Bordeaux s’offre Lyon !

 

 

Le résumé

Les LMFAO lancent l’arrivée des joueurs sur le terrain, comme promis. Bordeaux, qui évolue en blanc ce soir, voit Lyon sur le terrain sans ses stars, blessées, écartées, ou mis au repos sur le banc. C’est aussi sur un terrain assez sec, provoquant plusieurs rebonds à chaque passe, que les joueurs vont devoir évoluer. Côté supporters, venus en nombre avec ce beau temps et l’enjeu du match, ceux du Virage Sud n’encouragent pas leurs protégés lors du premier quart d’heure. En effet, la préfecture a décidé d’interdire un tifo géant pour l’occasion, pour des raisons de « sécurité ». Après un petit discours des responsables, le Virage entonnera des chants et utiliseront quelques fumigènes.

 

Le match commence extrêmement timidement des deux côtés. C’est l’OL, à la 9ème minute, qui va se procurer la première frappe cadrée du match. Bastos centre pour Gomis, mais sa frappe est trop écrasée et arrive tranquillement dans les gants de Carrasso. Les deux équipes semblent se craindre, ou ont peut-être peur de se lâcher… Ce qui fait qu’elles se neutralisent d’elles mêmes, la faute à deux blocs compacts qui ne laissent que très peu d’espaces. 27ème minute, un bon coup franc d’Obraniak voit la tête de Ciani trop décroisée, à deux mètres du montant de Lloris. Intervient ensuite cette 40ème minute et la « spéciale » Maurice-Belay. Le milieu bordelais efface Koné long de ligne pour centrer en retrait… dégagé de justesse en corner par Reveillère. Ce corner est tiré par Obraniak au premier poteau, détourné au deuxième par Koné au duel avec Sané… Gouffran est en embuscade  et met sa tête ! Reveillère est trop court et le ballon rentre ! But ! Les bordelais semblent s’être libérés d’un poids et commencent à développer leur jeu. Les deux équipes rentreront au vestiaire sur le score de 1 à 0.

 

On attend alors une réaction de Garde avec des changements. Il n’en est rien puisque l’entraineur lyonnais continue de donner sa chance à son onze de départ. Les bordelais continuent sur leur lancée, animent le jeu, conservent la balle et se créent quelques bonnes situations. 54ème minute, Lisandro et Briand vont rentrer pour tenter de renverser la tendance. Mais une minute plus tard c’est Bordeaux qui continue de pousser. Bonne combinaison entre Maurice-Belay et Tremoulinas, centre du latéral après un petit pont sur Reveillère pour la frappe d’Obraniak : au dessus ! A l’heure de jeu, c’est Sané qui ne cadre pas sa tête sur un corner d’Obraniak, alors qu’il s’était libéré de tout marquage. Sept minutes plus tard, les lyonnais retrouvent leur jeu et au terme d’une bonne action collective, vont voir finalement Briand frapper mollement en direction de Carrasso, qui la capte une fois encore aisément. Le vent semble tourner quelque peu ensuite. Bordeaux perd les ballons très facilement. Lyon, de son côté a la possession de balle. Seulement, tous les ballons arrivent comme aimantés dans les gants de Carrasso, qui s’impose à chaque fois dans les airs. A dix minutes de la fin du match, Tremoulinas obtient un excellent coup franc à l’entrée de la surface, dans la même position que celui avait inscrit Obraniak lors de son premier match à domicile. Mieux placé pour un droitier, c’est finalement Plasil qui s’en charge et fait briller Lloris qui se détend pour mettre cette balle en corner, ballon qui semblait prendre la direction de la barre. Bordeaux contiendra son adversaire le restant de la rencontre. Dernière petite frayeur à la 93ème minute lorsque Mariano fait une faute bête aux 20 mètres sur un tacle. Le coup franc est tiré par Ederson et le mur bordelais le repousse ! Le public peut respirer ! Le public peut exulter ! Le public peut être heureux ! Bordeaux remporte une nouvelle fois les trois points à domicile !

 

6ème victoire consécutive sur son terrain des bordelais !  Bordeaux revient à trois points de Lyon, 4ème du championnat ! On se met déjà à croire qu’on va faire chier Niccolin la semaine prochaine…

 

Merci Bordeaux, allez Bordeaux !

