Mavuba : « Si Bordeaux se présentait, cela ferait réfléchir… »

Nous étions présents lors de la soirée organisée par Rio Mavuba au Zénith de Lille lundi soir, au profit de son association « Les Orphelins de Makala« . Nous en avons profité pour l’interroger sur le prochain match du LOSC, face aux Girondins de Bordeaux, mais aussi sur son avenir, lui qui a un contrat qui se termine à l’issue de la saison. S’il semble privilégier l’étranger pour revivre une nouvelle aventure hors de France après Villarreal, il ne ferme la porte à personne et réfléchirait si les Girondins de Bordeaux essayaient de le faire revenir dans son club formateur et de cœur…

 

 

« Lille remonte petit à petit au classement après cette dernière victoire face à Evian…

Oui, oui, c’est vrai que là en ce moment on enchaine pas mal de victoires. Cette victoire à l’extérieur nous a fait énormément de bien. On reste sur deux victoires consécutives et forcément, lorsqu’on enclenche des séries, on a plus de chances de monter au classement. On se rapproche des équipes devant nous et en l’occurrence Montpellier.

 

Vous semblez plus libérés, peut-être parce qu’il n’y a plus forcément grand-chose à jouer…

On a moins de matches, on a un peu plus de fraicheur. Aujourd’hui, il y a la concurrence qui s’est réinstallée. On a traversé une période où on a eu beaucoup de blessures. Forcément, on avait un effectif assez restreint pour jouer le coupe d’Europe, le championnat et les coupes nationales, même si pour la Coupe de la Ligue on a été jusqu’en demi-finales. Je trouve que cela faisait beaucoup pour nous. Là, depuis qu’on est revenu à un match par semaine, on voit que depuis le début 2015, on carbure beaucoup mieux.

 

Dimanche, c’est une rencontre face à Bordeaux, un club qui te tient à cœur. On dit sans cesse que ce match est particulier pour toi…

C’est particulier parce que ça reste Bordeaux. C’est le club qui m’a permis de me faire découvrir au grand public, et qui m’a permis de vivre mon rêve, tout simplement. C’est un club que j’aurais toujours dans mon cœur. Maintenant, cela reste toujours un match… Je ne peux pas le décrire. Il y a en qui vont cocher des Lille-Marseille, des Lille-Paris, moi c’est face à Bordeaux, cela reste toujours un match, on va dire sentimental.

 

 

Rio Mavuba montre du doigt

 

 

Tu n’as pas pu suivre forcément la rencontre face à Marseille, mais tu as vu le résumé. Qu’en as-tu pensé ?

Bordeaux a été ultra efficace ; une frappe cadrée, un but. Cela prouve qu’ils sont solides, et ils ont la réussite pour eux aussi sur certains matches. On sait que Bordeaux est capable de faire tomber les gros. Ils ont fait tomber Paris, et maintenant Marseille. C’est vraiment une belle équipe. Maintenant, sur un match, je pense qu’on peut les battre aussi. Ils auront à cœur de finir européen pour l’entrée dans le Nouveau Stade… Ça va être un match compliqué pour nous.

 

Depuis plusieurs matches, on a un milieu de terrain renforcé avec trois milieux. Qu’est-ce que cela change pour toi directement ?

On ne sait pas réellement dans quel système ils vont évoluer. Contre Marseille, ils jouaient en 4-3-3 et c’est vrai que ces derniers temps, ils jouaient en 4-4-2 losange. S’ils jouent en losange, on sera tous superposés parce que nous aussi on évolue en losange. S’ils jouent en 4-3-3, à nous de profiter de la supériorité numérique que l’on aura dans l’axe, même si eux seront plus nombreux sur les côtés. Ce sera une bataille du milieu de terrain, à nous de l’emporter.

 

Les Lille-Bordeaux vous réussissent plutôt bien. Ce sera la même chose cette année ? La fraicheur est bonne…

Oui, la fraicheur est bonne en tout cas, la dynamique aussi, et je pense des deux côtés. J’espère qu’il y aura un match ouvert. Qu’il y aura un beau match, un beau spectacle. Après, bien sûr qu’on a envie de l’emporter. Si on bat Bordeaux, on peut revenir à quatre points. Et en six journées cela peut aller très vite. En tout cas on se donnerait un petit espoir de rêver pour cette sixième place. Mais Bordeaux a l’ambition de pourquoi pas aller titiller le podium, puisqu’ils ne sont plus très loin maintenant.

 

Il reste six matches, quel est ton avenir ?

On parle avec des clubs à l’étranger. Avec le LOSC, rien n’est figé aussi. Il y a des contacts. Je n’ai signé nulle part pour le moment, que ce soit bien clair. On étudie tout ce qu’il y a, et on prendra une décision.

 

Dans ma dernière question il va y avoir un si. Et si Bordeaux se présentait ?

Forcément, si Bordeaux se présentait, cela ferait réfléchir (sourire). Comme je l’ai dit, c’est un club particulier pour moi. Maintenant, que je sache, ils ne sont pas revenus à la charge. Mais bien sûr, Bordeaux, je l’ai toujours dit… En France, si je dois jouer, ça sera bien évidemment à Lille ou à Bordeaux ».

 

Merci à Rio pour sa disponibilité et son cœur.

A jamais bordelais !