Devine qui vient dîner ce soir ?

 

Sacrée soirée en perspective !…

 

Les joueurs bordelais en ont les mains toutes lisses !

– Cela fait en effet trois mois qu’ils se les frottent en disant « le prochain match, on le gagne ! » et cette fois ci, pas de doute, c’est pour ce samedi ….

 

Heureusement que le nouveau stade va voir le jour, car il aurait fallu rebaptiser Chaban-Delmas par le « Stade Victor Hugo » : on y joue « Les Misérables » tous les 15 jours…

 

Le rendez-vous est pris pour un excellent menu à la carte, à 5 euros pour les plus jeunes, un Bordeaux Rennes ne se refuse jamais … on en salive à l’avance !

 

Pensez-donc, l’historique de ces matches contres les bretons plaide effectivement pour passer une sacrée soirée ! même Mènes ne le loupera pas, lui qui pourrait s’en étrangler en bouffant l’os du gigot !

 

 

 

 

 

 

Il va enfin pouvoir déguster, voir ce qu’est un match de gala… tout y sera, l’engagement sera total, un jeu limpide tout en finesse, en vitesse et mouvement…. avec de la profondeur dans le jeu et des duels jusqu’à la limite permise, bref de l’engagement, un vrai match d’hommes… avec surtout des buts…. de nombreux buts !….

 

Son compère  »le rigolo » titi parisien, dit Riolo, en fera de même en espérant que Diabaté sera de la partie car il adore le voir courir… il en raffole lui aussi de ces Bordeaux-Rennes … il est prêt encore à donner une sacrée note pour ce match sur son cahier à spirale qui représente pour lui un des meilleurs moments de la saison…. rendez-vous qu’il souligne en rouge sur son agenda …

 

 

 

Riolo en bave à l’avance son idole revient !…

 

 

 

Car Francis Gillot en a vraiment marre des mauvais résultats de l’équipe ainsi que les moqueries qui vont avec …. Il a donc mis les petits plats dans les grands en mettant toutes les chances de son côté …

 

 

 

 

Il a même décidé d’appeler Rolland Courbis nouveau diplômé, pour lui demander quelques conseils :

 

 

 

 »- Allô, Roland ? ici c’est Francis. Dis-moi, comment ferais-tu pour avoir une bonne équipe ? »

 

Roland Courbis accepte de lui donner un petit coup de pouce :

 

 »Écoute Francis, c’est simple ! Tous les jours à l’entraînement, tu disposes onze mannequins en plastique sur le terrain, tu fais jouer les gars contre ces mannequins, et comme ils vont gagner à chaque fois au moins 80 à 0, ils vont avoir un moral d’acier ! »

 

Francis Gillot est emballé :

 

 »Ah d’accord ! Je vais essayer…merci Rolland!! »

 

Deux jours plus tard donc ce jeudi, Gillot rappelle Courbis :

 

–  »Dis donc Roland, j’ai fait ce que tu m’as dit, mais que fais-tu quand les gars perdent 2-0 contre les mannequins pendant l’entraînement ? » ….

 

 

 

 

 

 

Jean-Louis Triaud y va également de sa chansonnette toujours en ce jeudi matin : la surprise du chef, il est allé dans les vestiaires remuer (gentiment) quelque peu les joueurs afin de maintenir encore l’espoir d’une cinquième place afin que cela passe par une victoire samedi … il y croit tellement qu’il a fait ses calculs : il reste 7 matches il est persuadé qu’en faisant le plein soit 21 points on doit finir 5ème c’est presque sûr … c’est dire son mal de tête… des calculs qui montent jusqu’au cerveau parfois ça fait peur!!….

 

Une chose réconfortante tout de même :  »on est sûr de ne pas descendre !!! » c’est balaise non ? On peut donc jouer libéré, sans crainte, se lâcher, se livrer afin de faire la bonne récolte …. c’est dire que ce match contre Rennes sera le début d’une super remontée qui va surprendre toutes les équipes que nous devrons rencontrer d’ici le 17 mai prochain ….

 

 

 

 

 

 

Il reste donc 7 rencontres dont quatre à l’extérieur (Lille et Monaco entre autres) … mais nous sommes la plus mauvaise équipe de la phase retour (2 petits points acquis sur 18 en 6 déplacements) … peu importe croyons le président même s’il se trouve en plein délire !

 

Mais il est honnête Jean-Louis quand il précise : « on fait des bides mais nos adversaires aussi, sinon on serait décroché depuis longtemps ! (il est fort quand même dans ses analyses) … regardez Marseille battu par Rennes à domicile ! » dans son esprit pas de doute on a déjà battu les bretons ! …

 

 

 

 

 

 

 »Il faut donc essayer d’être conquérant » ; de jouer pour gagner … si tel est le cas (là encore ce n’est pas sûr mais essayer c’est l’adopter) ça peut marcher ! Cela s’appelle … parler comme un livre ou croire encore au Père Noël :

 

 

Car 99% des supporters ne croient plus au Père Noël.

