L’après-match. Caen le réalisme est au rendez-vous…

Nouveau rendez-vous dans ce marathon de matches avec cette opposition entre le Stade Malherbe de Caen et les Girondins de Bordeaux. Une opposition de style entre deux clubs avec des objectifs différents mais avec une culture de la gagne similaire. Victoire obligatoire pour les Girondins, pour espérer recoller au wagon de tête et chatouiller nos amis Stéphanois. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition caennaise :

 

La composition bordelaise :

 

Le fil de la rencontre

 

4ème minute : Féret est au départ de l’action, remonte son bloc puis décale Bazile sur son coté droit. L’ailier gauche dépose le ballon sur la tête de Karamoh seul au second poteau mais c’est juste à coté.

11ème minute : BUT ! Sur une énorme bévue de la défense caennaise (Leborgne plus précisément), Rolan s’échappe, dribble Vercoutre et marque dans le but vide. 0-1.

22ème minute : BUT ! Sankharé lance Kamano dans la profondeur. Le guinéen fixe la défense adverse, dribble et frappe au premier poteau. La trajectoire plongeante trompe un Vercoutre plus que fautif sur le coup. 0-2.

38ème minute : Nouvelle grosse occasion bordelaise dans cette première mi-temps. Plasil glisse à Sankharé qui laisse passer à Kamano seul face à but. Le second buteur n’est pas loin de son doublé, mais sa tentative flirte avec le poteau.

63ème minute : BUT ! Superbe transversale de Plasil pour Kamano sur son coté droit. L’attaquant contrôle, fixe, et crochète magnifiquement bien devant Leborgne avant d’ajuster Vercoutre du pied droit. 0-3.

79ème minute : Après un très beau mouvement bordelais initié par Sankharé et Malcom, Laborde se retrouve seul face à Vercoutre mais il loupe grossièrement le cadre.

90ème minute : BUT ! En toute fin de rencontre, Kamano (encore lui) décale Arambarri à l’entrée de la surface. Le nouvel entrant donne à Plasil, qui frappe du bout du pied et trompe Vercoutre dans le petit filet gauche. La messe est dite. 0-4.

90+2ème minute : Première tentative locale dans… les arrêts de jeu. Carrasso s’emploie pour sortir deux frappes successives.

 

Copie parfaite avec cette large victoire bordelaise à l’extérieur face à une équipe de Caen complètement à coté de son sujet. De l’envie, du réalisme et des recrues convaincantes : que du positif ! Quatre buts sur quatre tirs tentés, une belle preuve de réalisme pour une équipe qui est enfin efficace. Analysons les points positifs et négatifs (pour une fois, assez minoritaires) de cette rencontre.

 

 

Les joueurs

 

C’est une rencontre très tranquille pour notre portier girondin Cédric Carrasso. Pas inquiété jusqu’à la 92ème minute, où il s’emploie à une belle double parade. A coté de cela, on l’a vu constamment encourager les siens et motiver ses troupes. Modèle.

 

Positionné sur le coté gauche pour des soucis de nationalité (cf : les deux serbes un peu plus loin), Youssouf Sabaly a vécu un début de match assez mouvementé. Pris par la vitesse de Karamoh, il écope rapidement d’un carton jaune (11’) et se met en danger pour la suite de la rencontre. Il rentre un peu mieux dans son match au fil du temps, avant de complètement dominer son adversaire. Remplacé par Pellenard (82’). Milan Gajic a quant à lui montré une activité très intéressante sur ce match. Auteur de bonnes montées dans le camp caennais, il a beaucoup apporté offensivement (4’ 66’) tout en restant bien en place en défense (76’). Et justement, il est là ce lien serbe, avec la titularisation de Vukasin Jovanovic. Des débuts excellents pour la nouvelle recrue en défense centrale, qui s’est très bien adapté à l’équipe (en tout cas pour ce match). De la justesse technique, des relances simples et propres (11 ballons perdus, plus bas taux de l’équipe), de la combativité dans les duels (26 ballons gagnés, meilleur de l’équipe) et une bonne entente avec son compère de défense centrale. Une ligne de statistique qui en dit long sur ce joueur, qui promet de faire de très bonnes choses sur ces six prochains mois. En tout cas, on l’espère. Et forcément, quand un défenseur rayonne, la lumière vient aussi sur l’autre défenseur, Nicolas Pallois. On l’a senti un plus serein aux cotés du petit nouveau serbe. Il a commis moins de relances foireuses, même s’il dégagea énormément de ballons sans se poser de questions, et a effectué de bons retours décisifs (31’ 36’). Même si ce n’est pas encore parfait, il y a du mieux sur ce match.

 

Jérémy Toulalan était bien présent dans son rôle habituel de sentinelle devant la défense. Un total de 86 ballons touchés, très peu de déchet et des récupérations en grand nombre (31’ 50’70’). Une copie très correcte et pleine d’expérience pour le joueur qui continue sur sa très bonne lancée de 2017. Un peu plus haut sur le terrain, on retrouve le capitaine Jaroslav Plasil. En difficulté face à Rennes, le tchèque s’est bien repris en Normandie en faisant preuve d’un meilleur engagement. Des retours défensifs bien maîtrisés (5’ 33’ 55’) et un volume de jeu conséquent. Le tout récompensé par une réalisation, pour clore le très beau spectacle girondin (90’). Autre recrue qui montre de très belles choses pour ses débuts, c’est Younousse Sankharé. Il a été impressionnant dans l’entre-jeu de son équipe, en alliant justesse technique et intensité dans ses contacts. De bon augure pour la suite du championnat, s’il garde ce contrôle là. Remplacé par Arambarri (85’).

 

Passons au trio offensif, rempli de jeunesse et d’insouciance. En attendant, Diego Rolan a eu beaucoup de flair pour inscrire le premier but de la rencontre, en anticipant une mauvaise passe adverse (11’). Un but important dans la confiance de l’attaquant uruguayen qui a en parallèle bien joué sur l’ensemble de la partie avec un bon pressing continu et de la présence dans les combinaisons bordelaises. Sur les ailes, on s’attendait à voir Jérémy Ménez, mais nous avons eu droit à François Kamano. Et franchement, on n’est pas déçu du résultat. Double buteur (22’ 53’) et à l’origine du dernier but. Rien que ça. Opportuniste, vivace, en confiance, et courageux en défense, c’est tout ce que on lui demande depuis le début de la saison. Et à Caen, le guinéen l’a fait. Et enfin, le dynamiteur Malcom a aussi eu son rôle à jouer dans cette belle victoire. Il a apporté de la percussion et sa très bonne technique, indispensable au jeu girondin. Il a été complémentaire avec le reste de l’équipe, en étant au centre des phases offensives.

 

Au niveau des remplaçants, Gaëtan Laborde traverse malheureusement une mauvaise passe. Muet depuis quelques journées, il loupe de nouveau une grosse occasion en fin de rencontre face à Vercoutre (83’). On compte sur lui pour se reprendre dans les jours qui viennent. Mauro Arambarri a touché trois ballons pour une passe décisive. Propre le gamin. Et Théo Pellenard n’a joué que très peu de temps.

 

 

La feuille de match

 

Caen-Bordeaux
Mardi 7 février 2017 à 19 heures
Caen, Michel-d’Ornano
24ème journée de Ligue 1 2016-2017
15 542 spectateurs
Arbitre : BASTIEN Benoît
Buts : Bordeaux: Rolan (11’), Kamano (22’ 63’) et Plasil (90’)
Cartons jaunes : Caen : Adéoti (50’) et Bordeaux : Sabaly (10’)
Cartons rouges : aucun
Caen : Vercoutre – Yahia, Leborgne, Da Silva, Delaplace (Makengo 46’), Adéotti (Seube 63’) – Féret ©, Karamoh (Rodelin 56’), Bessat – Bazile, Santini.
Remplaçants : Dreyer, Seube, Ben Youssef, Imorou, Makengo, Rodelin, Louis.
Bordeaux : Carrasso  – Gajic, Jovanovic, Pallois, Sabaly (Pellenard 82’)– Toulalan, Sankharé (Arambarri 85’), Plasil © – Rolan (Laborde 75’), Kamano, Malcom.
Remplaçants : Prior, Poundjé, Pellenard, Arambarri, Vada, Ménez, Laborde

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 7
Gajic : 7
Pallois : 6
Jovanovic : 9
Sabaly : 6
Toulalan : 7
Sankharé : 8
Plasil : 7
Rolan : 7
Kamano : 9
Malcom : 6

 

Bordelais du match G4E : Kamano ou Jovanovic, à vous de choisir.

 

 

Les stats d’après match

 

Caen-Bordeaux
Possession : 49%-51%
Tirs : 4-13
Tirs cadrés : 1-4
Passes réussies : 74%-76%
Hors-jeux : 1-0
Corners : 3-2
Centres : 15-15
Fautes : 17-8

 

Stats LFP, screens G4E et image de Une AFP

Laisser un commentaire