L’après-match. Sans briller ni rassurer, Bordeaux renoue avec la victoire

Pour ce 82ème derby de la Garonne, les bordelais recevaient leurs voisins toulousains pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1. Aux coudes à coudes au classement (Bordeaux 10ème et Toulouse 9ème avec 26 points pour les deux équipes), ces deux formations pouvaient donc se détacher l’une de l’autre. Une rencontre très importante pour la suite de ce championnat, qui est décryptée dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

 

La composition toulousaine :

 

Le fil de la rencontre

 

1ère minute : BUT ! Quatorze secondes de jeu et ouverture du score de Vada. Suite à une frappe de Kamano et une erreur d’appréciation de la défense toulousaine, le jeune argentin en profite pour claquer sa reprise dans le but. 1-0.

22ème minute : Réaction toulousaine avec Braithwaite qui frappe au premier poteau mais sa tentative est bien repoussée par un Prior vigilant.

44ème minute : Carton rouge direct pour Bodiger juste avant la mi-temps, pour un tacle sur Toulalan.

60ème minute : Débordement surprise de Lewczuk qui centre en retrait pour Vada. Le premier buteur frappe et frôle la transversale adverse.

65ème minute : Contre attaque dangereuse et un quatre contre quatre se profile. Malcom le joue seul et décoche une frappe du gauche bien captée par Lafont.

73ème minute : Penalty provoqué par Kamano. Malcom décide de le tirer et le manque à cause d’une belle parade de Lafont.

82ème minute : Énorme double parade de Prior devant Pi et Braithwaite à un moment très important du match.

84ème minute : Centre parfait de Kamano au premier poteau qui trouve Vada. À bout portant, Lafont dévie ce ballon sur son poteau. Quand ça ne veut pas…

90ème minute : Contre attaque en toute fin de match conclue par une frappe à l’extérieur de la surface de Kamano.

 

Certes il y a victoire dans ce match, certes il y a derby remporté, mais cette rencontre est loin d’être satisfaisante. Devant au score au bout de quatorze secondes et en supériorité numérique sur une mi-temps entière, les Girondins n’ont pas été capables de tuer le match. La faute à un énorme taux d’égoïsme sur le front de l’attaque et des joueurs incapables de combiner à onze contre dix. C’est inquiétant. Surtout quand on s’apprête à recevoir l’ogre parisien dans trois jours… Mais là n’est pas la question, place à l’analyse joueur par joueur.

 

 

Les joueurs

 

Dans les buts bordelais ce soir, on s’attendait au retour de Cédric Carrasso mais c’est bien Jérôme Prior qui était titulaire au coup d’envoi. Le portier numéro deux a fait le job dans ce derby, puisqu’il a réalisé un « clean sheet » en sortant quelques frappes. Tout d’abord devant Braithwaite en première période (21’) et surtout dans le « money-time » où il détourne deux tentatives successives de Pi et Braithwaite (83’).

 

En défense, Youssouf Sabaly a montré de très belle choses sur la première mi-temps, par des tacles (14’) et une belle combativité. Il a réalisé de nombreuses montées dans le camp adverse, apportant danger et percussion. Il se blesse en fin de première période aux ischios et cède sa place à Gajic (46’). Sur l’autre aile, Théo Pellenard enchaîne une troisième titularisation cette saison et profite de la confiance du coach. Il s’est attelé à bien défendre sur son coté, et il s’est bien comporté dans la récupération. Il a tenté quelques montées, dont une frappe hors cadre (60’).

 

Au niveau de la défense centrale, on a pu voir du bon Igor Lewczuk et surtout dans le premier acte. Rapide dans ses anticipations (9’ 16’ ), il a su gêner le jeu des attaquants adverses et notamment celui du capitaine toulousain Braithwaite. Il a su combiner le fait d’être dur sur l’homme et efficace dans ses duels (19’ 25’ 44’). Sa qualité de relance est une nouvelle fois à souligner. Il est même auteur d’une belle action offensive, en débordant et en adressant un centre précis en retrait pour Vada (60’). A ses cotés, il est associé à son compère Nicolas Pallois. On a vu du mieux chez le grand gaillard bordelais. En effet, il a remporté plus de duels (34’ 67’) que sur ses dernières sorties et a paru un peu plus mordant dans l’impact. Ses énormes dégagements directement rendus à l’adversaire sont par contre toujours aussi affreux. Mais bon, on s’habitue.

