On continue l’aventure !

Le résumé

Gravelaine, Lévèque, Leclerc… Cette année 2012 commence bien ! Si l’on rajoute la diffusion du match coupée par d’éventuels buts sur les autres terrains… impossible de suivre la rencontre en intégralité. Peu importe. Bordeaux n’a plus gagné depuis avril 2007 face à Saint-Etienne et a déjà deux défaites au compteur cette saison (CDL et L1 à Chaban) face aux Verts…

 

Les bordelais sont bien en place, cela joue bien, à une touche de balle ; l’équipe semble sereine. C’est pourtant Sainté qui va se créer la première « occasion » du match par l’intermédiaire de Nicolita qui frappe largement au dessus. Deux minutes plus tard, Saadi effectue une magnifique tête sur un centre, mais Carrasso brille encore plus avec une belle détente, allant sortir se ballon au pied du poteau ! Nouvelle grosse occasion à la 23ème minute lorsque Henrique anticipe mal (Contrairement aux propos de Gravelaine qui conspuait Sané, bien que ce dernier revienne à l’allure d’un ministre…) et que Sinama-Pongolle manque son face-à-face avec le portier bordelais qui est à la parade. 35ème minute et coup de théâtre ! Alors que Sainté domine dans tous les registres, Jussiê, servi aux 40 mètres, dans le dos des milieux défensifs, prend l’axe et crochète un des derniers défenseurs, pour frapper du gauche à l’entrée de la surface… et but ! Une très belle frappe enroulée et forte, hors de portée du portier stéphanois. 40ème minute, et Bordeaux semble retourner la situation. Sur un coup franc lointain de Sertic, Henrique survole tout le monde et met un coup de tête qui finira sur le poteau ! S’en suivra un cafouillage dans la défense des Verts, qui ne débouchera sur rien. Bordeaux veut à tout prix faire le break et Sertic frappe en première intention une minute plus tard… Ruffier est sur la trajectoire mais la balle est contrée et cela finit en corner… Qui ne donnera rien non plus.

 

Mi-temps. Bordeaux a été dominé la plupart du temps, mais le nombre d’occasions franches est au même stade… Et Bordeaux a inscrit ce but qui fait la différence…

 

48ème minute, Sertic et Modeste sont dans la surface. Le premier transmet un centre malgré la défense pour le second, qui reprend en première intention, mais trop mollement ; sortie de but. 53ème minute, un coup franc de Sinama-Pongolle aux 25 mètres passe au ras du poteau de Carrasso, qui était dans le coup et accompagne le ballon. Six minutes plus tard, une tête d’Henrique sur un coup franc de Sertic, juste au dessus ; Ruffier était battu. Sainté ne s’avoue pas vaincu et une doucle tête dans la surface manque de peu de tromper Carrasso, qui sera de nouveau mis à l’épreuve dans la foulée avec un duel remporté face à Sako. 75ème minute, Bordeaux tient et évolue en contre ; Maurice-Belay remonte tout le terrain et frappe à l’entrée de la surface, un ballon qui sera détourné par Ruffier en corner… Et non, en sortie de but, selon l’arbitre… Trois minutes plus tard, Modeste frappe en première intention, mais c’est à côté. A trois minutes de la fin réglementaire, une sortie hasardeuse de Carrasso fera que Sané sauvera les siens sur sa ligne. 90ème minute, Bordeaux évolue toujours en contre. Traoré décale Saivet, qui provoque dans la surface côté droit… Après une bonne dizaine de passements de jambes, il efface son adversaire et passe en retrait pour Traoré qui est accroché et tombe dans la surface : Pénalty ! L’attaquant bordelais David Bellion se charge de le tirer mais Ruffier le sort ! 94ème minute, Maurice-Belay chipe le ballon au dernier défenseur et s’en va se présenter face à Ruffier qui plonge et capte le ballon ! Le portier stéphanois relance rapidement et sur l’action qui suit, Sané n’est pas en place et Guilavogui se retrouve dans la surface, pour tromper Carrasso d’une frappe entre ses jambes… But ! Les stéphanois laissent exploser leur joie, et Francis Gillot ne cache pas sa déception d’aller en prolongations… L’entraineur bordelais qui a fait entrer Ciani, s’en voudra peut-être d’avoir fait rajouter 30 secondes de jeu à l’arbitre…

 

Prolongations

93ème et face a face entre Bellion et Ruffier… l’attaquant bordelais perd son duel… un petit ballon piqué aurait suffi… Six minutes plus tard, l’attaquant bordelais a un nouveau face à face… de nouveau remporté par Ruffier ! La mi-temps de la prolongation est sifflée. 112ème minute, un tacle par derrière de Planus à l’entrée de la surface nous donnera des frayeurs. Le coup franc est tiré mais ne donne rien. 116ème minute, un coup franc superbement tiré de Saivet voit la tête de Ciani repoussée par la barre ! Bordeaux semble maudit… C’était inévitable, voici la séance de pénaltys :

 

Battles : Transformé.

Maurice-Belay : Transformé.

Ebondo : Parade de Carrasso !

Saivet : Transformé.

Nicolita : La barre transversale !