 

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso aurait presque pu installer un transat et siroter un cocktail ce soir ! Aucune parade, que des frappes sur lui, puis des ballons aériens qu’il aurait pu capter à une seule main. Une prestation très, très, tranquille !

Mariano Ferreira Filho s’est monté très discret lors de cette rencontre. Mais il a bien cadenassé Bastos dans son couloir. Offensivement en revanche, il a fait preuve de discrétion. Aurait pu être un désigné coupable si sur sa faute Lyon avait marqué à cette 93ème minute. De l’autre côté, l’inverse pour Benoit Tremoulinas. Très actif devant, il n’a pas eu besoin de hausser le ton défensivement dans son couloir. De très bons centres ce soir mais qui n’ont malheureusement pas trouvé preneur. Lamine Sané a été un roc ! De retour de blessure et de la CAN, il nous a impressionnés par sa sérénité dans ce nouveau schéma, pour lui. Une petite frayeur en seconde sur une passe en retrait pour Carrasso (59ème), mais sans conséquence. Mickaël Ciani est aussi à créditer d’une bonne note. De bonnes interventions, un physique retrouvé, et pas de fioritures. Il a aussi été cruellement en manque de possibilités lors de sa relance, mais sans conséquence non plus. Enfin, Marc Planus a alterné le chaud et le froid, étant parfois en retard sur certaines interventions. Une bonne couverture sur Lisandro à la 62ème, mais une relance approximative, accentuée avec le vent ce soir.

A la récupération, Landry Nguemo a perdu quelques ballons importants, au niveau de la relance. On l’a ensuite vu reprendre le dessus et être victime de quelques fautes, ralentissant son jeu. Une prestation correcte. Jaroslav Plasil a fait briller Lloris sur coup franc en seconde période. Le capitaine bordelais a œuvré dans l’ombre avec un pressing intéressant. Il a aussi fait preuve d’une bonne conservation de balle et une bonne distribution du ballon dans son jeu court. Ludovic Obraniak, chouchou du public, est demi-passeur décisif ce soir sur son corner. Il a effectué de bons coups de pieds arrêtés, souvent dangereux, tout en étant très combatif au niveau défensif. Une bonne prestation lui aussi. L’homme en forme du moment, c’est sans conteste Nicolas Maurice-Belay. A l’origine du corner qui amène le seul but du match, le milieu de terrain bordelais s’est encore une fois montré déroutant. Il gagne incontestablement en confiance et en qualité technique, au niveau de la précision de ses gestes. LA valeur ajoutée depuis le début de saison.

Enfin, Yoan Gouffran s’est révélé très complet ce soir. Travailleur de l’ombre lui aussi, travaillant avec précision dos au but, il n’a eu de cesse de jouer juste pour ses partenaires. Réaliste aussi puisque sur sa seule occasion, il offre la victoire, de la tête, à son équipe. Une prestation très convaincante !

 

 

 

Grégory Sertic a touché deux ballons. Le premier est tout d’abord perdu. Le second, il prend un bon tampon. Pas de quoi malheureusement sortir du lot. Vieira Jussiê a tenté de jouer à une touche de balle, souvent avec beaucoup de réussite. Joker de luxe du moment !

 

 

 

 

 

La feuille de match

24ème journée de Ligue 1

Dimanche 19 Février 2012 à 17 heures.

Stade Jacques Chaban-Delmas, Bordeaux

Arbitre : M. Hervé Piccirillo

Bordeaux 1 – 0 Lyon

But : Gouffran (42ème)

Cartons jaunes : Nguemo (31ème), Planus (50ème) – Lacazette (21ème), Gonalons (71ème)

Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ciani, Sané, Planus, Tremoulinas – Nguemo, Plasil ©, Obraniak, Maurice-Belay (Sertic, 89ème) – Gouffran (Jussiê, 79ème).

Lyon : Lloris – B.Koné, Reveillère ©, Umtiti, Dabo – Fofana (Ederson, 77ème), Gonalons, Kallstrom (Lopez, 54ème), Lacazette (Briand, 54ème), Bastos – Gomis.

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Mariano : 5

Ciani : 7

Sané : 7

Planus : 5

Tremoulinas : 6

Nguemo : 6

Plasil : 7

Obraniak : 7

Maurice-Belay : 7

Gouffran : 8

 

 

 

Crédit Photos : Sport24, L’Equipe

 

MisterInfiny