On avance… on avance !



Au Haillan ce mercredi matin, deux supporters bordelais discutent tout en marchant se dirigeant  vers le terrain principal… quand tout à coup, un des deux mecs écrase un escargot ! L’autre lui demande alors :  « mais pourquoi donc ? mais pourquoi donc as-tu tué ce pauvre escargot ? pour la bonne et simple raison, lui répond son accompagnateur ; cela fait une demi-heure qu’il nous suit !… »


Pourtant ces deux gars là avançaient, mais l’allure n’a pas suffit… Il ne faut pas se fier aux apparences un escargot ça avance vite !

On avance, on avance, c’était aussi la chansonnette d’Alain Souchon, que beaucoup d’entre nous, ont fredonné :

 

 

On avance.
On avance, on avance, on avance.
Tu vois pas tout ce qu’on se dépense. On avance.
Faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense.
Il faut qu’on avance.

 

 

C’était également un discours d’après match de mardi soir contre Lille, quand Francis Gillot a constaté une avancée non négligeable :  « on commence a être bien au niveau du bloc. On a compris certaines choses… on avance !… tout doucement mais on avance ! …. »

Par contre le mot « doucement » est très significatif, c’est avec lenteur qu’on avance… pour preuve l’entraîneur bordelais nous explique à voix basse, lentement… il avance ses arguments d’une façon modérée, sans brutalité dans ses propos, en prenant  tout son temps donc…… tout doucement…..

Les choses se mettent donc en place, les joueurs se parlent un peu plus, à voix basse mais ils se parlent…

Même le président Triaud avance… il se dit être dans la réel, il ne veut pas « les » brusquer, il a changé de discours, il a senti que les joueurs avaient trop de pression c’est la raison pour laquelle il avait déclaré en tout début de saison qu’on jouerait le maintien, après réflexion il ne pensait pas être (de son propre aveu),  aussi près de la réalité…

La carotte ou le bâton… pour lui  les joueurs manquent de caractère «  ils se comportent comme des moutons qui suivent une cloche ! »disait-il à chaud dans les vestiaires de Toulouse …mais qui est la cloche ?

La nuit portant conseil, il avouera le lendemain en conférence de presse : « pas sûr que ces mots là soient la meilleure technique, que la batte de base-ball, même si ça fait envie, soit la meilleure méthode »… c’est qu’il faut les dorloter les petits, ne pas les offenser, autrement c’est pire !… il vaut mieux donc adopter la manière douce, c’est comme cela qu’on avance….

Et qui n’avance pas recule c’est bien connu, peut importe aussi le rythme, pourvu qu’à l’arrivée l’objectif soit atteint, celui d’échapper à la relégation en l’occurrence… Francis Gillot ne dit pas autre chose, lui,  le classement ? il s’en fout, ce qui compte c’est le match suivant…

Le supporter, bien qu’il s’en défende, s’est semble t-il, fait une raison… il avance également dans le raisonnement… par contre, ne plus regarder le nombre de places gagnées ou perdues  il ne s’y fait pas… il ne peut s’en empêcher il veut savoir quand même, pour lui désormais, l’objectif avant chaque journée, c’est de doubler l’escargot qui est devant !

Sur un plan plus général, notre président bénévole ne semble pas si pessimiste que ça… d’après ses dires dans France Football « en quatre saisons nous avons fini deuxième, premier, sixième et septième… il faut arrêter d’être catastrophiques, Historiquement Bordeaux n’a pas dominé le foot français… on ne traverse pas une période désastreuse ! » en ajoutant « pour l’instant on n’est pas dans le rythme, ce qui nous oblige à mettre nos comptes en adéquation avec nos moyens ! »

Le club ne peut se permettre de mettre en danger ses finances, donc il réduit son train de vie…

Et bien voilà, il confirme qu’on avance doucement, mais pas sûrement !  et quand on analyse les 4 derniers classements le dicton s’avère donc vrai… qui n’avance pas… recule !

 

 

Lille était donc habité…


…………….de bonnes intentions, ce mardi soir devant un public plutôt restreint pour la venue du Champion de France en titre !

 

 

Kevin Olimpa aura rempli son rôle en effectuant un très bon match contre Lille… une très bonne analyse de sa part à l’issue de la rencontre dans l’after foot de RMC avec Roland Courbis !


 


« Et voici les Guignol os

Plein d’anecdotes et de ragots

Qui vont vous faire vivre en chantant

Les bonnes nouvelles du Haillan »

 

 

Les Guignol’os de la main courante, eux, avancent quelques arguments qui ne vont pas forcément dans le même sens, bien que ce match contre Lille aura été pour la première fois de la saison le plus abouti, d’une tenue tout à fait correcte…

 

« Ils ont été beaucoup plus solidaires que les matches précédents… le milieu de terrain renforcé par Lamine Sané  possédait davantage d’impact physique… Chalmé quand j’ai su qu’il jouait pouvait représenter le maillon faible… en réalité il aura assez bien contenu Hazard quand il était de son côté, même Cole. Sans être redevenu le Chalmé de l’année du titre – que c’est loin déjà – il aura fait sa partie ! » analyse Bébert

 


Lobello explique

 

 

«  C’est vrai, ce n’était pas trop mal, mais moi ce que je retiens surtout, c’est le jeu développé par Lille… on dirait que les Nordistes traverse comme nous une mauvaise période… ils n’avancent plus, malgré tout ils prennent un point, le match nul est mérité pour les deux équipes » ajoute Jojo