Tremoulinas : Transformé !

Ghoulam : Transformé…

Henrique : Transformé ! Henrique qualifie les Girondins de Bordeaux !

 

Henrique court au vestiaire retrouver Sinama-Pongolle qui lui avait donné un coup de coude dans la surface, sans que l’arbitre ne voit quoi que ce soit, quelques minutes auparavant… Mais cela se calme finalement et les deux équipes rentrent au vestiaire… Francis Gillot est satisfait et sentait que Bordeaux allait gagner… Nous aussi ! (Private Joke)

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso : deux parades magistrales en première qui nous font rester dans le match et passer la tempête du frelon vert. Encore des parades en seconde, puis une parade lors de la séance des pénaltys. La clé du succès ce soir.

Lamine Sané : dans les choux la plupart du temps, sauf quand il défend dans sa zone. Très peu de montées. Coupable sur le but et sur certaines offensives adverses.

Marc Planus : capitaine d’un soir, sur de lui, il a dirigé sa défense. Un beau tacle aérien sur une frappe à la 69ème qui sauve les siens. Un moins bon en toute fin de temps réglementaire à la limite de la surface. A très bien défendu sur Sinama-Pongolle.

Carlos Henrique : son mauvais placement a donné une occasion aux Verts, mais sinon solide dans l’ensemble. Egalement présent sur les coups de pieds arrêtés offensifs comme en témoigne cette tête sur le poteau en première. Il a aussi pris le relais de Planus, concernant Sinama-Pongolle en prolongations.

Benoit Tremoulinas : a tenté plusieurs chevauchées, mais a souvent été arrêté… a très bien défendu aussi, et c’est à noter car en attaquant sans cesse, il en oublie souvent sa fonction première.

Landry Nguemo : moins en vue qu’à l’accoutumée, il s’est appliqué à épauler Sertic, avant de réapparaitre sérieusement en seconde période. Une partie correcte.

Grégory Sertic : grosse présence, intéressant sur les coups de pieds arrêtés (Qu’estce que ça nous manquait !). Il a fait tourner et a relancé proprement la plupart du temps. Une bonne conservation de balle aussi à des moments clés.

Nicolas Maurice-Belay : moins en vue comme Nguemo en première, est réapparu en seconde avec quelques chevauchées et occasions de but. Malheureusement non concrétisées.

Henri Saivet : percutant et défend assez bas aussi pour verrouiller le couloir droit. A manqué de réussite et de suivi dans les premières minutes du match. A été intéressant toute la rencontre : a provoqué un pénalty, a donné un excellent ballon à Ciani pour sa tête sur la barre…

Vieira Jussiê : invisible jusqu’à la 35ème, et cet exploit… on aurait parié qu’il s’écroulait avant de frapper, on a perdu : magnifique action individuelle et 100% de réussite en première mi-temps sur ses deux ballons touchés… On l’a senti plus en confiance en seconde, mais pas encore au point physiquement.

Anthony Modeste : pas dans son match, de mauvais contrôles, n’est pas toujours bien servi, joue dos au but… a souvent eu le pied haut en première et a manqué le coche.

 

David Bellion a manqué un pénalty et deux occasions franches. Il n’a plus marqué depuis plus d’un an, et il n’y a qu’une série de buts qui pourrait lui redonner confiance… Abdou Traoré a peut-être gagné des points ce soir. De bonnes incursions, une aide précieuse à la défense… A revoir, dans ces conditions et cet état d’esprit ! Enfin, Mickaël Ciani rentre au mauvais moment. C’est la faute à pas de chance cette fois-ci. Une tête sur la barre transversale. Dommage, ça aurait pu le réconcilier avec les supporters… A revoir aussi ! On n’est pas rancuniers, surtout en début d’année.

 

 

 

 

La feuille de match

32èmes de finale de Coupe de France

Samedi 7 Janvier 2012 à 20h45

Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Etienne

17532 spectateurs

Arbitre: Mr JAFFREDO Lionel

Saint-Etienne 1 – Bordeaux 1

Buts : Jussiê (35ème), Guilavogui (90+4)

Cartons jaunes : Sinama-Pongolle (115ème) – Sané (72ème), Henrique (107ème)

Saint-Etienne : Ruffier – Zouma, Marchal, Ghoulam, Ebondo – Sako (Ravet, 81ème), Clément, Nicolita, Lemoine (Guilavogui, 67ème) – Saadi (68ème), Sinama-Pongolle.

Bordeaux : Carrasso – Sané, Planus, Henrique, Trémoulinas – N’Guemo, Sertic (Ciani, 90ème), Saivet, Maurice-Belay – Jussiê (Traoré, 74ème), Modeste (Bellion, 80ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 9

Sané : 4

Planus : 7

Henrique : 7

Trémoulinas : 7

N’Guemo : 6

Sertic : 7

Saivet : 7

Maurice-Belay : 6

Jussiê : 6

Modeste : 4

 

Bellion : 1

Traoré : 5

Ciani : Non noté

 

 

 

Bravo Bordeaux, et merci ! Nous comptons sur vous pour nous égayer notre fin de championnat avec cette Coupe !