L’après-match. Laborieusement, Bordeaux s’impose en Lorraine

Des nancéiens en confiance (cinq victoires sur ces cinq derniers matches à domicile) accueillaient les Girondins de Bordeaux pour le compte de cette 22ème journée de Ligue. Les deux malheureux demi-finalistes de la Coupe de la Ligue se retrouvaient en Lorraine sur le terrain synthétique de Marcel Picot. Avec une victoire, les Girondins recolleraient au peloton de tête et à la course à l’Europe. La réponse tout de suite dans notre après match.

 

La composition nancéienne :

 

La composition bordelaise :

 

Le fil de la rencontre

 

12ème minute : Robic déborde dans le dos de la défense bordelaise et centre pour Marchetti qui manque le cadre en taclant le ballon.

17ème minute : Sur un centre mal repoussé, Robic déboule et claque une reprise puissante qui passe trop extérieur sur le coté gauche.

45ème minute : Laborde est lancé dans la profondeur et temporise. Le jeune attaquant lève la tête et sert Plasil au point de penalty oublié par la défense. Le capitaine bordelais cadre sa tête mais n’inquiète pas Chernik.

50ème minute : Bon une-deux entre Toulalan et Vada qui lance Ménez dans la profondeur. L’ancien milanais déborde et centre fort à ras de terre devant le but en direction de Laborde. Ce dernier ouvre trop son pied et loupe complètement le cadre.

52ème minute : Vada tente sa chance de loin et met à contribution le gardien de Nancy.

57ème minute : Corner tiré au premier poteau par Ounas que dévie Plasil jusqu’au second. Ménez est tout près de pousser le ballon au fond, devancé par Cuffaut.

62ème minute : Prior est inquiété pour la première fois du match. Il détourne une frappe lointaine de Cétout.

69ème minute : BUT ! Ounas récupère et lance le contre vers Laborde qui déborde et centre fort en direction du but. Cuffaut, pourtant sans aucune pression, catapulte le ballon dans son propre but. 0-1.

79ème minute : Toulalan apporte le danger et combine avec Vada, qui talonne dans la course de Malcom. Le nouvel entrant croise trop sa frappe et ne trouve pas le cadre.

87ème minute : BUT ! Malcom s’offre un amour de coup-franc pour confirmer la victoire de son équipe. 0-2.

 

Bordeaux ramène trois points d’un déplacement à l’extérieur et enchaîne une seconde victoire d’affilée, fait qui arrive pour la première fois cette saison (oui, enfin). Mais que ce fut long et compliqué… Face à une faible (avec tout le respect qu’on leur porte) équipe nancéienne, les Girondins ont eu beaucoup de mal à se créer des occasions. C’est par l’intermédiaire d’un coup de pouce adverse et d’un coup franc génial, qu’ils ont su trouver la faille. Analysons joueur par joueur les moindres détails de cette rencontre.

 

 

Les joueurs

 

Le portier girondin Jérôme Prior n’a pas eu beaucoup de travail sur ce match. Il n’a eu qu’un seul arrêt à faire, sur une frappe lointaine de Cétout qu’il repousse bien (63’). Sur le reste du match, il est apparu serein dans les airs et dans ses prises de balle (64’ 66’).

 

Sur son coté, Milan Gajic a été assez actif, que ce soit dans les attaques placées par des centres (25’) ou des bonnes combinaisons (32’). En défense, c’est du solide aussi, à l’image de ce tacle important dans la surface (62’). Il écope d’un carton jaune (35’). A l’opposé, on a très peu vu Maxime Poundjé. Il a surtout bien défendu, en étant souvent bien sur ses appuis et dans l’anticipation (79’). Il manque encore un peu de confiance pour porter le danger dans le camp adverse. En défense centrale, Igor Lewczuk a comme à son habitude fait une prestation très solide. Dur sur l’homme (11’ 38’) et présent dans les interceptions (4’), le joueur polonais est le pilier de cette défense girondine. Il est aussi présent dans les coups de pied arrêtés offensifs où sa taille est un réel atout (7’). A ses cotés, l’inattendu Théo Pellenard est titularisé. Pour un remplacement de dernière minute, c’est une prestation très satisfaisante pour le jeune joueur. Il n’a pas fait d’erreurs majeures, il a plutôt bien relancé et il s’est bien comporté dans les duels (30’). Ce n’est pas la prestation de l’année, mais il a bien répondu présent. Il écope d’un carton jaune, immérité (30’).