…………………..les autres…………. sont abonnés aux Girondins !

 

 

Reste l’élément le plus important que le président n’a pas analysé :

 

Quelle est la différence entre les joueurs de Francis Gillot et un livre ?

 

Le livre lui, possède du caractère !

 

En auront-ils contre les bretons, qu’ils ont battu à Rennes en décembre dernier en Coupe de la Ligue 2-1 ?

 

 

 

C’est sûr, si ça se confirme on va donc passer une sacrée soirée, rendez-vous compte un stade plein grâce à des tarifs jeunes sans précédent …..une telle affiche ne se refuse pas :

 

« Malgré que Bordeaux ne soit pas très inspirant, c’est une équipe branchée sur courant alternatif. Rennes a suffisamment de qualité pour rester chaque année en Ligue 1, mais n’a pas toujours une dynamique positive. Match nul donc, parce qu’aucune des deux équipes ne sera suffisamment inspirée pour faire autre chose. »

 

Au match aller en championnat nous étions revenus de Bretagne avec un match nul… une rencontre équilibrée le match nul ayant été jugée équitable pour les deux équipes J.Kana Biyik avait ouvert le score à la 63ème minute et Diabaté 14 seconde plus tard égalisa …

 

 

 

http://video.lequipe.fr/video/2399d9ffdffs.html

 

 

 

Pour ce match retour, Francis Gillot se rapproche finalement de son président … il y croit sans y croire en marchant désormais sur des œufs quand il déclare tout timidement « on ne sait jamais !… » il dit le contraire de tout ce monde qui ne croit plus en son équipe pour se persuader qu’il domine encore son groupe … il ne tient pas à plier les deux  »gaules » qui lui restent (Lobello et Bénédet) !

 

Il est vrai que l’entraîneur bordelais est très agacé par les critiques qui durent depuis plus de deux ans maintenant « seuls les proches et les gens qui aiment le club nous font toujours confiance, les autres nous fracassent ! Les mots sont durs, c’est dire qui lui tarde que cette saison se termine… »

 

 

 

 

 

Bordeaux sera privé des ses blessés Olimpa, Faubert, Nguemo et Jussiê. Par contre ce sera le  »grand » retour de Diabaté ! Planus devrait retrouver son poste en défense centrale Henrique étant suspendu pour cette rencontre …

 

 

 

Marco retrouve son poste

 

 

 

Le groupe retenu par Francis Gillot :

Carrasso, Jug – Bréchet, Chalmé, Mariano, Orban, Planus, Poundjé, Sané – Maurice-Belay, Poko, Sertic, Traoré, Rolan – Bellion, Diabaté, Hoarau, Saivet.

 

 

 

 

 

 

Un Stade Rennais enfin confiant ….

 

Pour le Stade Rennais, cette rencontre à Chaban-Delmas se fera sans trop de pression de résultat… en effet après avoir fini en trombe le mois de mars avec trois victoires consécutives, le coach breton espère que son équipe poursuivra son brillant redressement ….

 

 

 

 

Pour battre les joueurs de Francis Gillot, les Rennais ont davantage de certitudes qu’il y a une semaine où les partenaires de Romain Danzé se déplaçaient dans la cité phocéenne avec beaucoup moins de sérénité : « c’est vrai » reconnait Philippe Montanier « mais cela ne nous a pas empêché d’obtenir un résultat à Marseille. On veut être dans la continuité de ce que l’on a réalisé lors des trois derniers matchs. Cela passe par beaucoup de concentration ».

 

Ce déplacement sera l’occasion de s’éloigner un peu plus de la relégation « ce sera certainement un grand pas pour le maintien reconnaît le coach des rouges et noirs »

 

Les Bretons pourront s’appuyer sur un bloc défensif redevenu imperméable lors des trois derniers matchs : « nos victoires coïncident souvent avec notre solidité » analyse Philippe Montanier « À Bordeaux, on doit conserver cette base mais il ne faudra pas renier notre volonté de jouer au ballon. »

 

Voilà qui est dit, les bretons voudront profiter de leur appétit du moment.

 

 

 

Le groupe retenu par Philippe Montanier :

Costil, Ndiaye – Kana-Biyik, Armand, Danzé, Boye, M’Bengue, Moreira – Doucouré, Makoum, Alessandrini, Konradsen, Pajot, Hunou, Kadir – Toivonen, Grosiki, Oliveira.

 

 

 

Pajot de retour dans le groupe rouge et noir

 

 

 

Bon match à toutes et à tous

Allez Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso