L’après-match. Bordeaux bloque (et agace) le leader

Retour au championnat et nouveau match face aux niçois, de nouveau en vadrouille du coté du bassin d’Arcachon. Cette fois-ci, le contexte est un peu différent par rapport au match de Coupe de la Ligue : Nice doit gagner pour creuser son écart en tête et Bordeaux doit se réveiller avec cette seconde claque reçue à la Mosson il y a de cela quatre jours. Les Girondins devaient réagir et engranger des points, surtout devant un public plus qu’agacé… Certes l’adversaire est de taille mais en temps de crise, il n’y a plus le temps de tergiverser. Voici notre après-match sur cette dernière rencontre de l’année 2016.

 

La composition bordelaise :

 

 

La composition niçoise :

 


Le fil de la rencontre

 

23ème minute : Cafouillage devant le but de Prior. Toulalan et Pellenard viennent éteindre le feu et dégagent le camp bordelais.

25ème minute : En pivot, Balotelli déclenche une frappe surpuissante qui a failli surprendre Prior.

26ème minute : Servi en profondeur par Plasil, Rolan croise sa frappe. Cardinale anticipe et sort l’arrêt avant que Malcom ne manque le cadre à deux mètres du but vide…

34ème minute : Sur un bon centre de Vada, Rolan saute au duel. Le ballon atterrit dans les pieds de Laborde qui enchaîne et qui frappe au-dessus en étant contré. Sur le corner qui suit, Cardinale dégage mal et Rolan manque de conclure à bout portant.

35ème minute : Remise exceptionnelle en talonnade de Balotelli pour Pléa qui manque complètement sa frappe.

36ème minute : Une passe cachée de Seri pour Pléa permet de faire le décalage devant Sertic. Mais le buteur niçois loupe le cadre en croisant trop sa frappe.

42ème minute : Balotelli tente une nouvelle fois sa chance de loin et met à contribution Prior.

48ème minute : Lancé en profondeur par une belle tête de Toulalan, Malcom ne parvient pas à transmettre et se fait rattraper par le défenseur niçois.

54ème minute : Très bon jeu à trois bordelais. Toulalan contrôle et centre au premier poteau pour Rolan. L’uruguayen tente la madjer et trouve le poteau de Cardinale.

73ème minute : Belhanda trouve une nouvelle fois les gants de Prior via une frappe à l’entrée de la surface.

74ème minute : Contrôle en porte-manteau de Malcom qui peut ajuster une frappe au premier poteau. Dégagée difficilement en corner par Benitez.

76ème minute : Balotelli est magnifiquement bien servi par Belhanda dans la profondeur. L’italien tente un pointu mais perd une nouvelle fois son duel avec Prior.

80ème minute : Très bon ballon de Gajic vers Rolan dans la surface, qui ne trouve toujours pas le cadre.

82ème minute : Toulalan met dans la boite. Laborde contrôle et allume Benitez au premier poteau… sans succès.

90ème minute : Pétage de plombs successifs cote niçois. Balotelli puis Belhanda sont exclus.

 

Bordeaux ressort de cette confrontation contre le leader avec un point. Un point mérité, qui stoppe une mauvaise série de défaites. D’autant plus que Nice n’a pas marqué de but, chose qu’ils n’ont fait qu’une seule fois depuis le début de cette saison (défaite à Caen 1-0). Les locaux ont fait preuve d’une certaine solidité, de par des cadres retrouvés et des jeunes combatifs. Nous allons analyser cela dans notre joueur par joueur. En voiture Simone !

 


Les joueurs

 

Dans les cages bordelaises, on retrouve Jérôme Prior qui aura eu du boulot sur ce match au final. Des parades classiques devant Balotelli (38’ 40’) ou encore Belhanda (73’) mais très efficaces. Le portier réalise un « clean-sheet » qui devrait lui faire du bien vu le nombre de buts encaissés sur ces derniers matches…

 

Pour sa deuxième titularisation cette année, Théo Pellenard a montré d’excellentes choses. Beaucoup plus costaud qu’en Coupe, il a su s’imposer dans les duels devant les attaquants niçois (tacles 4’ 43’ 77’), ce qui a libéré son jeu. Ses relances et ses montées dans son couloir ont étaient très intéressantes (23’ 44’ 45’). Une performance plus que satisfaisante, qui devrait modifier la hiérarchie des latéraux chez les Girondins (en tout cas on l’espère). Sur l’autre aile, c’est très encourageant aussi. Milan Gajic a gagné en assurance au cours de cette partie, et cela s’est ressenti dans son jeu. De par son pressing et ses chevauchées offensives, il a su apporter le danger dans le camp adverse (79’). En défense, il s’est aussi très bien comporté en interceptant de nombreux ballons dans les pieds niçois (8’ 34’).

