L’avant match. Une victoire face au champion d’automne pour finir l’année ?


La dernière journée de la phase aller du championnat de Ligue 1 s’achèvera ce mercredi, avec les 10 matches qui se joueront en même temps. L’occasion pour Bordeaux d’offrir un beau spectacle face aux Niçois, ils nous doivent au moins bien ça…

 

L’effectif niçois

En début de saison, on ne donnait pas cher de leur peau. Les départs cumulés d’Hatem Ben Arfa au PSG, de Nempalys Mendy à Leicester et Valère Germain en retour de prêt à Monaco laissaient présager une saison difficile. Sauf qu’après le premier match de leur saison remporté 1-0 face à Rennes, les choses se sont accélérées. Les arrivées de Younes Belhanda, de Mario Balotelli et de Dante ont amené une euphorie nouvelle et un optimisme sans faille. La mayonnaise à de suite pris puisque le collectif niçois est huilé à merveille et cela est sans doute l’œuvre de Lucien Favre, le nouveau coach de l’OGC Nice, auparavant à Mönchengladbach où il a été élu 3 fois entraineur de l’année en Bundesliga. Tout va donc bien à Nice, champion d’automne suite à la défaite de Monaco face à Lyon dimanche dernier (1-3).

 

L’effectif complet :

Gardiens : Mouez Hassen, Simon Pouplin, Yuan Cardinale, Walter Benitez

Défenseurs : Arnaud Souquet, Gauthier Lloris, Paul Baysse, Patrick Burner, Maxime Le Marchand, Ricardo Pereira, Mathieu Bodmer, Olivier Boscagli, Dalbert Henrique, Dante, Malang Sarr

Milieux : Vincent Marcel, Younes Belhanda, Jean-Michaël, Julien Vercauteren, Arnaud Lusamba, Albert Rafetraniaina, Valentin Eysseric, Rémi Walter, Wylan Cyprien, Vincent Koziello

Attaquants : Mario Balotelli, Mickaël le Bihan, Saïd Benrahma, Alassane Pléa, Bryan Constant, Anastasios Donis

 

 

Le début de saison niçois

1er, 43 points, 4 points d’avance sur Monaco, 7 sur le PSG, 13 victoires, 4 nuls et 1 défaite. Comme vous pouvez le constater, ce début de saison est parfait. C’est le meilleur début de saison de leur histoire. Ayant perdu leur seul match face à Caen, ils sont donc invaincus face aux équipes de la première moitié du classement. En Ligue 1 donc, rien à signaler. En revanche, en Ligue Europa ils étaient nettement en deçà de ce que l’on pouvait attendre d’eux. Avec 4 défaites et 2 victoires, les Niçois n’ont pas fait long feu dans cette compétition et ont terminé dernier d’un groupe, pourtant largement à leur portée, sur le papier. C’est le même résultat en Coupe de la Ligue, où, représentant européen oblige, ils ont débuté le tournoi en huitième de finale face aux Girondins de Bordeaux, match perdu 2-3. Nice n’est donc pas une équipe de coupe. Leur dernier match en Ligue 1 fut face à Dijon, une équipe où il n’est jamais facile de s’imposer, qu’ils ont battu 2-1 avec deux buts de Balotelli, dont un en position de hors-jeu. Bordeaux, 10ème de Ligue 1, peut-elle être la première équipe du Top 10 à s’imposer face à Nice ? Cette équipe est deuxième du classement extérieur, cela va donc être difficile, mais pas infaisable, heureusement.

 

 

Qui est le meilleur niçois ?

Le meilleur joueur niçois est sans conteste Wylan Cyprien. Avec la note moyenne de 6,38 donnée par le quotidien L’Equipe, il se classe parmi le meilleur joueur de notre championnat en termes de notation. Le transfuge du RC Lens est la révélation du championnat. Avec déjà 5 buts et 2 passes décisives pour 18 matches, il a déjà battu son record de buts et de passes décisives. Implanté dans le milieu de terrain niçois avec Belhanda et Walter, il est devenu l’une des pièces maitresses du collectif niçois. Son entente avec Pléa ou Balotelli lui permet d’engranger au fil des matches de la confiance. Bien aidé par son aisance technique avec le ballon, il casse les lignes très rapidement et simplement, arrivant toujours à se créer des espaces. C’est donc un joueur de l’ombre, que l’on n’entend pas forcément tout le temps, comme c’est le cas de Balotelli mais qui fait son taf’ et c’est tout ce que son coach lui demande.

 

Focus sur…

Mario Balotelli. En plus d’être un sacré joueur, c’est un sacré personnage. Tout le monde connait ses frasques, comme faire un feu d’artifices dans sa salle de bain, jeter des fléchettes sur les jeunes de Manchester City en guise de bizutage où encore perdre un face à face avec le gardien en tentant une frappe en roulette, ce qui lui valut un changement immédiat de la part de son coach à City, Roberto Mancini… Mais hormis tout cela, c’est un joueur extraordinaire, ça se voit. Premier doublé en Ligue 1 pour son premier match face à l’OM et il en est déjà à 8 buts et Ligue 1, tous à domicile. Obligé de faire des concessions, notamment au niveau du salaire pour rejoindre le club de la Côte-d’Azur, sa volonté de se relancer a pris le dessus et cela permet à Nice de tenir la cadence infernale que leur font subir Monaco et le PSG.

 

 

Qu’en pensent les supporters niçois ?

Fabdenissa : « Pendant qu’on ira à Bordeaux, nos trois concurrents du moment ne recevront que des équipes entre la 15e et la 20e place. Paris et Monaco vont vouloir se racheter et Lyon est sur une belle série qui doit leur donner quelques certitudes et de la confiance. Il ne va pas falloir se rater en Gironde. Ils sont irréguliers mais sont capables de bien jouer. Et eux aussi doivent se racheter alors il va falloir se méfier quelle que soit l’équipe qu’on pourra aligner. Tout donner une dernière fois avant un repos bien mérité« .

Nicenord : « On peut jouer sans défense, ils n’ont pas d’attaquants ». 

Julien C : « Un dernier coup de rein avant la trêve! Ils ont des suspendus et la tête sous l’eau, on peut le faire ! ».

Sébastien : « Pas d’attaquants mais on en a pris 3 il y a 1 semaine chez eux… Rolan, Laborde, Malcom, avec notre défense de mercredi ça va nous ennuyer. On est complètement cuit, un nul ne serait pas une mauvaise opération. Jouer sans Baysse, Dalbert, Ricardo et certainement Dante et Boscagli ça va être très compliqué ».

Sebasnissa : « Bordeaux c’est tout ou rien, donc si on tombe sur un bon jour chez eux avec notre défense décimée, je signe vraiment pour le nul ».

 

error: Copyright G4E !
Aller à la barre d’outils