L’après-match. Bordeaux se qualifie sereinement (ou presque) en demies

Après sa victoire à l’arrachée en Coupe de France ce dimanche, Bordeaux allait aussi défendre sa place en Coupe de la Ligue trois jours après. Un match charnière dans ce début d’année civile 2017. Une double qualification dans les deux Coupes promettrait à l’équipe de reprendre le championnat plus sereinement.

 

 

Le fil de la rencontre

 

11ème minute : BUT ! Sur un corner (largement évitable), Privat s’impose de la tête devant Lewzcuk et trompe Prior. 0-1.

13ème minute : Dans la foulée, Privat lance De Pauw qui a manque de peu le cadre pour doubler la mise.

15ème minute : BUT ! Sur un centre de Poundjé, Kamano contrôle et enchaîne par une frappe contrée et qui file au fond des filets. 1-1.

17ème minute : Laborde se présente seul devant Salin mais manque son duel avec une frappe trop molle.

27ème minute : Cafouillage sur une frappe de Vada, Laborde en profite pour se glisser dans la défense de Guingamp. Il tente une frappe au premier poteau mais Salin s’interpose.

36ème minute : BUT ! Vada tire un très bon coup franc repris de la tête par Laborde dans le petit filet opposé.

42ème minute : Suite à une mésentente de la défense guingampaise, Malcom en profite et tente une frappe croisée bien repoussée par Salin.

46ème minute : Dégagement plein axe de Pallois sur Giresse qui tente une reprise de volée première intention. Prior réalise sa première grosse intervention du match.

64ème minute : BUT ! Mauvaise relance de Sorbon directement donné à Malcom, qui peut provoquer. Le brésilien est déséquilibré mais Laborde en profite et marque. 3-1.

87ème minute : BUT ! Sur un centre de Coco accompagné d’une remise de Mendy, le revenant Benezet claque une reprise et trompe Prior. 3-2.

 

Un Bordeaux investi et conquérant se défait de Guingamp et accède donc aux demi-finales de Coupe de la Ligue. En se procurant de nombreuses occasions et en maîtrisant une grande partie du match (mis à part les quinze premières minutes et les cinq dernières après la réduction du score guingampaise), les Girondins ont su gérer la pression et s’imposer logiquement devant son public. Analysons joueur par joueur cette rencontre assez satisfaisante dans l’ensemble.

 

 

Les joueurs

 

Commençons par le portier bordelais, Jérôme Prior. Une prestation très moyenne pour lui, car il encaisse deux buts sur les quelques occasions adverses. Il est battu sur le corner et la tête de Privat en première mi-temps (11’). En toute fin de match, il ne peut quasiment rien faire sur la reprise de volée de Benezet (86’). A coté de cela, il n’a sorti qu’une seule frappe, celle de Giresse à la 46ème minute (certes puissante mais qu’il aurait pu capter).

 

En défense, on a pu agréablement observer le retour à la compétition de Youssouf Sabaly. Même en match de reprise, le latéral s’est montré très actif sur son coté avec de nombreux centres (25’ 35’ 43’ 46’) souvent dangereux et des montées de balle intéressantes. Il revient tout en confiance à l’image de ce double contact tenté et réussi pour éliminer deux défenseurs à l’angle de la surface (26’). De très bon augure pour la concurrence à ce poste, qui s’annonce rude avec Milan Gajic. Sur l’autre aile, c’était aussi l’heure d’un retour et de longue date, celui de Maxime Poundjé. On l’a par contre beaucoup moins vu que son acolyte latéral. Très peu de courses vers l’avant, et du déchet dans ses transmissions. Un peu plus à l’aise dans le secteur défensif, avec de bonnes interventions (52’ 66’). Laissons lui un peu plus de temps pour retrouver toutes ses jambes.

 

Dans l’axe central, ce n’est pas encore l’assurance tous risques. Nicolas Pallois a encore (et toujours) fait preuve d’un grand manque de sérénité. Mal à l’aise dans ses relances (32’), à la peine dans les duels (42’), ce n’est pas le Pallois dominateur que l’on a connu l’an dernier. Ajouté à cela un grand manque de communication avec Prior… (11’ 42’). A ses cotés, Igor Lewzcuk est à peine plus fiable. Lui aussi a souvent été battu dans ses duels, comme sur le premier but où il est au marquage de Privat (11’). Il s’est un peu rattrapé en cours de match, en faisant preuve d’un peu plus d’engagement (46’ 59’).

