Bilan 11-12 : Carlos Henrique

 

 

Sa meilleure saison

Carlos Henrique vient sans doute de faire sa meilleure saison sous le maillot Marine et Blanc. Après 6 années à multiplier les ups and down (les hauts et les bas) au cœur de la défense bordelaise, Henrique semble enfin arriver à maturité. Bien sûr, il ne sera jamais aussi grand défenseur que peuvent l’être les Nesta et autres Vidic, mais le brésilien a eu le mérite de ne jamais rien lâcher face aux critiques et récolte maintenant les fruits de son travail. Homme de base de la défense de Francis Gillot, Henrique n’a bizarrement joué qu’une grosse vingtaine de matches (22 matches titulaires). A cause de plusieurs pépins physiques, mais aussi de sa suspension de 4 matches après son altercation avec Sinama-Pongolle (on se change pas hein), le Brésilien n’a pas pu faire une saison pleine. Ça ne l’a pourtant pas empêché d’être régulier dans la performance. Agressif (dans le bon sens du terme), serein et autoritaire, Henrique est devenu le véritable leader de la défense girondine. Oubliés les errements défensifs et les grossières erreurs de marquage, le Brésilien est un autre joueur. Pas un joueur génial, mais un défenseur central solide et rigoureux.

 

 

Ces vieux démons toujours présents

Avant, Carlos c’était surtout le boucher du Haillan, la cisaille, la faucheuse, le cinglé. Comme le rubipède clermontois Jamie Cudmore, Henrique était le genre de gars à rentrer sur un terrain pour casser l’adversaire, pour se faire du numéro 9, voire carrément pour se « taper », plutôt que pour jouer au ballon. S’il a clairement mis de l’eau dans son Bordeaux, Henrique n’a pas oublié ses « bonnes » vieilles habitudes. Vive altercation avec Sinama-Pongolle en janvier dernier, du coup 4 matches de suspension, mais aussi 6 cartons jaunes : Henrique restera toujours Henrique. Cette année, on a tout de même eu droit à Henrique plus réfléchi et plus calme ; Henrique qui est parvenu à pousser un certain Marc Planus sur le banc de touche en fin de saison. Penser que, désormais, la défense centrale bordelaise – 5ème meilleure défense de L1 – c’est tout simplement Henrique-Ciani… qui l’eut cru ?…

 

 

 

Un avenir en suspens

Sous contrat jusqu’en juin 2013, Henrique n’a toujours pas prolongé à Bordeaux et n’est donc pas sûr d’y rester la saison prochaine. Comme il l’avait confié à RMC, le Brésilien souhaiterait rester en Gironde. En effet, lui et sa petite famille sont heureux ici, dans le sud-ouest, et voudraient prolonger l’aventure. Néanmoins, le club doit dégraisser un effectif exsangue, et Carlos fait partie des gros salaires susceptibles de partir. La formation brésilienne de Fluminense le surveille et voulait déjà le récupérer l’hiver dernier. Nul doute que les recruteurs Flu se manifesteront en temps voulu si Bordeaux place son défenseur sur la liste des joueurs transférables. De toute façon, avec la saison qu’il a faite, Henrique aura une bonne côte et ne manquera pas de propositions…

 

 

Sa note Girondins4ever

Sa moyenne G4E est à l’image de la saison des Girondins : ascendante. Plombé par certaines notes consécutives à des défaites cuisantes en début de saison, le natif de Rio de Janeiro n’a, avec 5,15/10, qu’une moyenne sans relief. C’est vrai… Mais les différents résumés d’après-match réalisés par nos rédacteurs sont tout de même venus confirmer la bonne impression laissée par le défenseur bordelais. Buteur à Lorient (2ème journée) et contre Nancy (16ème journée), il était présent lors des victoires, ou du moins, lors des bons matches de l’équipe, et absent lors de pas mal des grosses déroutes girondines (à Nice (3-0), par exemple). Sans doute est-ce un signe de l’importance prise par celui qui fait office de meuble après 7 saisons passées au club. En espérant qu’on gardera ce roc qui semble progresser un peu plus chaque année. Un joueur qui devra encore et toujours surveiller ses ardeurs et s’occuper d’un corps assez fragile pour la suite. Encouragements du conseil de classe.

 

 

 

 

Les stats

 

Ligue 1

23 matches joués, dont 22 en tant que titulaire

1987 minutes de jeu

2 buts marqués (contre Nancy et à Lorient)

6 cartons jaunes et un rouge

45 fautes commises

22 subies

 

 

Coupe de France

2 matches, dont 2 titulaires

225 minutes de jeu

 

 

Coupe de la Ligue

Néant