L’après-match. Hommages et festival offensif : soirée parfaite


Les Girondins étaient de retour au Matmut pour y affronter Montpellier en ce samedi soir. L’occasion pour les supporters de saluer la fin de présidence de Jean-Louis Triaud et d’engranger un maximum de points à domicile face à une équipe de seconde zone. Tous les ingrédients étaient assemblés pour vivre une soirée parfaite. Cela ne tenait qu’aux joueurs. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

 

La composition montpellieraine :

 

Les buts

 

26ème minute : BUT ! Contento envoie un long ballon en direction de Rolan. L’international uruguayen contrôle et lobe Pionner dans le meme temps. Le job est fait, il n’a plus qu’à pousser le ballon aux fonds des filets. 1-0.

29ème minute : BUT ! Sessegnon manque sa passe et Rolan intercepte. Hilton revient bien pour le contrer mais Sankharé récupère et crucifie Pionner. 2-0.

30ème minute : BUT ! Hilton touche de la main un rush de Kamano dans la surface. Penalty transformé par Vada. 3-0.

36ème minute : But montpelliérain refusé pour une position de hors-jeu (inexistant, car Toulalan couvre) de Skiri sur une frappe de Boudebouz au départ. Toujours 3-0.

47ème minute : BUT ! Sankharé commet une main dans sa surface. Boudebouz se charge de tirer le penalty et le marque. 3-1.

76ème minute : BUT ! Plasil et Sabaly combinent bien sur le coté droit. Le latéral déborde et adresse un bon centre pour Rolan. L’attaquant réalise le geste juste et marque son deuxième but. 4-1.

90+2ème minute : BUT ! Bon déboulé d’Ounas sur son coté, qui centre pour Malcom, seul au second poteau, et qui n’a plus qu’à pousser le ballon aux fonds des filets. 5-1.

 

La fête a bien eu lieu, et elle fut magnifique. Des tifos somptueux à l’effigie de Carrasso et de Triaud pour commencer. Un récital d’efficacité pour enchaîner. Et des adieux réussis pour Triaud avec le kop girondin pour finir. Tout cela aurait eu une tout autre saveur sans une bonne performance des joueurs sur le terrain. Analysons donc la prestation individuelle de chacun.

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso (7/10) : Pas vraiment inquiété sur la rencontre, il a très bien fait le peu de travail qu’il a eu. Il boxe deux ballons chauds dans sa surface (7’ 14’) et détourne une belle frappe de Boudebouz (16’). Il encaisse un penalty au retour du vestiaire (47’).

Youssouf Sabaly (8/10) : Excellent dans le domaine offensif durant toute la rencontre, il a apporté de nombreuses fois le danger (13’ 23’ 53’). Même s’il n’a pas toujours été juste dans ses gestes (centres ratés 13’ 28’), il a fait preuve de beaucoup d’envie et de combativité. Il est récompensé de cela par une passe décisive pour Rolan (76’).

Diego Contento (7/10) : Un peu moins en projection vers l’avant que son compère latéral (centre 19’), l’allemand a été plus rigoureux dans l’exercice défensif (16 ballons gagnés, plus haut total de son équipe) et la précision de relance. A l’image de cette passe millimétrée pour Rolan en profondeur, qui finira en passe décisive (25’).

Igor Lewczuk (6/10) : Très discret dans ce match, le défenseur central polonais n’a pas vraiment eu de travail dans l’axe car Montpellier a beaucoup plus joué sur les ailes. Avec seulement 24 ballons joués (deux de plus de Carrasso), on n’a que très peu vu le joueur. Néanmoins, aucune erreur n’est à déclarer.

Nicolas Pallois (7/10) : Il n’a pas beaucoup touché de ballons lui non plus (29) mais il s’est montré très décisif. Il a notamment sauvé son équipe par deux fois : la première en enlevant de la tête un but tout fait pour Mounié (60’) et la deuxième en dégageant un ballon sur sa ligne (80’). Il a montré de la sérénité et de l’assurance dans son jeu.

Jérémy Toulalan (8/10) : La sentinelle a une nouvelle fois régné dans son jardin. Il a intercepté un nombre incalculable de ballons (récupération 24’, tacle parfait 42’, retour autoritaire 48’, et un contre un remporté 49’) et il a fait un travail admirable dans l’orientation du jeu. Véritable pilier de l’ossature bordelaise, quand Jérem’ est en forme c’est tout un groupe qui fonctionne (en plus ça rime).

Younousse Sankharé (8/10) : La recrue hivernale réalise lui aussi un très bon match. Intéressant dans ses projections (7’ 10’), il compile à merveille son travail défensif (43’) et l’apport dans le jeu offensif. Il est même buteur dans la surface, preuve de son envie dans le jeu (29’). Il est malheureusement sanctionné pour une main dans la surface, ce qui cause un penalty et la réduction du score adverse (47’).

Valentin Vada (6/10) : Il est le plus poussif des trois milieux. Un peu moins tranchant dans ses prises de balle, il réalise tout de même un match sérieux et plein dans son volume de jeu. Il est buteur sur penalty après une main d’Hilton dans la surface (31’). Remplacé par Plasil (69’).

Malcom (7/10) : Le brésilien a apporté de nombreuses fois le danger sur la cage adverse, et c’est ce qu’on lui demande. On a pu le voir précis dans ses centres (10’ 23’), rapide dans les contres (28’ 72’) et intéressant sur coup-franc (53’). Il participe lui aussi à la fête en inscrivant le dernier but (90+2)

Diego Rolan (9/10) : C’était son grand retour en tant que titulaire. Et on peut dire qu’il est très fracassant. Double buteur (25’ 76’) et acteur dans le second but de Sankharé (29’), le jeune uruguayen a joué un rôle déterminant dans la belle victoire bordelaise. Un message fort vers son entraîneur et une belle bataille qui est relancée avec Laborde. Remplacé par Ménez (80’).

François Kamano (7/10) : Il n’est pas décisif sur ce match (que cela est rare en ce moment), mais il a tout de même réalisé une prestation correcte. Il a bien percuté la défense adverse, à l’image de cette frappe en début de match (8’) et de ce penalty provoqué ensuite (30’). Il est souvent revenu défendre pour épauler son latéral sur son coté. Remplacé par Ounas (72’).

 

Au niveau des remplaçants, Jaroslav Plasil a fait une entrée en jeu vraiment très remarquable. Bon au pressing dès ses premières foulées, il a ensuite bien combiné pour amener le quatrième but (76’) avant de récupérer un ballon important (85’). Adam Ounas a amené de la vitesse sur son coté, a provoqué un bon coup-franc sur un anticipation (80’) et a délivré une passe décisive pour Malcom (90+2). Jérémy Ménez s’est acté à bien conserver le ballon.

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Montpellier
Samedi 18 mars 2017 à 20 heures
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
30ème journée de Ligue 1 2016-2017
19 341 spectateurs
Arbitre : VARELA Bartolomeu
Buts : Bordeaux : Rolan (25’ 76’), Sankharé (29’), Vada (32’) et Montpellier : Boudebouz (47’)
Cartons jaunes : aucun
Cartons rouges : Congré (80’)
Bordeaux : Carrasso – Sabaly, Lewczuk, Pallois, Contento – Sankharé, Toulalan (c), Vada (Plasil 69’)- Malcom, Rolan (Ménez 80’), Kamano (Ounas 72’).
Remplaçants : Prior, Jovanovic, Arambarri, Ounas, Plasil, Ménez, Laborde.

Montpellier : Pionnier, Deplagne (Mbenza 60’), Congré, Hilton (c), Mukele – Sessegnon, Ikoné (Dolly 60’), Skiri, Roussillon (Camara 72’), Boudebouz – Mounié.
Remplaçants : Ligali, Pokorny, Remy, Marveaux, Mbenza, Camara, Dolly.

 

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Montpellier
Possession : 44%-56%
Tirs : 14-13
Tirs cadrés : 7-4
Passes réussies : 77%-86%
Hors-jeux : 5-1
Corners : 5-8
Centres : 15-25
Fautes : 7-8

 

Stats LFP et screens G4E