 

Passons au trio présent dans l’entre-jeu, qui s’est très bien comporté sur ce match. Le meilleur a été Jérémy Toulalan, et de loin. L’expérimenté milieu de terrain a livré sa meilleure prestation depuis son arrivée en Gironde. Depuis son retour de blessure, il monte petit à petit en puissance et ça se voit. On l’a vu partout, dans la récupération (six dans les trente première minutes, puis 53’ 74’), dans l’aide à la défense et dans le domaine de la relance où il s’est montré très juste. Son engagement a aussi déteint sur ses coéquipiers, puisque Valentin Vada a été très productif. Il a bien orienté le jeu, avec un travail de transmissions juste et vers l’avant la plupart du temps. Il a aussi bien défendu (40’) en enchaînant des retours défensifs importants. Son match est récompensé par une merveille de passe décisive sur coup-franc pour Laborde (36’). Remplacé par Traoré (86’). Ce duo ne serait pas assez stable sans l’apport du capitaine Jaroslav Plasil. Il a su gérer les projections et la construction du jeu bordelais, avec de belles passes latérales (35’) et une présence non-négligeable dans la zone de but. Tout cela couplé avec un esprit de battant et de guerrier dans les duels (53’).

 

Nous commençons à entrevoir une certaine forme de stabilité et d’efficacité continue dans cette attaque à trois. Débutons avec le premier buteur (15’), François Kamano. Le jeune ailier s’est procuré de nombreux occasions (but et frappe après récupération 42’) grâce à sa vivacité et sa combativité. Il a aussi fait un bon travail défensif et de repli qui a aidé ses latéraux (50’ 43’). Remplacé par Ounas (79’). Sur l’autre aile, le brésilien Malcom a aussi très bien joué sur cette rencontre. Il a su se montrer percutant (25’), technique (45’) et altruiste (48’). Le tout forme une copie aboutie qui annonce un renouveau du joueur, après sa réalisation en Coupe de France trois jours auparavant. Mais le bordelais qui attire le plus de lumière en ce moment, ça reste Gaëtan Laborde. Pas en réussite en début de rencontre avec deux énormes duels ratés face à Salin (17’ 27’), il s’est ensuite rattrapé pour donner l’avantage à son équipe (36’). Il prouve une nouvelle fois son abnégation et sa volonté de bien faire. Il a aussi beaucoup apporté dans un rôle de pivot, par l’intermédiaire de remises et de conservations intéressantes (70’). Il a écopé d’un carton jaune (40’) et sera absent pour la demie. Remplacé par Rolan (77’).

 

Au niveau des remplaçants, Diego Rolan n’a été que très peu en vue. Tout comme Abdou Traoré rentré en tout fin de rencontre. Adam Ounas a, quant à lui, montré plus de choses sur les dix dernières minutes, avec une bonne technique (84’) et un centre (86’).

 

 

 

La feuille de match

 

Bordeaux-Guingamp
Mercredi 11 janvier 2017 à 18h45
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
1/4 de finale de Coupe de la Ligue
8900 spectateurs
Arbitre : BUQUET Ruddy
Buts : Bordeaux : Kamano (16’), Laborde (36’ 65’) et Guingamp : Privat (11’), Benezet (88’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Laborde (40’) et Guingamp : Deaux (42’), De Pauw (53’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Prior – Poundjé, Pallois, Lewczuk, Sabaly – Toulalan, Plasil (c), Vada (Traoré 86’) – Kamano (Ounas 79’), Malcom, Laborde (Rolan 77’).
Remplaçants : Bernardoni, Gajic, Pellenard, Traoré, Ounas, Youssouf, Rolan.

Guingamp : Salin – Leveque, Sorbon (c), Kerbrat, Angoua – Sankoh, Giresse, Deaux (Bénézet 72’) – De Pauw (Coco 62’), Privat (Diallo 77’), Mendy.
Remplaçants : Guivarch, Marcal, Diallo, Coco, Mane, Benezet.

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 5
Sabaly : 7
Pallois : 4
Lewczuk : 5
Poundjé : 6
Toulalan : 8
Plasil : 7
Vada : 8
Malcom : 8
Kamano : 8
Laborde : 9

 

 

Les stats d’après match

 

Bordeaux-Guingamp
Possession : 50%-50%
Tirs : 10-7
Tirs cadrés : 6-4
Hors-jeux : 2-3
Corners : 5-2
Fautes : 14-12

Stats Sporty Trader, Screens G4E et photos AFP.