 

Les meilleurs bordelais se trouvent dans l’entre-jeu de l’équipe sur cette rencontre. Jérémy Toulalan n’en finit plus de monter en puissance dans ce rôle de sentinelle. Il totalise un nombre fort de 33 ballons récupérés. Son activité dans les récupérations (19’ 54’) ainsi que dans l’orientation du jeu (37’) sont désormais indispensables au jeu girondin. Espérons qu’il réitérera ce genre de performance jusqu’en fin de saison. Autre très belle prestation, c’est celle de Valentin Vada. Le jeune argentin a ouvert son compteur but en Ligue 1 dans ce derby. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce but très tôt dans le match l’a totalement libéré. Que ce soit dans les retours défensifs (27’ 37’ 71’), dans le conservation de balle (4’ 25’) ou même dans la construction des actions (36’), on l’a vu sur tous les plans du terrain. Il enchaîne les très bons matches en ce début d’année 2017 et il est l’un des grands artisans des bons résultats de son équipe. Dernier maillon du milieu de terrain, il s’agit de Jaroslav Plasil. Un cran en-dessous de ses deux coéquipiers, on l’a aussi vu dans la bataille de part son pressing et ses courses qui apportent le soutien en défense et de la présence offensive. Il écope d’un carton jaune (58’). Remplacé par Sertic (64’).

 

La grosse déception de ce match est pour Malcom. Beaucoup trop inexistant dans le premier acte, on l’a plus vu après le retour au vestiaire… mais en mal. Une contre-attaque gâchée par un jeu en solitaire (65’), un penalty raté (et complètement ridicule avec cette course d’élan 74’). Au passage, c’est le cinquième penalty manqué cette saison, ça commence à faire beaucoup. Juste comme ça. Il écope d’un carton jaune pour un faute sur Lafont après son horrible penalty (74’). Remplacé par Rolan (82’). François Kamano a quant à lui beaucoup tenté. Sur ce coup-là, on ne pourra pas lui reprocher sa prise d’initiative. Mais en contrepartie, quelle vendange devant le but… Sa frappe sur le but est ratée mais on la comptera comme passe décisive parce qu’on est sympa (1’). On a ensuite noté une frappe molle mais cadrée (40’), une tentative complètement écrasée et ratée (63’), une belle reprise hors cadre (68’), une frappe en sortie de dribbles ratée (87’) et une dernière frappe puissante mais sur le gardien (90’). On est d’accord, ça fait beaucoup trop. Cruel manque de réalisme qui, on espère, ne restera pas trop dans la mémoire de notre attaquant. Mais au moins, il a tenté, et c’est à noter car tellement rare ces derniers temps… Sur le front de l’attaque, on retrouve un Gaëtan Laborde en panne d’inspiration lui aussi. Pas mal de tentatives à mettre à son actif (8’ 69’ 90’) et une réussite qui l’a fuit. Mais toujours autant d’envie, à l’image de ce pressing presque gagnant sur Lafont (58’) et de cette récupération basse amenant un contre (62’).

 

Au niveau des remplaçants, Milan Gajic a fait une seconde mi-temps correcte en restant bien en place défensivement (46’ 63’). En attaque, il a bien apporté le danger par des centres (57’ dont un après un beau grand pont 70’). Grégory Sertic a bien rempli le rôle du capitaine assistant en apportant une légère touche de sérénité et d’expérience dans l’entre-jeu. Enfin, Diego Rolan n’a quasiment pas touché de ballon. Entrée inutile au plus haut point.

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Toulouse
Samedi 21 janvier 2017 à 20h
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
21ème journée de Ligue 1 2016-2017
17 323 spectateurs
Arbitre : François LETEXIER
Buts : Bordeaux : Vada (1’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Plasil (58’), Malcom (74’) et Toulouse : Moubandje (74’)
Cartons rouges : Toulouse : Bodiger (43’)
Bordeaux : Prior – Sabaly (Gajic 46’), Lewczuk, Pallois, Pellenard – Toulalan, Vada, Plasil (Sertic 63’) (c) – Malcom (Rolan 78’), Kamano, Laborde.
Remplaçants : Carrasso, Gajic, Poundjé, Ounas, Sertic, Ménez, Rolan.

Toulouse : Lafont – Amian, I. Diop, Sylla (Toivonen 52’), Moubandjé – Jullien, Blin, Bodiger, Durmaz (Pi 60’), Trejo (Lukebakio 78’) – Braithwaite (c).
Remplaçants : Goicoechea, Ninkov, Pi, Lukebakio, Sangare, Toivonen, Edouard.

 

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 8
Sabaly : 7 et Gajic : 7
Pallois : 7
Lewczuk : 8
Pellenard : 6
Toulalan : 8
Plasil : 7
Vada : 9
Malcom : 3
Laborde : 5
Kamano : 5

 

Homme du match G4E : Valentin Vada.

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Toulouse
Possession : 44%-56%
Tirs : 22-8
Tirs cadrés : 10-6
Passes : 368-470
Passes réussies : 72%-77%
Hors-jeux : 3-0
Corners : 6-4
Duels gagnés : 64-78
Fautes : 18-16

Stats l’Equipe, screens G4E et photo en Une AFP

Thomas

J’ai intégré l’équipe du site en juillet 2015. Étudiant en biologie-écologie du côté de Montpellier, je suis originaire du Sud et plus particulièrement de Narbonne. Étant un fan inconditionné des Girondins depuis mon plus jeune âge, même à distance, c’est un honneur de partager ma passion sur la toile et en votre compagnie. Sur Girondins4ever, je m’occupe notamment des après matches, et aide à la rédaction quotidienne des brèves lorsque le temps me le permet.