 

Dans l’entre-jeu, une nouvelle fois le patron c’est Jérémy Toulalan. Toujours sur sa très bonne lancée, il a su réguler le jeu de son équipe de belle manière. Sa conservation de balle (20’), son QI football, ses récupérations (33, total le plus élevé des deux équipes) et sa précision de passe (21’) sont bénéfiques à Bordeaux. Valentin Vada a lui aussi été intéressant. Toujours important dans les interceptions (10’ 13’ 85’), le jeune argentin a été le principal dynamiteur du jeu de son équipe. Par l’intermédiaire de passes dans l’intervalle (23’) ou d’une frappe cadrée (52’), il a été l’un des seuls à apporter le danger dans le camp lorrain. Remplacé par Arambarri (83’). Jaroslav Plasil a beaucoup donné à son poste. « Le marathonien tchèque » a trop souvent couru dans le vide sans trouver de réelles solutions. Il est le symbole parfait de l’impuissance offensive bordelaise. Seulement 53 ballons touchés (environ 20 de moins que ses deux coéquipiers au milieu), c’est beaucoup trop insuffisant pour un créateur d’actions.

 

En attaque, c’était l’heure des retours. Tout d’abord pour Adam Ounas, après avoir été puni. Le futur international algérien a accumulé les mauvais choix en première période avant de se rattraper un tout petit peu en deuxième. Un retour à la compétition compliqué pour le jeune girondin, mais avec tout de même un bon état d’esprit dans le repli défensif. Sur l’autre aile, Jérémy Ménez retrouvait une place de titulaire. Pas très en vue lui non plus, il n’a pas touché beaucoup de ballons. Cependant, sur ses quelques actions intéressantes, il s’est montré juste et intelligent dans ses prises de balles. A l’image de ses deux bons centres à destination de Laborde dans la surface (22’ 55’) ou des conservations précieuses (8’). Remplacé par Malcom (77’). Enfin, sur le front de l’attaque, Gaëtan Laborde revenait après sa suspension en Coupe de la Ligue. Toujours dans le même registre, l’attaquant a livré de nombreux efforts de pressing et de conservations par son physique. Il a souvent été bien placé dans la surface, ce qui a gêné l’arrière-garde lorraine. Il est à l’origine du premier but contre son camp de Cuffaut avec son centre fort (68’).

 

Au niveau des remplaçants, Malcom a fait une entrée déterminante tout d’abord par son but et son apport dynamique dans le jeu girondin. François Kamano a touché deux ballons, dont un contre qu’il a totalement foiré à trois contre un. Et enfin, on a eu le plaisir de voir Mauro Arambarri seulement deux minutes. En espérant le voir rentrer plus souvent et plus longtemps à l’avenir.

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Nancy
Samedi 28 janvier 2017 à 20 heures
Stade Stade Marcel Picot
22ème journée de Ligue 1 2016-2017
16 589 spectateurs
Arbitre : BRISARD Jérôme
Buts : Bordeaux : Cuffaut CSC (68’) et Malcom (88’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Pellenard (30’), Gajic (35’) et Nancy :
Cartons rouges :aucun
Bordeaux : Prior – Gajic, Lewczuk, Pellenard, Poundjé – Plasil, Toulalan, Vada (Arambarri 86’) – Ounas (Kamano 82’), Laborde, Ménez (Malcom 77’).
Les remplaçants : Bernardoni, Contento, Arambarri, Kaabouni, Sertic, Kamano, Malcom.

Nancy : Chernik – Muratori, Cabaco, Diagne, Cuffaut – Cétout (Dale 73’), Robic (Dia 70’), Guidileye – Coulibaly (Koura 80’), Hadji, Marchetti.
Les remplaçants : Ndy Assembe, Maouassa, Diarra, Nguessan, Dale, Dia, Koura.

 

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 7
Gajic : 6
Pellenard : 7
Lewczuk : 7
Poundjé : 6
Toulalan : 7
Plasil : 5
Vada : 7
Ounas : 5
Laborde : 6
Ménez : 6

 

Bordelais du match G4E : Cuffaut…

 

 

Les stats d’après match

Nancy-Bordeaux
Possession : 53%-47%
Tirs : 9-9
Tirs cadrés : 1-4
Passes réussies : 77%-75%
Hors-jeux : 0-0
Corners : 6-8
Fautes : 11-9
Centres : 35-27

 

Stats LFP, Image AFP et screens G4E

Thomas

J’ai intégré l’équipe du site en juillet 2015. Étudiant en biologie-écologie du côté de Montpellier, je suis originaire du Sud et plus particulièrement de Narbonne. Étant un fan inconditionné des Girondins depuis mon plus jeune âge, même à distance, c’est un honneur de partager ma passion sur la toile et en votre compagnie. Sur Girondins4ever, je m’occupe notamment des après matches, et aide à la rédaction quotidienne des brèves lorsque le temps me le permet.