 

En défense centrale, Grégory Sertic était descendu d’un cran pour combler l’absence de Nicolas Pallois. Sa qualité de relance et son jeu long très précis (10’ 85’) ont fait le plus grand bien au jeu bordelais. Dans les duels, il a su se montrer solide (45’ 86’), mis à part sur une action où il se fait prendre par la passe cachée de Seri et le contrôle de Pléa (36’). A ses cotés, le géant polonais Igor Lewczuk enchaîne une nouvelle performance à la hauteur. Il a cette faculté d’anticipation qui lui permet d’avoir un temps d’avance sur son vis-à-vis. Il a très souvent intercepté des passes (22’ 65’) et a permis à son bloc de remettre la marche en avant. Il a même failli se transformer en buteur sur corner, mais sa tête est repoussée par Cardinale (34’).

 

Dans un rôle de sentinelle, on retrouve un Jérémy Toulalan décomplexé sur ces dernières sorties. Aligné seul devant la défense, il est beaucoup plus à l’aise qu’en début de saison. Il sauve par deux fois son camp sur un cafouillage dans sa surface (23’) et son bon volume de jeu lui a valu des récupérations importantes (48’ 60’). Il écope d’un carton jaune (30’). Tout le contraire de Valentin Vada sur ce match. Le jeune milieu de terrain bordelais n’a pas eu sa ‘vista’ habituelle. Pas souvent dans le bon rythme, on l’a très peu vu dans le secteur offensif (seulement un bon centre pour un occasion de Laborde 32’). Le capitaine Jaroslav Plasil a été à peine meilleur dans ce registre-là. En début de match, il a su trouver ses attaquants entre les lignes (25’) mais son impact n’a pas duré tout le match. Il s’est tout de même bien défendu dans l’entre-jeu en ne rechignant pas le contact (55’ 68’).

 

Passons au trio offensif. Diego Rolan est celui qui s’est procuré le plus d’occasions. Il aura tenté, on ne pourra pas le lui reprocher. Par une frappe croisée un peu molle et sortie par Cardinale (24’), un manque de réflexe suite au mauvais arrêt du portier niçois (33’), une frappe au-dessus (79’) et enfin une superbe ‘madjer’ qui vient mourir sur le poteau niçois (56’). Un attaquant sans réussite donc, qui n’aura pas ménagé ses efforts. Il écope d’un carton jaune (35’). De l’autre coté, Malcom continue sa descente aux enfers. Sur cette fin d’année 2016, il n’a pas retrouvé son niveau de jeu du début de saison. L’exemple type de son manque de confiance : ce raté à deux mètres du but vide après la tentative de Rolan (34’). Que dire de plus ? On l’attend beaucoup plus décisif après la trêve. Remplacé par Kamano (80’). Sur le front de l’attaque, Gaëtan Laborde a de nouveau été titularisé. Et seulement sur le front, c’est peu dire, car l’attaquant bordelais a couru absolument partout sur le terrain. Des appels à gauche, des appels à droite, des conservations dos au but, il a sorti la palette du parfait pivot. Il a aussi tenté, via une frappe en pivot (33’), une frappe soudaine à coté (55’) et cette dernière grosse occasion détournée de peu par la cheville de Benitez (82’).

 

Au niveau des changements, seul François Kamano est entré en jeu. Il a apporté du mouvement et une bonne dynamique en fin de match.

 

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Nice
Samedi 24 septembre 2016 à 20h00
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
19ème journée de Ligue 1 2016-2017
27 614 spectateurs
Arbitre : Mikael LESAGE
Buts : aucun
Cartons jaunes : Nice : Le Marchand (23’), Koziello (79’) et Bordeaux : Toulalan (30’), Rolan (35’)
Cartons rouges : Nice : Balotelli (90’), Belhanda (90’)
Bordeaux : Prior – Pellenard, Sertic, Lewczuk, Gajic – Toulalan, Plasil (c), Vada – Rolan, Laborde, Malcom (Kamano 80’).
Les remplaçants : Bernardoni, Contento, Pablo, Arambarri, Youssouf, Kamano, Romil

Nice : Cardinale (Benitez 56’) – Burner, Souquet, Le Marchand, Sarr – Seri, Cyprien, Koziello – Pléa, Belhanda, Balotelli.
Les remplaçants : Bénitez, Lusamba, Walter, Bodmer, Marcel, Donis, Bosetti

 

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 7
Pellenard : 8
Sertic : 7
Lewczuk : 7
Gajic : 7
Toulalan : 8
Vada : 4
Plasil : 5
Malcom : 4
Rolan : 5
Laborde : 8

 

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Nice
Possession : 36%-64%
Tirs : 15-15
Tirs cadrés : 3-4
Passes : 398-761
Passes réussies : 82%-91%
Hors-jeux : 0-1
Corners : 8-0
Duels gagnés : 46-50
Fautes : 16-8

Screens G4E et stats l’Equipe