«  Ils leur manquait quelques tauliers il faut l’avouer, mais effectivement Lille accuse certainement déjà une certaine fatigue due à la multiplication des matches… c’est la rançon de la gloire comme on dit, on a connu ça… Quant à nous par contre, il nous fallait à tout prix un résultat après ce scénario catastrophe de Toulouse… un point c’est toujours ça de pris, mais mon dieu que le parcours va être long, un point par ci, un point par là bref en 7 matches on comptabilise 7 points soit un parcours de relégable ! mais on peut espérer malgré tout si cette équipe là reproduit ce genre de match on avancera plus rapidement, un résultat à Lyon peut nous transformer tout d’un coup… en limasse !  un fardeau sur le dos en moins ! » prédit Jean Mimi

 

« Je vous sens très optimistes les gars… moi j’ai trouvé cette rencontre très laborieuse, même si, sur un coup de dès, on peut remporter ce match… je trouve quand même aberrant que Diabaté se soit accaparé du ballon sous son maillot (je pensais qu’il fêtait un heureux évènement sur le coup), pour ne laisser le soin à personne d’autre à tirer le second pénalty… je n’ai rien contre Cheik, mais il devait laisser la place à Plasil par exemple qui plus est, désigné par Gillot en second tireur… il suffit de regarder le match de Paris, c’est plus « sain » avec  Néné… qui a converti  le premier et avec Gameiro qui a tiré le second ! » nous dit Raymond

Les gardiens… avancent  aussi !

 

Retour de Carrasso contre Lyon

 


C’est un drôle de jeu, de plus en plus les gardiens abandonnés par leur défense, sont obligés d’avancer au-delà quelquefois de leur surface pour mettre un terme à une offensive adverse…


«  Landreau devait recevoir plus qu’un carton jaune… ce pauvre Chapron, d’habitude on se le farcit à Noël, mais là ce « déplumé » n’a pas dû trouver le rouge dans sa poche… pourtant, il a vu du sang avec le menton ouvert de Ben Khalfallah… le gardien Lillois s’en tire donc bien, par contre Lloris il n’y a pas échappé, il sera donc pas là samedi soir… c’est peut-être une bonne chose pour nous… quoique avec l’autre fou de Vercoutre il faut voir ! » s’interroge Jean Pierre


«  Lloris, Carrasso même combat… ils n’ont nullement contesté leur sanction, dès l’acte accompli ils savaien , ils sont sortis avant même que l’arbitre brandisse le carton… par contre si Landreau avait eu le même comportement, il n’est pas interdit de penser que l’oiseau de mauvaise augure aurait peut-être été influencé en sortant la couleur plus en rapport avec la faute ! » s’insurge Bébert


Cédric lui, retrouvera sa place pour Lyon, la peine est tombée… Un match ferme plus un avec sursis !

 


Remi Garde confiance…


Pendant ce temps là, Lyon vient de subir son premier revers de la saison… est-ce de mauvaise augure pour Bordeaux qui doit justement se rendre dans la capitale des « Gones » ?

A en croire les spécialistes, Rémi Garde et son équipe doivent maintenir le cap : celui d’être intraitables sur leur pelouse, c’est en prenant le maximum de points à domicile que le championnat devient plus facile…

Lyon avance à son rythme… certes ce n’est pas celui de Bordeaux, mais le fait important de cette semaine aura été sa première défaite à Caen… à quand justement celle à Gerland ?

Bordeaux est-il capable ? si on détaille leurs précédents déplacements, il ne fait aucun doute que les hommes de Francis Gillot ont peu de chance de revenir avec un capital points plus important, mais avec une équipe plus solidaire, plus combative, plus musclée au milieu, une défense retrouvant certains automatismes,  efficace dans les duels face à des attaquants remuants et décisifs ; il n’est pas interdit de penser à prendre un petit point qui confirmerait ainsi que les têtes sont moins encombrées par la peur de mal faire…

Jojo ne dit pas autrement quand il déclare : « S’ils ont la même volonté que mardi soir contre Lille, ils peuvent créer la surprise… il faut que Chalmé puisse rééditer sa performance sur le coté droit ! s’il le fait, Sané au milieu jouera plus libéré et pourra ainsi emmener de l’impact physique au milieu et récupérer de nombreux ballons à côté de NGuémo qui lui aussi y gagnera à ne pas se disperser… pour devant une seule pointe… Diabaté semble avoir marqué des points par rapport à Modeste (de plus, légèrement blessé cette semaine)  !… »

 


Modeste blessé ?

 

 

Mon œil !

 


La bonne nouvelle c’est peut-être aussi le retour de Planus dans le groupe, un taulier qui peut justement rameuter les troupes dans le vestiaire… un bon résultat à Lyon, viendrait ainsi au bon moment… ce serait préparer pendant une semaine entière, en toute quiétude, la venue d’un autre outsider de ce championnat : le Montpellier Hérault… mais aussi, l’occasion de reconquérir un public qui a boudé les deux derniers matches à Chaban, on pourrait dire alors : on avance, on avance !

 


Grégor, retour dans le groupe

 


Le groupe :
Carrasso, Olimpa – L. Sané, Henrique, Ciani, Chalmé, Trémoulinas, Planus – Krychowiak, Plasil, Nguemo, Ben Khalfallah, Maurice-Belay, Traoré, Saivet – Modeste, Diabaté, Jussiê.

 


Une pensée pour Domi !

 


 

 

Francis dit Napeso