ICI).

 

 

Ils n’ont pas su profiter de leur prolongation

Jérémy Corinus et Alexandre Brucato ont eu la possibilité de prolonger l’aventure d’une saison l’été dernier aux Girondins, ce qu’ils ont accepté. Jérémy Corinus, défenseur central la saison dernière, a été la plupart du temps replacé au milieu de terrain, dans l’entrejeu. Et son temps de jeu diminua considérablement au fur et à mesure de la saison. Pour Alexandre Brucato, c’est un autre problème. Le gardien n’a jamais eu clairement d’explications de la part du staff quant à son faible temps de jeu cette saison (faible temps de jeu qui va à l’encontre de ce proposition de prolongation initiale). Même si l’on se doute que la raison se situe entre les gardiens professionnels qui ont besoin de jouer et redescendent, et les jeunes gardiens U19 à qui on a envie de donner du temps de jeu. Résultat, Alexandre n’a quasiment pas joué, mais n’a pas créé de vagues, preuve de son excellente mentalité.

Enfin, Robin Maulun. Plébiscité par les supporters bordelais, réclamant même un contrat professionnel pour cet espoir du club, le milieu de terrain bordelais n’a pas été retenu en fin de saison dernière mais avait la promesse que la réserve le reprendrait s’il ne trouvait pas de meilleur « plan ». Après des essais infructueux, la faute à des blessures notamment, Robin revint pour une saison en CFA2, mais il ne joua que très peu en comparaison des saisons précédentes.

 

 

Ils incarnent l’avenir du club

Messie Biatoumoussoka est encore jeune, et a alterné cette saison entre les U19 et la réserve. Même chose pour Raphaël Crivello, capitaine des U19, capable d’évoluer aussi bien à gauche que dans l’axe de la défense. Thomas Carrique, ayant fait une semaine d’entrainement avec les professionnels et sur qui Jocelyn Gourvennec aurait flashé (lire ICI). Lucas Dumai aussi qui est un milieu de terrain défensif avec une très grosse activité. Plus offensif, Ilan Kebbal découvre la structure de formation d’un grand club et bien qu’il soit doté d’une grande technique, il devra confirmer les bons matches entrevus cette saison, que ce soit en réserve ou en moins de 19 ans. L’on pourrait citer aussi devant Kévin Zinga, deuxième meilleur buteur du club toutes compétitions confondues, ou encore les U19 qui poussent comme Michaël Nilor ou Malhory Noc.

 

Nous n’oublions pas non plus des jeunes qui ont des qualités mais que nous ne savons pas situer dans l’esprit du staff bordelais. C’est le cas de Mathieu Coquin, replacé latéral droit en seconde partie de saison alors qu’il n’évolua qu’au milieu de terrain depuis des années. Over Mandanda coincé par le nombre de gardiens au club, et pris par l’avance de Gaëtan Poussin, de la même génération, à son poste.

Ibrahim Diarra qui a connu des blessures cette saison qui ont malheureusement fait diminuer son temps de jeu. Puis d’autres jeunes mais qui ont principalement évolué en U19 comme Tony Njiké ou Arnaud Mwendy.

Laisser un commentaire